Curtis Stigers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Curtis Stigers

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Curtis Stigers à Wigan en 2010

Informations générales
Naissance 18 octobre 1965 (48 ans)
Drapeau des États-Unis Boise, États-Unis
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Jazz, musique contemporaine
Instruments Saxophone, guitare
Années actives De 1991 à aujourd'hui
Labels Arista, Columbia, BMG
Concord, Universal
Influences Gene Harris
Ray Charles
Site officiel www.curtisstigers.com

Curtis Stigers (né le 18 octobre 1965 à Boise) est un saxophoniste, guitariste, auteur-compositeur et chanteur américain. Il est connu pour être une figure importante du jazz contemporain et pour avoir collaboré à plusieurs reprises pour le cinéma et la télévision.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts d'un jazzman[modifier | modifier le code]

Curtis Stigers est né à Boise, Idaho, et s'intéresse à la musique depuis qu'il est adolescent. Dans sa jeunesse, il a commencé à jouer dans des petits groupes de jazz, de rock et de blues avant de suivre une formation officielle de clarinettiste et de saxophoniste à la High School de Boise. Stigers a été grandement inspiré et encouragé par le musicien de jazz Gene Harris[1] pour qui il signera même une chanson, Swingin' Down at Tenth and Main, en sa mémoire. Après l'obtention de son diplôme, il déménage à New York pour poursuivre une carrière dans la musique rock, mais finit par rejoindre un trio de jazzmen. Plus tard, Curtis Stigers signe un contrat avec Arista Records et sort deux albums pour le label : l'un intitulé Curtis Stigers, élu disque d'or en 1991 et l'autre, Time Was, sorti en 1995. Sa douceur et son mélange de soul et de rock, traduit en appel commercial, assurent la continuité de sa popularité aujourd'hui encore. En outre, Stigers a travaillé comme chanteur de jazz, lors de concerts et d'enregistrements en studio, avec des artistes tels que Gene Harris, Elton John, Eric Clapton, Prince, Bonnie Raitt, Rod Stewart, The Allman Brothers Band ou encore Joe Cocker[2]. Il a également formé un duo avec Julia Fordham sur le ré-enregistrement de sa chanson Where Does The Time Go?.

Un musicien au service du cinéma et de la télévision[modifier | modifier le code]

En 1992, Curtis Stigers sort une nouvelle version de (What's So Funny 'Bout) Peace, Love, and Understanding, chanson écrite à l'origine par Nick Lowe en 1970. Cette nouvelle version fera partie de la bande son du film The Bodyguard dont l'album sera vendu à dix-sept millions d'exemplaires rien qu'aux États-Unis[3]. Selon le livre de Will Birch, No Sleep Till Canvey Island, les redevances de Curtis Stigers ont fait de Nick Lowe un compositeur indépendamment riche[4].

En 2006, Stigers a participé a une émission télévisée de la BBC Television intitulée Just the Two of Us, où il a chanté en duo avec la journaliste Penny Smith[5]. Il fut aussi l'un des solistes d'un concert célébrant la musique de la MGM, au cours de la saison 2009 des The Proms. De plus, sa chanson, This Life, est utilisé depuis 2008 comme générique d'introduction pour la série américaine Sons of Anarchy. Il a également repris John the Revelator pour le dernier épisode de la première saison de cette série télévisée.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums solo sortis sous le label Arista[modifier | modifier le code]

Album solo sorti sous le label Columbia[modifier | modifier le code]

Albums solo sortis sous le label Concord[modifier | modifier le code]

Album solo sorti sous le label Universal[modifier | modifier le code]

Compilation sortie sous le label BMG[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rose Reifsnyder, « Swingin' with Stigers – Curtis Stigers returns to the Gene Harris Jazz Festival », sur Boiseweekly.com,‎ 6 avril 2005 (consulté le 9 juillet 2011).
  2. Robert Yvon, « Curtis Stigers : la voix discrète de l'Amérique », Nice-Matin,‎ 20 juillet 2011.
  3. (en) « The Bodyguard – Original Soundtrack », sur Allmusic.com (consulté le 9 juillet 2011).
  4. (en) Will Birch, No Sleep Till Canvey Island: The Great Pub Rock Revolution, Virgin Books,‎ 6 avril 2000, 272 p. (ISBN 978-0753504116).
  5. (en) « Just the Two of Us - BBC ONE's duet singing showdown starts Thursday 23 February 2006 », sur BBC.co.uk (consulté le 9 juillet 2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]