Curt von François

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Curt von François

Curt (Karl Bruno) von François (2 octobre 1852 - 28 décembre 1931) était un géographe, un cartographe et un officier de l'armée coloniale impériale du Reich allemand qui s'illustra principalement dans le Sud-Ouest africain où il eut la charge de fonder au nom du Kaiser la ville de Windhoek le 18 octobre 1890 et le port de Swakopmund le 4 août 1892.

Origine[modifier | modifier le code]

Né à Luxembourg en 1852, Curt von François était le fils cadet d'un officier prussien Bruno von François d'ascendance huguenote dont les ancêtres avaient fui la France après la révocation de l'édit de Nantes.

Officier de l'armée prussienne, von François participe à la guerre de 1870 contre la France.

En 1883, il se joint comme cartographe et géographe à l'expédition belge de Hermann von Wissmann au Congo (futur Congo-Kinshasa).

De retour en Allemagne en 1886, il est promu capitaine et membre de l'état major impérial en 1887. Il est alors envoyé en mission par le ministère des affaires étrangères dans la colonie allemande du Togo avant d'être envoyé dans le Sud-Ouest africain allemand pour instaurer l'ordre.

C'est le 24 juin 1889 que le major Curt von François et 21 soldats allemands (dont son propre frère Hugo von François) débarquent à Walvis Bay, enclave britannique dans le Sud-Ouest africain allemand. Envoyé par Otto von Bismarck, sa mission est de pacifier la région. Il retrouve à Walvis Bay le haut commissaire allemand, Heinrich Göring, qui avait dû se résoudre à se placer sous la protection britannique.

Von François installa ses quartiers à Otjimbingwe. Très vite, il conquiert Tsaobis, puis Heusis.

Le fondateur de la Windhoek moderne et de Swakopmund[modifier | modifier le code]

Statue de Curt von François à Windhoek

Curt von François et ses troupes arrivèrent sur le site de Winterhoek le 18 octobre 1890. Il y fait construire un fort (Alte Feste), quartier général des forces coloniales du Reich et charge son frère Hugo d'élever les fortifications. Curt von François y gagne à tort le surnom de fondateur de Windhoek dans l'historiographie coloniale. Winterhoek, germanisé en Windhuk était un lieu idéal à proximité de sources d'eau, au centre du pays, situé entre les territoires namas et les territoires hereros. Les premiers commerçants arrivèrent dès 1891 et en 1894, la ville comptait 85 résidents blancs (dont cinq femmes), 500 soldats de la troupe coloniale allemande et de 300 à 400 noirs (essentiellement des namas).

Quand Göring quitte ses fonctions, Curt von François est nommé commissaire impérial. L'administration coloniale est alors déplacée de Otjimbingwe à Windhoek le 7 décembre 1891.

En 1892, il fonde le port de Swakopmund destiné à affranchir la colonie de sa dépendance vis-à-vis de Walvis Bay. L'expédition est transportée par la canonnière SMS Hyäne.

En 1893, le capitaine von François est promu Major et reçoit le titre de "Landeshauptmann" du Sud-Ouest Africain allemand.

La résistance d'Hendrik Witbooi[modifier | modifier le code]

C'est en 1893 qu'il inaugure la première guerre allemande dans le territoire avec l'attaque du quartier général du chef nama Hendrik Witbooi à Hornkranz. Henrik Witbooi avait refusé par trois fois de se mettre sous la protection allemande et était devenu le principal ennemi de von François. Les troupes coloniales tuèrent à Hornkranz 70 femmes et enfants mais leur chef s'échappa puis contre-attaqua dans la banlieue de Windhuk où il libéra les chevaux de la troupe coloniale. Von François attaqua de nouveau Hornkranz avec, comme supplétifs, les Basters de Rehoboth du capitaine Hans Diergaardt. Le site est alors occupé par les allemands. Hendrik Witbooi contre-attaqua de nouveau d'abord à Naos puis directement à Windhuk, obligeant la troupe coloniale à abandonner Hornkranz.

La résistance de Witbooi rencontra alors une certaine sympathie en Europe. Une nouvelle attaque de Hornkranz par von François ne permit pas de venir à bout de la résistance d'Hendrik Witbooi. Les répressions, contre-attaque, sabotages et représailles jalonnent toute l'année 1893. En décembre, von François attaqua pour la quatrième fois Hornkranz et pour la première fois, les namas de Witbooi sont sévèrement battus. Dans le même temps, les pressions montèrent en Allemagne pour rappeler Von François à qui il était reproché de ne pas avoir pu traiter avec Witbooi autrement que par les armes et de ne pas l'avoir vaincu non plus par cette voie. Le 15 mars 1894, il cède le titre de commissaire impérial à Theodor Leutwein

Von François quitta la colonie allemande en août 1894 après avoir établi une station militaire à Warmbad dans le sud du Sud-Ouest Africain.

En 1895, il prend sa retraite militaire et s'installe à Zernsdorf près de Berlin. Il se marie en 1897 à Margret Meyer.

Curt von François est mort le 28 décembre 1931 dans sa résidence de Zernsdorf.

Hommages[modifier | modifier le code]

Une statue de Curt von Francois fut dévoilée à Windhoek le 18 octobre 1965 à l'occasion du 75ème anniversaire de la fondation de la ville [1]. Jusqu'aux années 1980, chaque année, les édiles municipales de Windhoek commémoreront la fondation de Windhoek par une cérémonie et un dépôt de fleurs à la base de cette statue[2].

Une avenue de Windhoek porta le nom de Curt von François jusqu'aux années 90, après l'indépendance de la Namibie. Elle porte aujourd'hui le nom de Sam Nujoma Drive.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Reisenn in Südlichen Congobecken, dans Mitteilungen der geographischen Gesellschaft, Hambourg, 1886.
  • Die Erforschung des Tshuapa und Lulongo, Leipzig, 1888.
  • Im Innern Afrikas, Leipzig, 1888.

Lien externe[modifier | modifier le code]