Cunningham (nautisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cunningham.
Le cunningham est cerclé de rouge. Sur ce voilier il n'y a pas de point d'amure fixe, la voile pouvant coulisser sur le mât.

Le cunningham est un dispositif de réglage de voile bermudienne sur un voilier. Il consiste en une manœuvre courante, de type hâle-bas, permettant de régler la position d'un second point d'amure situé au-dessus du point d'amure classiquement fixé au niveau du vit-de-mulet, à l'articulation de la bôme et du mât.

Ce réglage a été inventé par Briggs Swift Cunnigham II, skipper ayant remporté sur Columbia la coupe de l'America en 1958, et utilisé pour la première fois à cette occasion.

Il est constitué par un cordage formant un palan :

  • fixé sur le mât au point d'amure (celui formé par l'intersection du mat et de la bôme),
  • passant dans un œillet de cunningham disposé sur l'envergure de la voile (grand-voile en général), au-dessus du point d'amure,
  • revenant au point d'amure vers un dispositif permettant de régler la tension du cordage (palan, taquet, winch...).

Le cunningham permet ainsi de choisir la position effective du point d'amure de la grand-voile ; en ramenant plus ou moins l'œillet vers le point d'amure, on modifie l'amplitude et la position du creux de la voile, pour ajuster le compromis puissance-vitesse de celle-ci en fonction de la force du vent et des conditions de mer.

Sur les bateaux de compétition, le contrôle du cunningham est souvent ramené au cockpit pour d'incessants réglages en fonction des allures.

Ce système de réglage n'est pas exclusif au voile bermudienne car aussi présent sur les grandes voiles à corne par exemple.

Liens externes[modifier | modifier le code]