Culture d'Oman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Artisanat local dans le nord du pays

La culture d'Oman est celle d'un pays musulman du Moyen-Orient, constitué d'une vaste plaine désertique bordée de hautes chaînes de montagne au nord et au sud-est, mais doté d'une position stratégique à l'entrée du golfe Persique et d'une importante façade maritime (mer d'Arabie). Parcourue par les navigateurs et les marchands, cette contrée longtemps isolée suscita cependant des convoitises dans l'Antiquité, à la Renaissance, puis au moment de la colonisation. Remparts, tours et forts témoignent de ces temps troublés et certains vestiges font aujourd'hui partie du patrimoine distingué par l'UNESCO.

À partir des années 1970, l'arrivée de la manne pétrolière et l'accession au pouvoir du sultan Al-Qabus ont permis d'enrichir l'héritage historique et culturel traditionnel de nouveaux atouts plus ouverts sur le monde contemporain (urbanisme, musées, festivals).

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire d'Oman.

Peuples, religions et langues[modifier | modifier le code]

Oman compte près de 3 millions d'habitants (estimation 2010[1]). La population est constituée d'Arabes, de Baloutches et d'immigrés en provenance de l'Asie du Sud (Inde, Pakistan, Sri Lanka, Bangladesh) ou d'Afrique.

La plupart sont musulmans et ibadis à 75 %. Les autres se réclament d'une autre mouvance de l'islam – telle que le sunnisme –, de l'hindouisme ou du christianisme.

La langue officielle est l'arabe, mais l'anglais, le baloutche, l'ourdou et divers dialectes indiens sont également pratiqués.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Quatre sites sont inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO :

Musées[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des musées d'Oman.

Musique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musique omanie.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cinéma omani.
City Cinema à Sour

Lancé en 2001, le Festival international du film de Mascate (Muscat International Film Festival ou MIFF) fut le premier festival de cinéma de la région du Golfe[2]. Il est organisé tous les deux ans dans la capitale.

Alors que les spectateurs apprécient surtout les films américains (Hollywood) et indiens (Bollywood), la production locale reste modeste. Réalisé par Khalid Al Zedjali en 2006, Al Boom est le premier film de long métrage omanais[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) CIA World Factbook [1]
  2. (en) « Welcoming world cinema », in Times of Oman, 19 février 2010
  3. (en) « Oman's first feature film to launch festival »[2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ar)(en) Omani proverbs (compilation et traduction par A.S.G. Jayakar), Oleander, Cambridge, 1987, 72 p. (ISBN 0906672120)
  • (en) Mohammed Said Rashid Al-Habsi, The Omani theatre : an historical and analytical study of the identity of the Omani theatre since its appearance up to year 2000, 2 vol., University of Exeter, 2003 (thèse)
  • (en) Salmá Samar Damlūji, The architecture of Oman, Garnet, Reading, 1998, 499 p. (ISBN 9781859640838)
  • (en) Marcia Stegath Dorr et Neil Richardson, « Craft traditions of the desert, oasis, and sea », in Smithsonian Folklife Festival (Washington), 2005, p. 66-73
  • (en) Issam El-Mallah (dir.), Omani traditional music and the Arab heritage, H. Schneider, Tutzing, 2002, 250 p. + pl. (ISBN 3795209862)
  • (en) Ruth Hawley, Silver: the traditional art of Oman, Stacey International, Londres, 2000, 100 p. (ISBN 9781900988278)
  • (fr) Alain Chenevière, Oman : le sultanat de l'encens, Vilo, Paris, 1997, 191 p. (ISBN 2-7191-0348-9)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Omani craft industries, Public Authority for Craft Industries, Sultanate of Oman, 200?, 32' (DVD)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :