Curtis Act

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Curtis Act of 1898 est un amendement au Dawes Act qui traite de la colonisation des terres des Cinq tribus civilisées de l'Oklahoma (Choctaw, Chickasaw, Creek, Cherokee et Seminole). Ces peuples amérindiens étaient jusqu'alors exempts du General Allotment Act de 1887, également connu sous le nom de Dawes Act ou encore Dawes Severalty Act d'après son concepteur Henry Laurens Dawes[1]. La loi, officiellement intitulée Act for the Protection of the People of Indian Territory date du 28 juin 1898[2] et tient son nom de son auteur, le sénateur du Kansas Charles Curtis (18601936).

Le Curtis Act abolissait les courts et les gouvernements tribaux dans le Territoire indien de l'Oklahoma et permettait à l'Oklahoma de devenir un État des États-Unis quelques années plus tard[3]. Désormais, les territoires amérindiens passaient sous la souveraineté du gouvernement américain[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Wright, Muriel H. A Guide to the Indian Tribes of Oklahoma. Norman, OK: University of Oklahoma Press. 1968
  2. a et b (en) « Curtis Act (1898) », Encyclopedia of Oklahoma History and Culture (consulté le 16 mars 2010)
  3. Prucha, Francis Paul. Indian Policy in the United States, Lincoln, NB: University of Nebraska Press, 1981

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]