Culture du Swaziland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'événement culturel le plus connu du Swaziland est le Reed Dance annuel. Le pays était soumis à un rituel d'abstinence sexuelle, le « umchwasho », jusqu'au 19 août 2005.

Polygamie[modifier | modifier le code]

La princesse Sikhanyiso Dlamini au Reed Dance Festival 2006

Le Swaziland est un pays profondément polygame. Mswati III, roi actuel, couronné à l'âge de 18 ans, s'est marié à quatorze reprises. Son père, Sobhuza II, qui régna de 1921 à 1982, eut 120 épouses. Mswati III déclara que la polygamie « ne contribuait pas à la propagation du VIH parmi la population », dans un pays où le nombre de personnes séropositives frôle les 40 %[1].

Médecine traditionnelle[modifier | modifier le code]

Il existe bien des dispensaires, hôpitaux et autres centres de soins médicaux. Mais beaucoup de Swazis préfèrent s'en remettre à la médecine africaine traditionnelle. Aussi le roi a-t-il décidé de créer une "mananga", établissement où un initié transmet à des femmes le savoir et les pouvoirs occultes qui guérissent les maladies.

Littérature[modifier | modifier le code]

Le Swaziland comprend divers écrivains, dont les langues maternelles vont de l'anglais au swati, en passant par le zoulou.

Les écrivains les plus connus sont Sarah Mkhonza, qui a quitté (de force) le Swaziland en 2003, Stanley Matsebula qui est également un économiste important du Swaziland, et James Shadrack Mkhulunylwa Matsebula, poète et historien de renom.

Médias[modifier | modifier le code]

En 2013, le classement mondial sur la liberté de la presse établi chaque année par Reporters sans frontières situe le Swaziland au 155e rang sur 179 pays[2]. Une « situation difficile » y a été observée[3].

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alan R. Booth, Swaziland : tradition and change in a southern African kingdom, Westview Press, Boulder, Colo. ; Gower, Hampshire, England, 1983, 156 p. (ISBN 0865312338)
  • (en) Enid Gort, Changing traditional medicine in rural Swaziland : a world systems analysis, Columbia University, 1987, 266 p. (thèse)
  • (en) Jan Knappert, Myths and legends of Botswana, Lesotho, and Swaziland, E.J. Brill, Leyde, 1985, 254 p. (ISBN 9004074554)
  • (en) Edward Wilfrid Baxby Proud, The postal history of Swaziland & Zululand, Postal History Publications Co., Heathfield, East Sussex, 1996, 182 p. (ISBN 1872465137)
  • (en) Margaret Zoller Booth, Culture and education : the social consequences of Western schooling in contemporary Swaziland, University Press of America, Lanham, Md, 2004, 275 p. (ISBN 0-7618-2717-X)
  • (nl) Ferdinand J. de. Hen, Aspecten van muziek en dans in Swaziland, Koninklijke Academie voor Overzeese Wetenschappen, Bruxelles, 2000, 126 p. (ISBN 9075652216)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • (en) The Nguni sound : South Africa & Swaziland : 1955 '57 '58 (collec. Hugh Tracey), International Library of African Music, Grahamstown, 2003

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Les Épouses du Swaziland, film documentaire de Gérard Perrier, RFO, Paris, 1999, 26' (VHS)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :