Saison 2 de Dr House

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Culpabilité (Dr House))
Aller à : navigation, rechercher

Saison 2 de Dr House

Logo original de la série

Logo original de la série


Série Dr House
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine FOX
Diff. originale 13 septembre 200523 mai 2006
Nb. d'épisodes 24

Chronologie

Liste des épisodes de Dr House

Cet article présente le guide de la deuxième saison de la série télévisée Dr House.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Invités[modifier | modifier le code]

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

House a donc accepté de laisser travailler Stacy, son ancienne compagne, au Princeton-Plainsboro. Elle découvre rapidement que House n'a pas changé, mais est encore attirée par lui, malgré son mari. House s'est lui aussi mis en tête de séduire à nouveau Stacy, en devenant l'homme dont elle rêve. Leur relation arrive à un point où House et Stacy sont prêts à refaire leur vie ensemble, mais House préfère renoncer, persuadé que leur relation reprendra le même chemin que la fois précédente. Stacy quitte donc l'hôpital et retourne avec son mari.

House prend donc de nouveau son travail à cœur, mais Wilson remarque que son ami souffre plus que d'habitude : sa "rupture" a intensifié le mal dans la jambe.

Peu après Foreman qui récupère d'une maladie cérébrale, c'est House qui manque de mourir à la fin de saison, un homme lui ayant tiré deux fois dessus dans son bureau.

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Peine de vie
  2. Leçon d'espoir
  3. Culpabilité
  4. Être ou paraître
  5. Fils à papa
  6. La Course au mensonge
  7. Partie de chasse
  8. Erreur médicale
  9. Faux-semblants
  10. Problèmes de communication
  11. Désirs illusoires
  12. Casse-tête
  13. Confusion des genres
  14. Maladies d'amour
  15. Bonheur conjugal
  16. Protection reprochée
  17. Douze ans après
  18. Insomnies
  19. House contre Dieu
  20. De l'autre côté
  21. Au suivant…
  22. À la vie, à la mort
  23. De père inconnu
  24. House à terre

Épisode 1 : Peine de vie[modifier | modifier le code]

Titre original
Acceptance
Numéro
23 (2-01)
Première diffusion
Scénario
Russel Friend et Garrett Lerner
Réalisation
Dan Attias
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 15,91 millions de téléspectateurs[2] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 1,555 million de téléspectateurs[3]
Invités
Résumé
Clarence, un condamné à mort noir, fait de l'exercice. Puis il hallucine sur les quatre personnes qu'il a tuées, avant de s'évanouir.

House en entend parler et va le voir en prison. Hypoxique, House l'emmène à l'hôpital, grâce à Stacy qui croit que Cuddy est au courant. Quand il veut réunir l'équipe, il remarque que Cameron manque à l'appel : elle s'occupe d'une jeune femme avec une toux suspecte aux urgences. Chase visite donc les différentes cellules où Clarence a séjourné. Dans l'une d'elles il trouve de l'encre de photocopieuse. House comprend alors de quoi souffre le prisonnier et l'invite, pour sa dernière soirée, à boire du whisky avec lui. En réalité, il lui fait boire de l'alcool car Clarence a bu l'encre de photocopieuse qui contient du méthanol toxique, et l'alcool de House contient de l'éthanol, qui va diluer le méthanol. Clarence a voulu se suicider avant d'être exécuté. Le diagnostic de la patiente tombe après une radio des poumons : carcinome pulmonaire ; elle est condamnée. Malgré ce que Wilson et House essaient de lui faire comprendre, Cameron refuse de le croire, et va faire tous les examens possibles visant à montrer qu'il s'agit d'une autre maladie. Cuddy, estimant le patient guéri, ordonne son retour en prison, mais il fait une diarrhée hémorragique alors que Cuddy allait le remettre à la police. Une fois stabilisé, House s'interroge : pourquoi le patient a tué quatre personnes, surtout qu'il ne s'est pas expliqué pour le troisième meurtre. Chaque fois, il avait un accès de rage : Clarence a un phéochromocytome, une tumeur surrénale qui faisait couler à flot son adrénaline. Elle est confirmée par un scanner, qui est une épreuve pour Clarence, car le plomb de ses tatouages est attiré par l'aimant de la machine. Foreman, jugeant que ses meurtres ont été entraînés par la maladie, veut témoigner au procès en appel de Clarence. House ne l'en empêche pas. En consultation, il s'occupe d'une femme atteinte d'anémie.

Diagnostic final
Empoisonnement au méthanol et phéochromocytome

Épisode 2 : Leçon d'espoir[modifier | modifier le code]

Titre original
Autopsy (trad. litt. : « Autopsie »)
Numéro
24 (2-02)
Première diffusion
Scénario
Lawrence Kaplow
Réalisation
Deran Sarafian
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 13,64 millions de téléspectateurs[4] (première diffusion)
Invités
Résumé
Andie, une petite cancéreuse de 9 ans, est prise d'hallucinations dans sa salle de bains, elle brise le miroir et se coupe la main durant l'hallucination. Elle connaît tous les examens par cœur, ce qui surprend Chase. Elle voudra même à un moment l'embrasser car elle dit ne jamais avoir connu l'impression d'avoir embrassé un garçon et pense qu'elle ne connaîtra jamais ça. Chase accepte, après un refus initial. On remarque une tumeur bénigne sur le péricarde, diagnostiqué par écoute des battements du cœur, et on lui retire sans dommages.

Le diagnostic lui trouve une thrombose au cerveau. Pour retirer le caillot, House propose de lui retirer 2 à 3 litres de sang, après l'avoir refroidi jusqu'à une mort apparente. Ensuite le cerveau est scanné afin de trouver le caillot. Celui-ci se trouverait d'après Foreman à 4 millimètres de l'hippocampe, puis on lui remet le sang et on la réchauffe pour la ramener à la vie. Malgré le risque que présentait cette technique, elle permettra par la suite de retirer le caillot. En consultation, House s'occupe d'un homme ayant essayé de s'auto-circoncire avec un cutter.

Diagnostic final
Thrombose

Épisode 3 : Culpabilité[modifier | modifier le code]

Titre original
Humpty Dumpty
Numéro
25 (2-03)
Première diffusion
Scénario
Matt Witten
Réalisation
Dan Attias
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 13,37 millions de téléspectateurs[5] (première diffusion)
Invités
Résumé
Le couvreur mexicain de Cuddy, Alfredo, tombe soudain de son toit. Cuddy l'amène à l'hôpital. House pense à une CIVD. Le diagnostic et les méthodes de Cuddy sont totalement axés sur la culpabilité. Cameron et elle vont chez Alfredo, tandis que House, Chase et Foreman vont chez Cuddy. Cuddy et Cameron trouvent un rat mort, tandis que House trouve des champignons sur le tuyau de l'évier de Cuddy. Une Fièvre de la morsure de rat (streptobacillose) est mise en évidence et Cuddy suggère la protéine C pour le soigner. Voyant que cela a des effets secondaires néfastes, il est traité pour une pneumonie fongique causée par l'aspergillus trouvé sous l'évier de Cuddy. Mais la main droite d'Alfredo, un peu assombrie dans l'ambulance, est devenue nécrosée, pratiquement morte maintenant : c'est la gangrène. Une amputation est faite, mais la main gauche devient noire. Cuddy avait omis de signaler les problèmes respiratoires d'Alfredo. House pense à une endocardite bactérienne, mais le test est négatif. House en déduit néanmoins le diagnostic, une psittacose : le samedi soir, Alfredo travaille dans une ancienne usine désaffectée où ont lieu maintenant des combats de coqs. Il est traité et guéri mais poursuit l'hôpital devant les tribunaux pour l'amputation. En consultation, Foreman énerve un patient Afro-Américain quand il refuse de lui donner un traitement réservé aux personnes de type caucasien. Par la ruse, House feint de lui donner le bon traitement.
Diagnostic final
Psittacose
Commentaires
Le titre original, Humpty Dumpty, est le titre d'une comptine anglaise très connue, où le héros tombe d'un mur.

