Cumhal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cumhal
Dieu de la mythologie celtique irlandaise
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) Cumaill

Dans la mythologie celtique irlandaise, Cumhal (ou Cumaill) est un dieu guerrier très redouté. Il est le fils du roi des Tuatha Dé Danann Nuada, l’époux de Muirné ainsi que le père de Finn Mac Cumaill, appelé Deimne lorsqu’il est enfant.

Mythologie[modifier | modifier le code]

Voulant s’unir à la très belle Muirné, contre l’avis de son père le druide Tagd, Cumhal doit l’enlever. En guise de représailles, le druide fait intervenir le roi d’Irlande, Conn Cetchathach (Conn « aux Cent Batailles »), avec mission de tuer le ravisseur. Ce qui est fait.

En Gaule, il existe un dieu connu sous le nom de Camulos, que les Romains vont associer à Mars. Ce nom est très proche de celui de Cumhal (un héritage celtique commun). Ce qui porte à croire que le héros ne serait qu'une figure évhémérisée de ce dieu de la guerre.

À noter que le pendant gallois de Finn, le fils de Cumhal est Gwynn ap Nudd, Gwynn fils de Nudd. Le nom de ce Nudd (doublon du roi Llud) est l'aboutissement phonétique du nom du dieu brittonique Nodens/Nodons (Mars) et correspond à l'Irlandais Nuada. Comme Nodons et Camulos sont des cognomines (surnoms, alias) se rapportant au dieu romain de la guerre Mars, il est possible que Cumhal ne soit en définitive qu’un double héroïque de son père, le roi des dieux Nuada.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul-Marie Duval, Les Dieux de la Gaule, Paris, éditions Payot,‎ février 1993, 169 p. (ISBN 2-228-88621-1)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1957 aux PUF. Paul-Marie Duval distingue la mythologie gauloise celtique du syncrétisme dû à la civilisation gallo-romaine.
  • Albert Grenier, Les Gaulois, Paris, Petite bibliothèque Payot,‎ août 1994, 365 p. (ISBN 2-228-88838-9)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1970. Albert Grenier précise l’origine indo-européenne, décrit leur organisation sociale, leur culture et leur religion en faisant le lien avec les Celtes insulaires.
  • Christian-J. Guyonvarc'h, Magie, médecine et divination chez les Celtes, Bibliothèque scientifique Payot, Paris, 1997 (ISBN 2-228-89112-6).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux :
    • Les Druides, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986 (ISBN 2-85882-920-9) ;
    • La Civilisation celtique, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1990 (ISBN 2-7373-0297-8) ;
    • Les Fêtes celtiques, Rennes, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire »,‎ avril 1995, 216 p. (ISBN 9782737313158)
      Ouvrage consacré aux quatre grandes fêtes religieuses : Samain, Imbolc, Beltaine, Lugnasad.
  • Philippe Jouët, Aux sources de la mythologie celtique, Yoran embanner, Fouesnant, 2007 (ISBN 9782914855372).
  • Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins » , Paris, 2000 (ISBN 2-7028-6261-6).
  • Claude Sterckx, Mythologie du monde celte, Paris, Marabout,‎ octobre 2009, 470 p. (ISBN 978-2-501-05410-2).
  • Consulter aussi la bibliographie sur la mythologie celtique et la bibliographie sur la civilisation celtique.