Cumbria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cumbrie)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Cambrie.

54° 30′ 00″ N 3° 15′ 00″ O / 54.5, -3.25

Cumbria
Image illustrative de l'article Cumbria
Cumbria
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Statut Comté non-métropolitain
Comté cérémonial
Région Angleterre du Nord-Ouest
Démographie
Population 498 800 hab. (2008)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Superficie 6 768 km2

Le comté de Cumbria (prononcé en anglais /ˈkʌmbriə/, localement /ˈkʊmbriə/), est un comté non-métropolitain essentiellement rural du nord-ouest de l'Angleterre. Son nom est parfois francisé en Cumbrie. Bien que très vaste, le Cumbria est l'un des comtés les moins densément peuplés d'Angleterre, avec 74 habitants par km². L'essentiel de son économie est orienté autour du tourisme grâce à la beauté de ses paysages, notamment dans le parc national du Lake District.

Histoire[modifier | modifier le code]

Portrait de Wordsworth par Benjamin Haydon, 1842, National Portrait Gallery, Londres.

Le Cumbria est créé en 1974 après l'adoption du Local Government Act de 1972, et il recouvre les comtés traditionnels du Cumberland et du Westmorland, ainsi que des fragments du Lancastre et du Yorkshire.

La région du Lake District, particulièrement pittoresque et qui occupe une grande part du territoire du Cumbria, est source d'inspiration pour de nombreux artistes. Au cours des XVIIIe et XIXe siècles, des poètes, auteurs et artistes anglais de renom y séjournent et en vantent les vertus romantiques; le mouvement poétique lakiste en est l'illustration. William Wordsworth s'établit ainsi à Grasmere en 1799 avec sa sœur, puis y reste pendant 8 années[1]. Beatrix Potter passe également de nombreuses vacances dans le Cumbria lors de sa jeunesse, puis s'y établit et y acquiert plusieurs propriétés dont le cottage de Hill Top[2]. John Ruskin est aussi très marqué dans sa jeunesse par sa découverte de Friar's Crag à Keswick[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le lac de Wast Water dans le parc national du Lake District

Le comté est bordé à l'ouest par la mer d'Irlande, au sud par le Lancashire, au sud-est par le North Yorkshire et à l'est par les comtés de Durham et du Northumberland (chaîne des Pennines). L'Écosse est située juste au nord. Le comté se divise en 6 districts de type non métropolitain : Carlisle, Allerdale, Eden, Copeland, South Lakeland, Barrow-in-Furness.

Une grande partie du comté est montagneuse et comprend le sommet le plus haut d'Angleterre, le pic Scafell, qui culmine à 978 m. Toutes les montagnes d'Angleterre dépassant les 900 m d'altitude sont en Cumbria. De même, les lacs les plus grands d'Angleterre y sont situés, dont le lac Windermere (14,8 km2)[4].

On y trouve le parc national du Lake District, considéré comme l'un des plus beaux d'Angleterre.

Les villes les plus peuplées du comté sont respectivement Carlisle et Barrow-in-Furness. Le Cumbria est le 3e comté d'Angleterre en termes de superficie, mais seulement le 41e (sur 48) pour sa population[5].

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité économique la plus importante du Cumbria repose sur le tourisme : près de 40 millions de visiteurs sont dénombrés en 2013[6], dont plus de 15 millions dans le parc national de Lake District où ne résident à l'année qu'à peine 50 000 personnes[4]. L'employeur privé le plus important de la région (avec 10 000 employés) est le site de retraitement nucléaire de Sellafield, qui a succédé à la centrale nucléaire de Windscale[7] ; la fermeture de l'unité Thorp de traitement et de stockage, qui emploie 800 personnes, est toutefois prévue pour 2018[8]. L'administration du comté emploie 17 000 personnes[7].