Épisode 4 : Être ou paraître[modifier | modifier le code]

Titre original
TB or Not TB (trad. litt. : « Être ou ne pas être »)
Numéro
26 (2-04)
Première diffusion
Scénario
David Foster
Réalisation
Peter O'Fallon
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 12,18 millions de téléspectateurs[6] (première diffusion)
Invités
Résumé
Sebastian Charles, un médecin, avec le partenariat de la société pharmaceutique Stoïa Tucker, part en Afrique distribuer des médicaments contre la tuberculose. Lors d'une conférence au siège de Stoïa Tucker, il perd connaissance. House refuse catégoriquement qu'il entende le diagnostic. Charles invite Cameron à venir avec lui en Afrique. Finalement le diagnostic est presque routinier pour lui : la tuberculose. Mais c'est la forme résistante cette fois. Il raconte alors l'histoire d'une mère de famille en Afrique atteinte par la forme résistante de la tuberculose. Et comme elle n'a pas eu accès au traitement adéquat, il refuse qu'on lui donne le traitement pour la forme résistante. House veut alors lui donner le traitement tiers-monde mais il ne change pas d'avis. Quelques jours plus tard, il donne une conférence de presse, et montre des symptômes autres que ceux de la tuberculose : un coma hypoglycémique. House veut prouver qu'il a un nésidioblastome, c'est-à-dire une tumeur pancréatique, par un test d'hypoglycémie qui trahit la tumeur. Elle est finalement retirée et Charles peut de nouveau faire ses missions d'aide humanitaire en Afrique tout en suivant son traitement pour la tuberculose. Foreman se fait passer pour House auprès d'une migraineuse.
Diagnostic final
Nésidioblastose du pancréas
Commentaires
Le titre original, TB or not TB, fait référence à la célèbre réplique de la pièce Hamlet de William Shakespeare, To be or not to be. Le titre français tente une comparaison semblable avec la traduction Être ou ne pas être.

Épisode 5 : Fils à papa[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
Devine qui vient dîner (Québec)
Titre original
Daddy's Boy (trad. litt. : « Le garçon à son papa »)
Numéro
27 (2-05)
Première diffusion
Scénario
Thomas L. Moran
Réalisation
Greg Yaitanes
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 14,15 millions de téléspectateurs[7] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 1,633 million de téléspectateurs[8]
Invités
Résumé
Carnell, un jeune étudiant, fête son diplôme jusqu'à ce qu'il ait des impressions de décharges électriques. House pense dans un premier temps à un facteur génétique, la mère du patient étant morte assoupie au volant, mais cette théorie se révèle fausse. De plus, son état se dégrade : il subitune paralysie des sphincters. House reçoit un coup de fil de sa mère. Les parents de House ont 9 heures d'escale à Newark. Wilson, dont House se servait comme excuse pour les éviter et prévenu par Cameron qui lui propose des les inviter. Forman propose une myélite transverse aiguë, causé probablement par une infection qui a depuis disparue. Cependant, le patient révèle aux médecins que le père d'un de ses amis a payé pour toute la bande un voyage en Jamaïque. House pense alors à de la marijuana traité avec un pesticide et commence à le traiter. Le traitement semble marcher, Carnell retrouve son appétit, mais subit une poussée de fièvre et des tremblements, laissant conclure à une infection contractée à l'hôpital à cause d'un déficit du système immunitaire. House demande à Cameron de vérifier si ses amis ont des symptômes similaires. L'un de ces amis a une plaque à l'aine mais refuse de venir à l'hôpital, venant d'être juste embauché. Pendant ce temps l'infection de Carnell provoque une perforation intestinale et l'oblige à être opéré. House insiste pour voir l'ami de Carnell, or celui-ci vient juste d'être admis. Alors que House l'examine, celui-ci lui apprend que le père de Carnell est en réalité ferrailleur. Le père avoue et raconte qu'un jour, il a donné un plomb à niveau venant de l'usine à son fils comme porte-bonheur. En fait, il s'agissait d'un déchet radioactif : Carnell a été frappé par un syndrome d'irradiation aiguë, son système immunitaire est détruit et il lui faut une greffe de moelle osseuse ; on lui trouve en plus un angiome caverneux dans la moelle épinière. Alors que son ami et son père sont traités également pour l'irradiation et réagissent bien au traitement, Carnell est opéré de son angiome qui lui est retiré sans danger. Cependant à la fin de l'opération l'infection provoque une nouvelle perforation intestinale. Si l’hémorragie a été stoppée son taux de globules blancs continue à chuter, rendant tout traitement inutile. Alors qu'il sait que sa mort est inévitable, le père de Carnell lui promet tout de même qu'il va s'en sortir.

Pendant ce temps, les parents de House arrivent, et celui-ci, prétendant être occupé, annule le diner. Devant leur insistance, il accepte de mauvaise grâce d'aller la cafétéria de l'hôpital avec eux.

Diagnostic final
Syndrome d'irradiation aiguë et angiome carveneux dans la moelle épinière
Commentaires
Le titre québécois, Devine qui vient dîner, est une référence au film éponyme.

Épisode 6 : La Course au mensonge[modifier | modifier le code]

Titre original
Spin (trad. litt. : « Tourner / tournoyer »)
Numéro
28 (2-06)
Première diffusion
Scénario
Sara Hess
Réalisation
Fred Gerber
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 12,95 millions de téléspectateurs[9] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 1,873 million de téléspectateurs[10]
Invités
Résumé
Jeff Forster, un coureur cycliste, chute de son vélo pendant une course caritative. House accuse l'emploi d'érythropoïétine. Mais le seul dopage auquel il recourt, ce sont des transfusions et des séjours dans un caisson hyperbare. Dans le même temps, House a de plus en plus de mal avec la présence de Stacy. Jeff a un œdème pulmonaire, et l'embolectomie se passe bien jusqu'à ce qu'il se mette à baver. Pendant qu'on lui fait une ponction lombaire pour déterminer la cause de cette fatigue musculaire, il fait un arrêt respiratoire. Wilson recherche un cancer, dont le syndrome paranéoplasique expliquerait ses symptômes d'atrophie musculaire, mais l'analyse revient négative. La biopsie révèle cependant une érythroblastopénie aiguë, une forme d'anémie probablement causée par l'EPO. Jeff licencie alors son entraîneur car il pense qu'elle le dope en cachette. Puis House se rend compte qu'une transfusion faite par Foreman lui apporte un mieux. Il souffre en fait de la forme chronique de l'érytroblastopénie, qui se soigne avec des transfusions, appelée aussi myasthénie, qui se soigne par séjours dans des caissons hyperbares. Il soignait sa maladie sans même le savoir. Cette maladie est provoquée par un thymome, on lui fait donc une thymectomie, il sort et reprend le cours normal de sa vie. House, en consultation, soigne un ex-fumeur qui souffre de diarrhée à cause des chewing-gum qu'il mâche pour compenser.
Diagnostic final
Myasthénie et érythroblastopénie, causés par un thymome.

