Culture kouro-araxe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La culture kouro-araxe ou kouro-araxienne, également culture de la Transcaucasie ancienne (en géorgien : მტკვარ-არაქსის კულტურა, en arménien : Քուռ-Արաքսի մշակույթ), est une civilisation du Bronze ancien ayant fleuri du XXXVe au XXIVe siècle av. J.-C.[1] ou de -3400 à -2000[2]. Elle pourrait être d'ethnie hourrite[3].

Ses premières traces apparaissent dans la plaine de l'Ararat ; la culture s'étend ensuite en Géorgie, puis vers la région de l'actuelle Erzurum (ouest), la Cilicie (sud-ouest), et la région des lacs de Van et d'Ourmia (sud-est), couvrant ainsi à son apogée une superficie de 1 000 km sur 500 km[2].

La cause de la disparition de cette culture n'est pas claire[2] et pourrait être due à l'intrusion de peuples des steppes du nord[4].

Son nom lui vient des deux principaux fleuves de la région, la Koura et l'Araxe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arsen Bobokhyan, « L'Arménie préouratéenne — L'apparition des villes », dans Patrick Donabédian et Claude Mutafian (dir.), Les douze capitales d'Arménie, Somogy éditions d'art, Paris, 2010 (ISBN 978-2-7572-0343-9), p. 286.
  2. a, b et c (en) John A. C. Greppin et I. M. Diakonoff, « Some Effects of the Hurro-Urartian People and Their Languages upon the Earliest Armenians », dans Journal of the American Oriental Society, vol. 111, no 4 (octobre-décembre 1991), p. 720
  3. (en) John A. C. Greppin et I. M. Diakonoff, op. cit., p. 721
  4. Arsen Bobokhyan, op. cit., p. 287.