La situation économique des habitants est variable à travers le comté. Certaines zones sont en difficulté économique comme celle de Barrow, les terres de l'Ouest ou encore Carlisle, ainsi que certaines zones rurales. Les habitants de ces régions ont de moins bonnes conditions de vie, et une espérance de vie plus courte, que dans des secteurs plus favorisés comme celui de South Lakeland. En 2014, un foyer sur 6 perçoit un revenu inférieur à 10 000 £ ; plus de 42 000 actifs sont demandeurs d'emploi, et 16% des enfants vivent sous le seuil de pauvreté. Les revenus du travail sont relativement faibles par rapport aux chiffres nationaux[9].

La pyramide des âges indique que la population du Cambria est vieillissante : selon des projections pour 2035, un tiers de la population devrait être âgée de plus de 60 ans, contre un quart à l'échelle de l'Angleterre. De 2001 à 2014, la proportion d'habitants âgés de moins de 16 ans a chuté de près de 9%, contre 1,4% nationalement. Le nombre de naissances semble toutefois augmenter depuis 2003, notamment dans la région de Carlisle[9].

Monuments remarquables[modifier | modifier le code]

Plusieurs sites préhistoriques sont accessibles, comme le cromlech de Castlerigg[10] ou le henge de la Table ronde du roi Arthur.

Une grande partie du mur d'Hadrien traverse le Cumbria, et diverses autres traces de l'occupation romaine y sont également visibles comme le fort romain de Birdoswald, établi en l'an 130[11], celui de Hardknott[12] ou les restes des thermes de Ravenglass[13]. Le musée de Senhouse à Maryport, au bord du Solway Firth, expose un grand nombre d'objets de l'époque romaine retrouvés dans le fort d'Alauna (Ier siècle)[14].

À Carlisle, le château fortifié de Guillaume II, construit au XIe siècle, témoigne d'un passé mouvementé entre l'Écosse au nord et l'Angleterre au sud[15].

Plusieurs abbayes et monastères anciens sont encore partiellement visibles, dont les restes de l'abbaye cistercienne de Furness fondée au XIIe siècle.

Transports[modifier | modifier le code]

Le Cumbria est traversé par l'autoroute M6, qui se termine au nord de Carlisle pour devenir la M74 en direction de l'Écosse.

Deux aéroports desservent des destinations nationales : l'aéroport de Carlisle Lake District et celui de Barrow/Walney Island, qui est situé sur l'île de Walney.

La ligne ferroviaire nationale de West Coast Main Line traverse le comté parallèlement à l'autoroute M6 ; par ailleurs, la ligne Cumbrian Coast Line relie Barrow-in-Furness à Carlisle.

Liens externes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Discover Dove Cottage », sur Wordsworth Trust
  2. (en) « Beatrix Potter », sur Visit Cumbria
  3. (en) « John Ruskin », sur Visit Cumbria
  4. a et b (en) « Facts and Figures », sur lakedistrict.gov.uk, site du parc national de Lake District
  5. (en) « Chiffres du bureau national des statistiques (ONS) », sur ons.gov.uk, publiés en 2012.
  6. Chiffres de l'Office de tourisme du Cumbria. (en) « Economic Impact of Tourism - Visitor Volume and Value 2013 », sur cumbriatourism.org
  7. a et b (en) « Cumbrian employers supporting staff after multiple shooting », sur Personnel Today, site britannique spécialisé en ressources humaines
  8. (en) « Sellafield Nuclear Plant To Be Decommissioned By 2018 », sur Huffington Post
  9. a et b (en) « Données du conseil régional (County Council) de Cumbria », sur cumbria.gov.uk
  10. (en) « Castlerigg Stone Circle », sur English Heritage
  11. (en) « Birdoswald Roman Fort », sur English Heritage
  12. (en) « Harknott Roman Fort », sur English Heritage
  13. (en) « Ravenglass Roman Bath House », sur English Heritage
  14. (en) « Senhouse Roman Museum »
  15. (en) « Carlisle Castle », sur Discover Carlisle