Épisode 7 : Partie de chasse[modifier | modifier le code]

Titre original
Hunting (trad. litt. : « La Chasse »)
Numéro
29 (2-07)
Première diffusion
Scénario
Liz Friedman
Réalisation
Gloria Muzio
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 14,72 millions de téléspectateurs[11] (première diffusion)
Invités
Résumé
Wilson apprend que House s'est introduit dans le bureau de la psy de Stacy et a lu son dossier, dans l'épisode précédent. On découvre alors que House est depuis peu harcelé par Kalvin Ryan, un séropositif, qui exige que House l'examine afin de savoir ce qu'il a. House le projette avec sa canne contre la voiture de Wilson et le patient fait une anaphylaxie. House pense à un syndrome de reconstitution immune, causée notamment par une toxoplasmose ou un cytomégalovirus, mais le traitement est inefficace. La toxicologie de Kalvin est revenue positive pour les drogues euphorisantes. Puis le patient crache du sang dans la bouche et les yeux de Cameron, qui a peur de contracter le virus et suit donc 6 semaines de thérapie sous 3 antiviraux, avant de faire le test du VIH. House apprend qu'un rat se trouve dans le grenier de Stacy, le capture et lui donne le nom de Steve McQueen.

Il se trouve que le rat a une mycoplasmose, aggravé par la fumée des cigarettes de Stacy. House décide donc de le garder. Cameron prélève à Kalvin un morceau de poumon, afin de vérifier s'il a été empoisonné au béryllium contenu dans son matériel de photographe. Le père de Kalvin arrive et révèle qu'il y a longtemps, sa femme devait avoir un rein de son fils compatible, mais qu'il s'est trouvé aussi positif pour le VIH. Wilson pense que la masse sur le cœur de Kalvin est un lymphome non hodgkinien. House apprend que la famille est originaire du Montana et chassait le renard : le fils comme le père ont contracté une échinococcose par un parasite. House provoque délibérément le père pour que celui-ci le frappe le premier, puis lui répond en lui explosant un kyste au foie, dont le mal avait été pris pour une cirrhose, ce qui le force à subir aussi une intervention. Les deux opérations se passent bien et tous deux s'en sortent. Stacy devine finalement que House a fouillé dans son dossier psychiatrique et lui somme de la laisser.

Diagnostic final
Échinococcose (pour Kalvin), mycoplasmose (pour le rat)
Commentaires
Au début de l'épisode, on voit House et Wilson devant une maison dont le numéro est 221B, ce qui semble être un clin d'œil à Sherlock Holmes (qui habite le 221B Baker Street), tout comme le raisonnement de déduction que tient House dans la scène.

Épisode 8 : Erreur médicale[modifier | modifier le code]

Autre(s) titre(s) en français
L'Erreur ou Six mois après (France)
Titre original
The Mistake (trad. litt. : « L'Erreur »)
Numéro
30 (2-08)
Première diffusion
Scénario
Peter Blake
Réalisation
David Semel
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 14,91 millions de téléspectateurs[12] (première diffusion)
Invités
Résumé
Lors d'un spectacle scolaire auquel participent ses deux filles, Kayla est prise de douleurs abdominales et s'évanouit. Six mois plus tard, Chase raconte l'histoire de cette patiente à Stacy : examinée en consultation par Foreman, l'équipe s'était penchée sur son cas. Chase avait diagnostiqué une maladie de Behçet et lui avait injecté une substance-test. Elle était revenue positive et Chase lui avait négligemment prescrit une ordonnance, car il venait de raccrocher son téléphone. Mais deux heures plus tard, les urgences la ramenèrent. Chase et Foreman lui repérèrent un ulcère dans l'estomac, House en détecta un deuxième mais celui-ci était perforé et il fallut le suturer au bloc. House reprocha à Chase de ne pas avoir posé de questions de base sur ses douleurs abdominales lorsqu'elle était revenue.

L'état de Kayla s'aggrava encore quand les médecins découvrirent que son ulcère avait engendré une septicémie. Les lésions au rein étaient réparables, mais son foie fut durement touché. Son frère a alors voulu lui donner son foie : il se sait compatible car il avait payé quelqu'un pour faire le test. House fit chanter le chirurgien greffeur pour qu'il pratique l'intervention, qui eut lieu. Revenue en observation quelques mois plus tard, l'état de santé de Kayla se dégrada soudainement. Sam, le frère, avoua alors qu'il avait une hépatite C contractée à cause d'un tatouage, mais avait payé l'homme du labo pour ne rien dire, car sinon il n'aurait pas pu faire ce don. Si Kayla a rechuté, ça n'était pas à cause de l'hépatite C de Sam, mais d'un hépatome non diagnostiqué dont il souffrait et qui fut transplanté à sa sœur. Sam fut opéré puis sauvé, mais Kayla était condamnée et elle mourut chez elle. Quelques jours après, Chase dit à Sam en consultation qu'il n'en avait rien à faire de sa sœur. La raison est simple : peu avant que Kayla fasse vérifier son test, la belle-mère de Chase l'avait appelé pour lui annoncer la mort de son père, comme on pouvait s'y attendre depuis l'épisode Le Mauvais Œil. Cela l'avait profondément troublé pendant un court moment, moment pendant lequel il avait reçu la visite de Kayla. Passé devant le conseil de discipline, Chase ne subit aucune sanction mais House est placé pendant un mois sous l'autorité de Foreman. House s'occupe aussi d'un homme atteint de fibrose pulmonaire.

Diagnostic final

Épisode 9 : Faux-semblants[modifier | modifier le code]

Titre original
Deception
Numéro
31 (2-09)
Première diffusion
Scénario
Michael R. Perry
Réalisation
Deran Sarafian
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 14,52 millions de téléspectateurs[13] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 1,74 million de téléspectateurs[14]
Invités
Résumé
House fait des paris de courses de chevaux et tombe sur une autre turfiste, Anica. Mais elle se met soudain à convulser. Emmenée à l'hôpital, House pense à un syndrome de Cushing, or elle lui apprend qu'elle a été opérée il y a un an d'un adénome au cerveau pour ce syndrome. Puis un scanner révèle une masse au pancréas, Cameron prévient la patiente qu'en cas de tumeur elle a peu de chances de survie, mais elle prend la nouvelle avec désinvolture. Cameron pense alors à un syndrome de Münchhausen ce qui voudrait dire qu'elle se serait elle-même inventé ses maladies pour obtenir l'attention des médecins. C'est bel et bien confirmé quand Cameron laisse volontairement un flacon sur la table de son lit, avec sur l'étiquette Danger ! Risque de convulsions !. La patiente prend en effet le médicament (comme elle avait autrefois pris un médicament pour simuler son Cushing) mais Cameron avait collé l'étiquette sur une bouteille de rifampicine pour la piéger.

On la laisse sortir mais House constate une anémie aplasique. Il la rattrape donc et veut lui injecter un cocktail d'insuline et de colchicine, ce qui provoque les symptômes de l'anémie en question. Mais pour ça il doit être sûr que la femme ne s'est pas infligé cette maladie. Elle lui avoue alors que sa mère avait une sclérose en plaques et attirait toute l'attention, ce qui l'a profondément perturbée. House fait l'injection et les symptômes confirment l'anémie. On envisage une greffe de moelle osseuse mais House intervient au moment où elle commençait le traitement d'irradiation de sa moelle. En effet, ses plaies sentaient le raisin fermenté, signe d'une infection par Clostridium perfringens. En déclenchant les symptômes d'un Cushing, la femme avait inhibé son système immunitaire, masquant la présence de la bactérie tout en favorisant son développement. Une fois le diagnostic confirmé, elle est soignée. House s'occupe aussi d'une femme atteinte d'une infection causée par de la gelée.

Diagnostic final
Infection par Clostridium perfringens

Épisode 10 : Problèmes de communication[modifier | modifier le code]

Titre original
Failure to Communicate (trad. litt. : « Communication impossible »)
Numéro
32 (2-10)
Première diffusion
Scénario
Doris Egan
Réalisation
Jace Alexander
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 14,83 millions de téléspectateurs[15] (première diffusion)
Invités
Résumé
Une fête en l'honneur d'une journaliste, Greta, se passe bien jusqu'à ce que l'un de ses anciens collègues, Fletcher, tombe et soit frappé d'une aphasie de Wernicke, puis d'une agraphie. Quand il parle, il remplace un mot par un autre sans s'en rendre compte. Pendant ce temps, House et Stacy s'arrangent avec l'assurance maladie à Baltimore, mais au moment de repartir ils sont finalement tous deux bloqués à l'aéroport par la météo. L'équipe cherche les origines du mal de Fletcher, et découvre qu'en se fiançant il a voulu changer de vie en arrêtant les drogues euphorisantes et l'alcool. Sa rédactrice Greta avoue cependant qu'il continue à absorber des amphétamines pour pallier les somnifères qu'il prend depuis. Il souffre d'un œdème pulmonaire et cérébral, puis d'insuffisance rénale, sans que l'on sache pourquoi. Une fois seul avec Cameron qui s'apprête à lui faire une ponction lombaire pour détecter une méningite, il dit : « L'ours a rattrapé. Ils ont changé ma quête ! ». L'équipe cherche alors par tous les moyens à déchiffrer cette phrase.

De son côté, House tente lui aussi de résoudre à distance le problème de ce patient, depuis l'aéroport et après un baiser avec Stacy. House devine alors ce que veut dire le patient : il est atteint de trouble bipolaire. Ses phrases faisaient référence à sa tête (« quête ») et au terme bi-« polaire » (« ours »). Le patient maniaco-dépressif se soulageait dans l'alcool et les reportages à haut risque avant de connaître sa femme. Il est alors parti à l'étranger subir une intervention chirurgicale expérimentale afin de corriger ses troubles de l'humeur. Mais au cours de ce voyage dans un pays tropical, il a attrapé le paludisme, une atteinte cérébrale qui explique la chute et l'aphasie.

Diagnostic final
Paludisme

Épisode 11 : Désirs illusoires[modifier | modifier le code]

Titre original
Need to Know (trad. litt. : « Besoin de savoir »)
Numéro
33 (2-11)
Première diffusion
Scénario
Pamela Davis
Réalisation
David Semel
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 22,24 millions de téléspectateurs[16] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 1,892 million de téléspectateurs[17]
Invités
Résumé
Margot Dalton, maman d'une petite fille, Stella, est soudain prise de spasmes musculaires. Elle monte dans sa voiture, mais les spasmes causent un accident dont heureusement elle sort indemne. House revient de Baltimore, où il était avec Stacy dans Problèmes de communication. Wilson veut savoir ce qu'il y a fait et il lui dévoile la tendre soirée à l'hôtel. En ce qui concerne la patiente, elle est sous traitement contre la stérilité depuis plusieurs mois. House pense qu'elle est enceinte alors que Chase, Foreman et Cameron pensent à une chorée de Huntington. Margot veut donc attendre que l'équipe soit fixée sur sa grossesse avant qu'elle passe l'IRM. Les spasmes s'intensifiant, elle est mise sous traitement pour les retenir temporairement. Comme elle n'est pas enceinte, elle passe l'IRM, qui ne révèle rien. Puis elle devient hypervigilante et fortement irritable : elle brise même une vitre avant qu'on la mette sous Lorazépam.

Wilson, de son côté, raisonne Stacy et lui déconseille de se remettre avec House. D'autres analyses arrivent, et il ne s'agit ni d'un Huntington, ni de son traitement. House remarque que la patiente est une femme débordée mais qui arrive à gérer son rythme de vie : il pense qu'elle se drogue pour tenir. Cameron trouve en effet du méthylphénidate dans sa voiture, et elle avoue en prendre. On la soigne mais au moment de sortir elle fait un accident vasculaire cérébral. Le caillot est retiré. Le mois de règne de Foreman, comme le dira House, touche à sa fin et House ordonne un examen de l'utérus, mais elle fait une hémorragie provenant du foie : il se trouve qu'elle a une tumeur hépatique. On la lui retire, elle était en fait bénigne. C'était un adénome hépatocellulaire provoqué par la pilule contraceptive, car elle-même ne désirait pas être enceinte. Elle nie tout en bloc avant l'opération mais confie la vérité à Foreman après : elle a en effet pris la pilule pour ne pas tomber enceinte.

Diagnostic final
Adénome hépatocellulaire (prise de médicaments accumulés + tumeur bénigne au foie)

Épisode 12 : Casse-tête[modifier | modifier le code]

Titre original
Distractions
Numéro
34 (2-12)
Première diffusion
Scénario
Lawrence Kaplow
Réalisation
Dan Attias
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 19,20 millions de téléspectateurs[18] (première diffusion)
Invités
Résumé
Adam, un jeune homme, et son père font du quad. Adam veut piloter mais perd le contrôle du quad. Il subit un terrible accident et brûle. Il est transféré à l'unité des grands brûlés. House lit une revue médicale sur la migraine en hindi. Il veut aussi comprendre comment le garçon s'est senti mal sur le quad. Comme il est fortement brûlé, certains examens habituels ne peuvent être faits. House utilise donc un galvanomètre, mais Adam convulse. Dans le caisson hyperbare, il a un orgasme. Un certain Phillip Weber donne une conférence sur son traitement contre la migraine, et House l'humilie en public - on apprendra que tous deux se sont connus à la fac et que Weber a dénoncé une tricherie de House, causant son renvoi.

Pour prouver que le traitement est inefficace, House s'injecte de la nitroglycérine en même temps que le médicament contre la migraine et une forte migraine le foudroie. Pour Adam, il veut qu'on mette des asticots sur ses brûlures afin qu'ils se nourrissent des chairs mortes. House veut aussi le réveiller afin qu'Adam lui explique ce qui s'est passé : Adam dit avoir fait dans son pantalon. La migraine de House se dissipe après une prise d'antidépresseurs et de LSD. Au moment de le réveiller une deuxième fois, House remarque une brûlure bien ronde sur le poignet. Adam fume mais essaye d'arrêter, et les antidépresseurs contenus dans son traitement ont déclenché un syndrome sérotoninergique. House peut le traiter. Il contacte le laboratoire pharmaceutique qui se désengage auprès de Weber.

Diagnostic final
Syndrome sérotoninergique

Épisode 13 : Confusion des genres[modifier | modifier le code]

Titre original
Skin Deep (trad. litt. : « Superficiel »)
Numéro
35 (2-13)
Première diffusion
Scénario
Russel Friend, Garrett Lerner et David Shore
Réalisation
Jim Hayman
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 14,18 millions de téléspectateurs[19] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 1,839 million de téléspectateurs[20]
Invités
Résumé
Alex, une jeune mannequin de 15 ans, s'énerve sans raison lors d'un défilé en frappant une autre mannequin avant de s'évanouir.

