Culture de l'Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La culture de l'Italie définit ce que fut l'Italie depuis l'Antiquité, comme un des plus grands foyers culturels de l'Occident. Marquée par la civilisation étrusque et par la civilisation grecque, la péninsule fut le centre de l'Empire romain puis de l'Église catholique, et parallèlement, elle a été le berceau de l'Humanisme et de la Renaissance économique et artistique de l'Europe à la fin du Moyen Âge, au carrefour des civilisations de la Méditerranée.

Influences[modifier | modifier le code]

L'influence de l'Italie s'exerce de façon importante dans de nombreux domaines artistiques et tout particulièrement dans l'architecture, la peinture, la sculpture, les arts décoratifs, la musique, la littérature et ceci de façon déterminante et continue au moins jusqu'au XVIIe siècle.

L'apport de l'Italie dans le domaine scientifique est aussi très important. Au XVIIe siècle les études de l'astronome et physicien Galilée donnent naissance à la science moderne. Le baromètre est inventé en 1644 par Evangelista Torricelli, la pile électrique par Alessandro Volta en 1880. Antonio Meucci est l'inventeur du téléphone. Guglielmo Marconi est l'inventeur de la radiodiffusion. Dans les années 1930 et 1940 le physicien Enrico Fermi apporte une contribution fondamentale à la construction du premier réacteur nucléaire.

On peut penser que l'environnement italien a favorisé l'émergence de ces génies. On peut penser, que les circonstances historiques, que les conditions naturelles (ses paysages renommés) et politiques (le morcellement de la péninsule entre de multiples États rivaux) de l'Italie favorisent de façon unique l'éclosion d'une culture raffinée.

De nombreux peuples divers et variés participent à l'élaboration de la culture qui ne peut être qualifiée d'italienne qu'à partir du Moyen Âge. Ce qualificatif ne peut en effet s'appliquer aux monuments et autres témoignages du passé que laissent en Italie les Étrusques, les Grecs les Celtes, les Ostrogoths, les Lombards, les Byzantins, les Arabo-musulmans en Sicile et les Normands dans le sud (y compris en Sicile), qui tous se sont fondus dans la nation moderne.

Quant aux Romains, leur empire et leur culture dépassent largement les frontières italiennes, et on ne peut réduire leur apport à celui de la péninsule. L'Italie a néanmoins un rôle hégémonique à l'intérieur de l'Empire romain, les premières racines de la nation italienne sont incontestablement romaines. L'Italie est une entité politique bien définie dès le Ier siècle av. J.-C. elle représente la métropole de l'empire, ses habitants jouissent seuls du titre de citoyen romain, avant que ce titre ne soit accordé aux habitants des provinces.

Mais ces multiples influences se sont mutuellement interfécondées et ont fait de l'Italie un pays exceptionnellement créatif.

Fêtes et jours fériés[modifier | modifier le code]

Fêtes et jours fériés
Date Nom français Nom local Remarques
1er janvier Jour de l'an Capodanno
6 janvier Épiphanie Epifania (la BEFANA)
Mobile Pâques Pasqua
Mobile Lundi de Pâques Lunedì dell'Angelo (Pasquetta)
25 avril Fête de la Libération Festa Della Liberazione 1945
1er mai Fête du Travail Festa del Lavoro
2 juin Fête de la République Festa della Repubblica 1946
15 août Assomption Assunzione (pop. Ferragosto)
1er novembre Toussaint Tutti i santi (Ognissanti)
8 décembre Immaculée Conception Immacolata Concezione
25 décembre Noël Natale
26 décembre Saint-Étienne Santo Stefano
31 décembre Saint-Sylvestre San Silvestro (n'est pas un jour férié officiel)

Un décret de 1985 fixe les fêtes religieuses (catholiques), en application de l'accord concordataire (art. 6) signé à Rome le 18 février 1984 entre la République italienne et le Saint-Siège, ratifié par la loi no 121 du 25 mars 1985 :

  • tous les dimanches
  • le 1er janvier, Maria Santissima Madre di Dio (Marie très sainte, mère de Dieu)
  • le 6 janvier, Epifania del Signore (épiphanie du Seigneur)
  • le 15 août, Assunzione della Beata Vergine Maria (assomption de la Vierge Marie)
  • le 1er novembre, tutti i Santi (toussaint)
  • le 8 décembre, Immacolata Concezione della Beata Vergine Maria (immaculée conception)
  • le 25 décembre, Natale del Signore (noël du Seigneur)
  • le 29 juin, SS. Pietro e Paolo (saints Pierre et Paul), pour la commune de Rome.Il faut remarquer qu'un Pays à grande majorité catholique comme l'Italie ne compte pas, parmi les fêtes officielles, l'Ascension et la Pentecôte.
  • La plus grande association du culte en Italie est l'Église catholique romaine, suivie de très loin par les Assemblee di Dio, qui sont des communautés pentecostales, et les Témoins de Jéhovah. Mais les deux autres religions institutionnelles sont les juifs et les valdesi (vaudois) (des protestants avant la lettre, réfugiés de France et de Suisse).

La Sagra[modifier | modifier le code]

Entre fête religieuse et fête païenne, la Sagra est l'occasion de nombreux prétextes saisonniers.

Le Palio[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Palio.

Littérature[modifier | modifier le code]

Beaux-Arts[modifier | modifier le code]

Les arts plastiques à travers leurs différents mouvements historiques byzantin, gothique, Renaissance, maniériste, baroque, rococo, néoclassique

Architecture[modifier | modifier le code]

  • Les caractéristiques Duomo, bâtiments religieux à coupole, souvent cathédrales comme ceux de Florence ou de Sienne, mais aussi lieu de pèlerinage comme celui de Vicoforte.

En face du duomo, il est fréquent de trouver un battistero (baptistère), comme à Florence, le Baptistère Saint-Jean où a été baptisé Dante Alighieri.

Les Loggias, les maisons-tours

Peinture[modifier | modifier le code]

Sculpture[modifier | modifier le code]

Exemples d'œuvres de type maniériste :

L’époque du style « maniérisme » à Udine (Région Frioul-Vénétie Julienne) a donné la Tour de l’Horloge de Giovanni da Udine et le Portique Saint-Jean de Bernardino da Morcote.

Par ailleurs, à voir :

Musique italienne[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Mode[modifier | modifier le code]

La mode italienne est représentée par ses grandes marques internationalement connues telles que Moschino, Armani, Prada, Versace, Gucci, Pucci, Ferragamo, Dolce & Gabbana, Max Mara et bien d'autres. L'élégance et le respect d'un « conservatisme » associé à la mode d'aujourd'hui par ces grandes marques italiennes démontre par leur succès mondial que l’élégance peut aussi être audacieuse, confortable et même fonctionnelle. Si Milan est devenue capitale de la mode en Italie vers 1970, Florence avait acquis cette position précédemment. Position qu'elle dispute à Paris, toutes deux étant deux villes phares de la mode.

Le goût pour le paraître, le soin que les Italiens portent à leur apparence sont des caractéristiques très italiennes qui inscrivent la mode dans toute la culture italienne[1], [2].

Design[modifier | modifier le code]

Machine à écrire Olivetti de Marcello Nizzoli (1950)
Appareil radio Brionvega

Pour beaucoup de créateurs, l'Italie reste la patrie du design (Disegno industriale).

Aussi sensible dans le domaine industriel (automobiles de luxe) que dans celui de l'ameublement de bureau, le design italien s'exerce et s'est exercé autant sur tous les objets de la vie quotidienne comme les ustensiles de cuisine (les cafetières), le mobilier (les tables, les chaises, les lampes) et en a laissé des traces sensibles.

La formation au design en Italie s'appuie sur des établissements de formation réputés, sur des écoles d'avant-garde, des universités et des salons où les projets peuvent s'exprimer.

La production actuelle est très diversifiée et on associe le style italien à l'alliance de la créativité artistique à une très forte rigueur conceptuelle.

L’Italie est désignée comme étant « La patrie du Design ». Le design italien est très particulier car il s’applique notamment sur des objets du quotidien qui ne nous sont pas indispensables (cafetières, lampe de chevet…).

Voir :

Cinéma[modifier | modifier le code]

Cuisine[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographies et photos de grands créateurs
  2. liens pour aller sur les sites des grandes marques

Liens externes[modifier | modifier le code]