Culture de Srubna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Reconstitution d'une hutte de la culture de Srubna, au musée d'histoire de Ternopil.

La culture de Srubna aussi culture des tombes à charpente (russe : Сру́бная культу́ра, ukrainien : Зрубна́ культу́ра), était une culture de l'Âge du bronze tardif (XVIIIe-XIIe siècle av.J.C.). Elle est un successeur de la culture Yamna et de la culture de Poltavka.

Elle occupait la région septentrionale longeant la rive nord de la Mer Noire à partir de l'est du Dniepr tout au long au pied du Caucase, une région attenante à la rive nord de la mer Caspienne vers l'ouest des monts Oural rencontrant le domaine plus ou moins contemporain de la culture Andronovo qui lui est quelque peu relié.

Le nom provient du russe cруб (srub), « structure de bois », qui est la manière dont les tombeaux étaient construits. Des parties d'animaux étaient enterrés avec le corps.

L'économie était mixte, comprenant l'agriculture et l'élevage. Il a été suggéré que les Cimmériens étaient les descendants de cette culture.

Les Scythes et les Sarmates ont succédé à la culture de Srubna au premier millénaire av.J.C., et ensuite par les Khazars et les Qiptchaks au premier millénaire ap. J.C..

Voir aussi[modifier | modifier le code]