On a trouvé de l'héroïne dans son corps. Pour vérifier que la drogue ne masque pas une autre maladie, on peut la sevrer en une nuit, mais il faut la plonger dans le coma car le sevrage est douloureux. Pendant son coma, elle fait une attaque cardiaque. Lors de son réveil, elle se répète : elle a une perte de la mémoire récente, probablement due à l'attaque cardiaque. Mais comme son cerveau n'a été privé d'oxygène que pendant 30 secondes, House pense que l'origine de l'amnésie est ailleurs. Il pense que son père a abusé d'elle, et qu'elle souffre d'une névrose post-traumatique. Le père reconnaît l'avoir fait une seule fois. Pendant ce temps, House souffre énormément à la jambe et commence à s'énerver après son équipe. Les examens montrent des protéines en hausse dans le liquide céphalo-rachidien, et Alex commence à avoir des mouvements incontrôlés. House demande à Cuddy une injection de morphine dans le canal lombaire. Cuddy prévient les services sociaux au sujet de l'inceste, mais le père comme la fille nient les faits, et les services sociaux refusent d'aller plus loin sur le seul témoignage de l'aveu. Pressée par Cameron de témoigner, Alex répond qu'elle a poussé son père à coucher avec elle — comme d'autres hommes de son entourage, ce qui lui permet de les manipuler. House pense ensuite qu'elle a un cancer, dont le syndrome paranéoplasique provoque une attaque des anticorps contre le tissu cérébral. Elle a effectivement un cancer, d'un type que même le docteur Wilson ne pouvait penser à vérifier : un cancer du testicule gauche. Alex souffre de Pseudohermaphrodisme masculin par insensibilité à la testostérone. Paradoxalement cela fait d'elle un canon de beauté féminine, expliquant en particulier sa poitrine très développée pour son âge. House demande une autre injection à Cuddy, mais elle avoue l'avoir en fait piqué avec du sérum physiologique (un liquide tout à fait neutre pour le corps, utilisé comme placebo) pour prouver que sa douleur était psychologique, en rapport avec le départ de Stacy. On distingue des premières approches entre Cuddy et House.

Diagnostic final
Pseudohermaphrodisme masculin par insensibilité à la testostérone et cancer du testicule.

Épisode 14 : Maladies d'amour[modifier | modifier le code]

Titre original
Sex Kills (trad. litt. : « Le sexe tue »)
Numéro
36 (2-14)
Première diffusion
Scénario
Matt Witten
Réalisation
David Semel
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 20,56 millions de téléspectateurs[21] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 2,075 millions de téléspectateurs[22]
Invités
Résumé
Henry, un homme de 66 ans, fait une absence cérébrale pendant quelques secondes. Il prend des antiacides depuis deux ans. Il dit ne pas avoir eu de rapports sexuels depuis son divorce. En fait il en a eu avec la mère de sa fille, son ex-femme. Et quand House le traite pour une maladie sexuellement transmissible, son état empire. Henry dit être allé à l'église une fois pour une dégustation de fromages italiens. House lui trouve une brucellose. D'ordinaire les acides gastriques tuent les germes responsables de la maladie, mais les anti-acides ont favorisé le développement des germes. Cela a causé une insuffisance cardiaque, il lui faut une greffe du cœur. Mais en raison de son âge avancé, il comprend rapidement que l'opération n'aura jamais l'aval du comité de greffe.

Soudain, une femme arrive aux urgences après un accident de voiture. Elle décède. Son cœur est viable, mais il sera aussi rejeté à cause du poids de la patiente. House tente de convaincre Cuddy et le mari de donner le cœur de Mme Neuberger (la donneuse potentielle) à Henry. Après plusieurs refus, le mari accepte, mais House doit d'abord trouver la maladie qui a causé l'accident de Mme Neuberger. House lui trouve une gonorrhée, et donne le cœur à Henry quand même. Il sera sous traitement contre la maladie en question pendant quelque temps. En consultation, House tombe sur un homme souhaitant être chimiquement castré car il ressent une attirance pour les bovins. L'homme avoue finalement que tout cela était factice et qu'il en pince pour sa belle-mère.

Diagnostic final

Épisode 15 : Bonheur conjugal[modifier | modifier le code]

Titre original
Clueless (trad. litt. : « Ignorant »)
Numéro
37 (2-15)
Première diffusion
Scénario
Thomas L. Moran
Réalisation
Deran Sarafian
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 21,44 millions de téléspectateurs[23] (première diffusion)
Invités
Résumé
Lors d'un ébat amoureux particulièrement physique, un homme fait une crise hypoxique sous les yeux de sa femme. Le médecin en charge confie le cas à House, qui parie 100 dollars qu'ils ne sont pas heureux ensemble. Cameron tient le pari. Un empoisonnement aux métaux lourds est suspecté, mais tous les métaux éventuels auxquels il aurait pu être exposé sont écartés par les tests, tous négatifs. House pense toujours, malgré les tests négatifs et la dégradation de l'état du patient, que la femme empoisonne son mari. Il fouille son sac sans résultat. Il veut vérifier sur elle, mais Cuddy refuse. En consultation, House accueille un homme qui a de l'herpès génital. Sa femme, qui arrive quelques jours après, dit ne pas tromper son mari. House rencontre le couple, réuni devant Cuddy, et parvient à démontrer par un tour que c'est le mari qui trompe sa femme. Cette dernière se débarrasse de son alliance en or.

House, frappé par une de ses révélations, demande un test pour l'or et veut que la femme n'aille pas aux toilettes, tant qu'il n'est pas revenu de chez lui. Elle y va quand même mais House la trouve et mouille ses mains d'un produit, le chlorure stanneux, qui mélangé à l'or devient violet vif. La substance trahit l'aurothiomalate sodique, un poison employé pour traiter l'arthrite, peu employé aux États-Unis, mais plus courant au Mexique. La femme est arrêtée. Cameron paie House pour le pari et dit : « L'ignorance c'est le bonheur ».

Diagnostic final
Empoisonnement à l'or

Épisode 16 : Protection reprochée[modifier | modifier le code]

Titre original
Safe (trad. litt. : « Sauf »)
Numéro
38 (2-16)
Première diffusion
Scénario
Peter Blake
Réalisation
Felix Alcala
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 22,71 millions de téléspectateurs[24] (première diffusion)
Invités
Résumé
Dan, un adolescent, veut rendre visite à Melinda, sa petite amie. La mère de cette dernière lui fait prendre des mesures d'hygiène rigoureuses, car depuis sa greffe du cœur, Melinda est immunodéprimée. Lors d'un baiser, elle fait une anaphylaxie. Dan dira avoir pris de la pénicilline peu avant, alors que Melinda y est allergique, mais cette piste est écartée quand Melinda affirme avoir vu le flacon, qui contenait un autre antibiotique, non allergène pour elle. Elle dit ne pas être sortie de sa chambre, se plaignant d'être en prison. Sa mère est en effet surprotectrice envers elle depuis qu'elle a failli mourir trois fois depuis sa naissance, à cause de ses allergies. Petit à petit, l'état de cette dernière s'aggrave : paralysie ascendante. Ce serait un syndrome de Guillain-Barré. La plasmaphérèse est lancée, sans résultat positif. Au contraire, la paralysie a atteint le thorax. House pense qu'elle s'est fait mordre par une tique que Dan aurait ramenée par accident en venant la voir en cachette, entraînant une paralysie à tique. Mais House est le seul à penser ça. Il s'oppose à Cuddy, Wilson, aux parents et dans l'ascenseur, à Foreman. Finalement il trouvera la tique, dans le vagin de Mélinda, la retirera et Mélinda pourra finalement aller en classe, comme elle le désirait.
Diagnostic final
Méningo-radiculite (Maladie de Lyme)

Épisode 17 : Douze ans après[modifier | modifier le code]

Titre original
All In (trad. litt. : « Tout compris »)
Numéro
39 (2-17)
Première diffusion
Scénario
David Foster
Réalisation
Fred Gerber
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 21,20 millions de téléspectateurs[25] (première diffusion)
Invités
Résumé
Lors d'une visite à un musée, Ian, un élève de 6 ans, fait une diarrhée hémorragique. À l'hôpital se tient une soirée caritative. Autour d'une table de poker jouent House, Wilson et Cuddy. On lui signale le cas de Ian et House passe le voir. Cuddy pense que c'est une gastro-entérite. Mais Ian ne parvient pas à attraper la canne de House. Il lui rappelle alors un autre cas, que House a connu il y a 12 ans : une dame de 73 ans, Ester Doyle, ayant eu les mêmes symptômes mais qui n'a pu être sauvée. House fait passer une IRM à Ian. House suspecte la maladie de Chester-Erdheim. En même temps il conseille des stratégies de poker à Wilson. Wilson est appelé par House pour rechercher un cancer, mais Ian n'en a pas. Finalement Cuddy en a assez et retire à House ce cas. House veut tout de même faire trois tests avec un échantillon obtenu lors de la biopsie de Ian. Les deux premiers sont négatifs. House veut que le troisième soit celui pour la maladie de Chester-Erdheim, mais son équipe dit que le premier test était négatif. House argumente que « le système digestif du gamin est atteint maintenant ». Le test est cette fois positif. Ian est guéri et « Ester peut reposer en paix, maintenant » dira Wilson. Finalement House ne s'était pas trompé au sujet d'Ester.
Diagnostic final
Maladie de Chester-Erdheim

Épisode 18 : Insomnies[modifier | modifier le code]

Titre original
Sleeping Dogs Lie (trad. litt. : « Ne pas réveiller le chien qui dort »)
Numéro
40 (2-18)
Première diffusion
Scénario
Sara Hess
Réalisation
Greg Yaitanes
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 22,64 millions de téléspectateurs[26] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 2,119 millions de téléspectateurs[27]
Invités
Résumé
Une jeune femme nommée Anna a des problèmes d'insomnie. Elle prend même tout un flacon de somnifères, sans résultat. Lors d'examens, elle s'endort pendant quelques secondes, mais ne s'en rend pas compte. Elle a été traitée pour un sumac vénéneux mais en fait elle est allergique aux poils du chien que son amie Max lui avait offert. Le foie d'Anna se détériore, il lui faut une greffe. Max veut lui donner une partie de son foie, mais elle ne semble pas savoir qu'Anna a l'intention de la quitter. La greffe aura lieu mais l'état d'Anna ne s'améliore pas. House a une idée en tête en entendant le nom du chenil, et elle se confirme quand il découvre que Anna a un gros bubon sous le bras : elle a la peste bubonique. Le chien, amené du Mexique, avait une puce porteuse de la maladie, d'où la transmission. Max dit à Cameron qu'elle savait, par une autre amie, qu'Anna voulait la quitter. Elle déclare même, à la fin : « maintenant elle ne peut plus me quitter ».

Parallèlement à cela, House s'occupe d'une adolescente d'origine chinoise venue avec sa mère, qui ne parle que le mandarin, pour obtenir la pilule contraceptive pour elle et une prescription pour le rhume de sa mère. Elles reviennent plus tard parce que la mère a des symptômes étranges : sa fille s'est trompé de médicaments. Mais quand la fille essaie de mentir en mandarin, House intervient en lui disant : « Félicitations, vous allez être grand-mère ! ».

Diagnostic final
Peste bubonique

Épisode 19 : House contre Dieu[modifier | modifier le code]

Titre original
House vs. God (trad. litt. : « House contre Dieu »)
Numéro
41 (2-19)
Première diffusion
Scénario
Doris Egan
Réalisation
John F. Showalter
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 24,52 millions de téléspectateurs[28] (première diffusion)
Invités
Résumé
Dans une petite église, Boyd, un garçon de 15 ans, organise une cérémonie et fait marcher Agnès, une personne handicapée. Mais pendant cette cérémonie, il est pris de violentes douleurs abdominales. Il dit que Dieu lui parle et devine seul des choses sur les personnes qui sont à proximité de lui. Il devine par exemple l'identité du Dr House. Ce dernier remarque que Boyd boit plusieurs litres d'eau par jour. On détecte chez Boyd plusieurs tumeurs au cerveau : une sclérose tubéreuse de Bourneville mais le jeune homme refuse d'être opéré. Pendant ce temps, Wilson suit une patiente ayant un cancer du foie : elle est condamnée. Mais cette patiente croise le chemin de Boyd délirant, qui lui dit : « Dieu m'envoie te guérir ». Et peu après, la tumeur de la patiente se résorbe. House l'apprend, et Boyd aussi. Il croit qu'il l'a guérie. House invite Wilson au poker, et pendant la partie, Chase inspecte l'appartement de la cancéreuse, où il trouve des vêtements d'homme. House finit par comprendre que Wilson et elle ont une aventure. Boyd refuse tous les examens des médecins car selon lui « Dieu sait ce qu'il fait ». House est persuadé que Boyd porte un virus qui s'est attaqué à ses tumeurs et à celle de la cancéreuse de Wilson. L'herpès est proposé et trouvé : Boyd a dû gratter une de ses lésions et touché la cancéreuse ensuite. La cancéreuse de Wilson se sait de nouveau condamnée mais l'assume bien, comme avant. Elle part même à Florence, la ville de ses rêves.
Diagnostic final
Sclérose tubéreuse de Bourneville et herpès

Épisode 20 : De l'autre côté[modifier | modifier le code]

Titre original
Euphoria, Part 1
Numéro
42 (2-20)
Première diffusion
Scénario
Matthew V. Lewis
Réalisation
Deran Sarafian
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 22,71 millions de téléspectateurs[29] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 2,323 millions de téléspectateurs[30]
Invités
Résumé
Un policier du nom de Joe poursuit un type nommé Baby Shoes. Il commence à se payer sa tête, semblant être dans un état second. Baby Shoes tire une balle, qui se brise en quatre sur le stylo de Joe; les fragments de la balle blessent le policier à la tête à différents hauteurs. House remarque qu'il était euphorique à ce moment-là. Foreman révèle sa haine envers les policiers. House lui dit d'aller faire un tour à son appartement : une vraie porcherie. Foreman découvre d'ailleurs que le policier possède une plantation clandestine de cannabis. Après analyses, il s'avère que le policier a une légionellose.

En lui montrant les résultats des radios, Foreman découvre que Joe est aveugle, bien qu'il n'en soit pas conscient, son cerveau inventant ce qu'il est censé voir. House veut faire passer une IRM à Joe mais on ne peut retirer les morceaux de balle qu'il a dans le crâne; or, d'après Foreman, le calibre de Baby Shoes indique que la balle est magnétique, et que les fragments se déplaceront pendant l'IRM. House tire sur un cadavre pour voir si la balle bougerait réellement si une IRM était pratiquée, ce qui fait étonnement sourire Foreman. Il déclenche l'IRM contre l'avis de Cuddy, ce qui provoque une sortie brutale des fragments du crâne du mort et endommage sérieusement l'appareil d'IRM, lequel est immobilisé pour au moins 2 semaines. Pendant ce temps, Joe est soigné de sa légionellose, mais son état recommence à s'aggraver : il perd la vue et il fait une hémorragie. Foreman ironise sur son hémorragie alors que House l'avait placé sous anti-coagulant : il a malheureusement contracté la maladie de Joe. Tous deux sont alors placés en quarantaine, ce que n'apprécie guère Foreman. L'IRM de Foreman (ne possédant pas de fragments de balle dans le crâne, il peut subir une IRM grâce à l'appareil portatif) montre une lésion spongieuse. Joe hurle de douleur alors qu'il est déjà sous morphine ; Foreman, ne supportant pas ses cris, lui injecte une dose supplémentaire de morphine en intrajugulaire, mais Joe ne réagit pas au médicament. Il présente donc un nouveau symptôme : hyperalgésie. Il est alors plongé dans le coma pour éviter de souffrir, mais l'ECG montre qu'il souffre encore malgré le coma. À la fin de l'épisode, il meurt d'un arrêt cardiaque et de sa maladie encore inconnue, laissant présager un triste sort pour Foreman.

Épisode 21 : Au suivant…[modifier | modifier le code]

Titre original
Euphoria, Part 2
Numéro
43 (2-21)
Première diffusion
Scénario
Russel Friend, Garrett Lerner et David Shore
Réalisation
Deran Sarafian
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 17,16 millions de téléspectateurs[29] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 1,623 million de téléspectateurs[30]
Invités
Résumé
Après la mort de Joe dans l'épisode précédent, House veut lui faire une autopsie pour découvrir ce qu'a Foreman, mais Cuddy refuse. House donne alors à Foreman le matériel d'autopsie mais ce dernier est devenu aveugle comme Joe, bien qu'il croie voir. En attendant de trouver une vraie solution, House le traite pour tout. Cameron retourne chez lui, suivie de près par House. Rodney Foreman, le père d'Eric, fait son apparition. House s'en sert pour manipuler Cuddy et faire l'autopsie, mais cela ne marche pas. Foreman voit de nouveau mais les médicaments souillent son pancréas. House retourne à l'appartement avec Steve McQueen, son rat, et retrace le parcours de Foreman. Le rat peut paraître euphorique, mais il ne présente aucun autre symptôme. La maladie progresse plus vite chez Foreman que chez Joe ; pensant que c'était la légionellose qui ralentissait la maladie inconnue, House l'inocule à Foreman, redevenu aveugle peu de temps avant.

House le traite ensuite pour la Listeria puis le plonge dans un coma médicamenteux. House retourne sur place et pour empêcher la biopsie du cerveau de Foreman, veut capturer un pigeon aveugle qui se trouve chez Joe. Finalement, la biopsie a lieu, la saturation en oxygène de Foreman étant descendue en dessous de 90. House et Cameron, qui supervise la biopsie, auront la réponse en même temps : l'eau que volait Joe grouille de Naegleria fowleri. Foreman a une méningo-encéphalite amibienne primitive. Placé sous anti-parasitaire, il récupère. Ou presque car suite à l'intervention au cerveau, il inverse la gauche et la droite. House s'occupe d'une fillette que sa mère croit épileptique mais la vérité révèle tout autre chose.

Diagnostic final
Légionellose (inoculée) et Méningo-encéphalite amibienne primitive causé par une infection de Naegleria fowleri

Épisode 22 : À la vie, à la mort[modifier | modifier le code]

Titre original
Forever (trad. litt. : « Pour toujours »)
Numéro
44 (2-22)
Première diffusion
Scénario
Liz Friedman
Réalisation
Daniel Sackheim
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 24,29 millions de téléspectateurs[31] (première diffusion)
Invités
Résumé
Un homme vomit avant de se rendre à son travail. Puis il vomit dans l'escalier de son immeuble et rentre chez lui. Il trouve sa femme en train de convulser légèrement dans la baignoire et son bébé, Mickey, dans le bain. Foreman fait son grand retour, en pleine forme. Chase a été muté au service néonatal. House s'occupe du cas de la mère avec Foreman et Cameron tandis que Chase s'occupe du bébé. Au moment où la mère doit passer l'IRM, elle hurle et se tord de douleur en faisant une hémorragie. En même temps son bébé a une attaque cardiaque. Chase suspecte un empoisonnement à l'eau du bain, contenant du savon. House penche plutôt pour une bactérie. Le taux de potassium du bébé est beaucoup trop élevé. Foreman dit à House que les parents se sont rencontrés aux alcooliques anonymes. Soudain, House voit la mère étouffer le bébé. Il le sauve à temps. La mère a la pellagre : elle entendait des voix lui disant que Mickey savait. Le bébé, lui, a une fibrillation ventriculaire et en meurt. Chase autopsie le bébé et constate que l'intestin grêle du nourrisson était en piteux état. House diagnostique alors chez lui, comme chez sa mère, une intolérance au gluten : chaque fois que la mère mangeait du pain ou un peu de sauce soja, son intestin grêle était chaque fois un peu plus agressé, et incapable d'assimiler les nutriments, dont la vitamine PP, donnant la pellagre, et la vitamine K, causant le syndrome hémorragique. Cette maladie prédisposant au cancer de la paroi de l'estomac, Wilson diagnostique chez la mère un lymphome M.A.L.T. La mère apprend la mort de son fils, et s'en juge responsable car elle a choisi de le faire. Elle refuse donc le traitement. Elle préfère mourir par culpabilité que de vivre avec cela sur la conscience.
Diagnostic final
Maladie cœliaque et pellagre

Épisode 23 : De père inconnu[modifier | modifier le code]

Titre original
Who's Your Daddy? (trad. litt. : « Qui est ton papa ? »)
Numéro
45 (2-23)
Première diffusion
Scénario
John Mankiewicz, Lawrence Kaplow et Charles M. Duncan
Réalisation
Martha Mitchell
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 22,38 millions de téléspectateurs[32] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 2,08 millions de téléspectateurs[33]
Invités
Résumé
Dans un avion, une jeune fille de La Nouvelle-Orléans hallucine : elle croit voir une inondation suite à l'ouragan Katrina qu'elle a connu. Son père, un certain Dylan Crandall, l'emmène à l'hôpital de Princeton-Plainsboro, où il recroise un vieil ami qui n'est autre que Gregory House. En ce qui concerne la fille, on lui place des électrodes sur la tête pour voir les hallucinations, et elles apparaissent. House est persuadé que la fille a fait croire à Crandall que c'était la sienne pour sortir de l'enfer dans lequel elle était suite à Katrina. House écoute depuis le début les enregistrements de son grand-père qui était musicien. Il remarque plusieurs fois qu'une voix dit « accordez-moi ce piano » alors que la mélodie est parfaite. En fait le grand-père et la petite-fille ont une hémochromatose génétique. En témoignent le défaut auditif du grand-père et une photo de la fillette à 13 ans : elle avait alors la peau plus claire. Le traitement évacue le surplus de fer mais une partie est déviée et transperce ses alvéoles pulmonaires. Foreman pense à un champignon qu'elle a contracté dans un studio d'enregistrement devenu très humide suite à Katrina. Une zygomycose est diagnostiquée et l'antifongique approprié la soigne. House annonce à la patiente que Crandall est bien son père, bien que le test de paternité soit revenu négatif. En consultation, House s'occupe d'un jeune garçon portant des taches orange sur le corps mais il réalise qu'après son bain, l'enfant regarde la télévision sur le nouveau canapé orange de la famille. Cuddy demande à House de lui faire des injections de Ménotropine afin qu'elle puisse faire une FIV. À la fin de l'épisode, Cuddy va voir House dans son bureau pour lui demander d'être le donneur de sperme de son bébé mais à la place elle le remercie pour les injections n'osant pas dire à House la véritable raison de sa venue.
Diagnostic final
Hémochromatose génétique et zygomycose

Épisode 24 : House à terre[modifier | modifier le code]

Titre original
No Reason (trad. litt. : « Sans raison »)
Numéro
46 (2-24)
Première diffusion
Scénario
Lawrence Kaplow et David Shore
Réalisation
David Shore
Audiences
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : 25,47 millions de téléspectateurs[34] (première diffusion)
  • Drapeau du Canada Canada : 2,697 millions de téléspectateurs[35]
Invités
Résumé
House et son équipe traitent un patient avec la langue particulièrement enflée. Quand soudain, un homme se présentant comme un de ses anciens patients entre dans son bureau et lui tire dessus. L'homme déclare ironiquement « Qui vous voudrait du mal ? ». House se réveille après 2 jours de coma en soins intensifs. À côté de lui on amène son agresseur : un vigile lui a tiré dessus. House, malgré son état, reste quand même concentré sur le patient à la langue enflée. House va voir Cuddy et s'aperçoit que s'il a mal à l'estomac et qu'il a des raideurs dans la nuque, douleurs faisant suite à son agression, sa jambe va mieux : House a été mis sous kétamine pendant l'extraction de sa balle, un traitement expérimental décidé par Cuddy, induisant un coma passager qui a une chance de venir à bout des douleurs chroniques en réinitialisant le cerveau.

Il va observer la ponction lombaire pratiquée sur son patient, où il parle avec sa femme, mais finit par s'évanouir, ses points de suture se sont ouverts. Se réveillant au lit, il se rend compte qu'il est victime d'hallucinations (le patient n'est pas marié). Pendant ce temps, son patient subit des symptômes peu communs (expulsion de l'œil par l'orbite, éclatement d'un testicule) puis fait une hémorragie. House commence à mettre en doute ses capacités mentales, son équipe réagit au quart de tour quand il cherche à poser un diagnostic : soit ses capacités sont affaiblies, il étudie le cas de son patient de façon simpliste et son équipe assimile immédiatement ses hypothèses, voire le devance dans la recherche du diagnostic ; soit son équipe est devenue subitement plus efficace. Il est en colère contre Cuddy qui l'a abruti en voulant sauver sa jambe en lui administrant de la kétamine. Mais les hallucinations sont de plus en plus présentes, il ne sait plus quand il hallucine ou quand il est dans le réel. Le cas de son patient devient de plus en plus insoluble et il est inopérable, il veut donc utiliser une machine à commande numérique (permettant de supprimer les tremblements naturels d'un chirurgien et d'opérer à distance) pour lui faire une entaille plus fine qu'une feuille de papier afin de déterminer quelle maladie peut provoquer des symptômes a priori impossibles. Mais alors qu'il discute avec son agresseur qui l'accuse de ne prendre en compte que les données médicalement mesurables au détriment des sentiments, il en vient à penser que tout ce qu'il vit actuellement est une hallucination, et voulant aller au-delà du plausible pour court-circuiter le phénomène dans son cerveau, il éventre délibérément le patient avec la machine et par conséquent le tue. Après un moment de doute, l'apparition d'un élément irréaliste, la balle tirée sur House tombe de la main du patient mort, lui donne raison. House se réveille. Les dernières secondes de l'épisode montrent House sur une civière emmené aux urgences juste après qu'il a été abattu, laissant comprendre que l'intégralité des évènements ne fut qu'un flash hallucinatoire de quelques secondes. Alors qu'on l'amène au bloc, House a la force de demander que Cuddy lui administre de la kétamine.

Diagnostic final
Hallucinations suite à une blessure par balle
Commentaires
Dans la version publiée par TF1, les explosions de l'œil et du testicule du patient ont été censurées.

Récompenses (épisode 2)[modifier | modifier le code]

  • WGA Award (TV) pour un épisode dramatique
  • Golden Reel Award pour le meilleur montage son dans un épisode TV.
  • Nomination à un Emmy Award pour la réalisation d'une série avec une seule caméra.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Fall TV Preview - 2005 Canadian Edition »
  2. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 20 septembre 2005 (consulté le 29 juillet 2008)
  3. [PDF] Audience du 1er épisode au Canada, sur BBM
  4. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 27 septembre 2005 (consulté le 29 juillet 2008)
  5. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 4 octobre 2005 (consulté le 29 juillet 2008)
  6. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 8 novembre 2005 (consulté le 29 juillet 2008)
  7. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 15 novembre 2005 (consulté le 29 juillet 2008)
  8. [PDF] Audience du 5e épisode au Canada, sur BBM
  9. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 22 novembre 2005 (consulté le 29 juillet 2008)
  10. [PDF] Audience du 6e épisode au Canada, sur BBM
  11. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 29 novembre 2005 (consulté le 29 juillet 2008)
  12. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 6 décembre 2005 (consulté le 29 juillet 2008)
  13. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 20 décembre 2005 (consulté le 29 juillet 2008)
  14. [PDF] Audience du 9e épisode au Canada, sur BBM
  15. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 18 janvier 2006 (consulté le 29 juillet 2008)
  16. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 14 février 2006 (consulté le 29 juillet 2008)
  17. [PDF] Audience du 11e épisode au Canada, sur BBM
  18. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 22 février 2006 (consulté le 29 juillet 2008)
  19. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 28 février 2006 (consulté le 8 juillet 2009)
  20. [PDF] Audience du 13e épisode au Canada, sur BBM
  21. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 14 mars 2006 (consulté le 8 juillet 2009)
  22. [PDF] Audience du 14e épisode au Canada, sur BBM
  23. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 4 avril 2006 (consulté le 29 juillet 2008)
  24. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 11 avril 2006 (consulté le 29 juillet 2008)
  25. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 18 avril 2006 (consulté le 29 juillet 2008)
  26. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 25 avril 2006 (consulté le 12 octobre 2008)
  27. [PDF] Audience du 18e épisode au Canada, sur BBM
  28. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 2 mai 2006 (consulté le 12 octobre 2008)
  29. a et b (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 9 mai 2006 (consulté le 29 juillet 2008)
  30. a et b [PDF] Audience du 20e et 21e épisode au Canada, sur BBM
  31. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 16 mai 2006 (consulté le 29 juillet 2008)
  32. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 23 mai 2006 (consulté le 29 juillet 2008)
  33. [PDF] Audience du 23e épisode au Canada, sur BBM
  34. (en) « Weekly Program Rankings », ABC Medianet,‎ 31 mai 2006 (consulté le 29 juillet 2008)
  35. [PDF] Audience du 24e épisode au Canada, sur BBM