Culbert Olson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Olson.
Culbert Olson
Fonctions
29e Gouverneur de Californie
1939 – 1943
Prédécesseur Frank Finley Merriam
Biographie
Date de naissance 7 novembre 1876
Lieu de naissance Fillmore (Utah)
Nationalité Drapeau des États-Unis américaine

Culbert Levy Olson (7 novembre 187613 avril 1962) était un homme politique américain membre du Parti démocrate. Il fut le 29e gouverneur de Californie de 1939 à 1943.

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Culbert Olson est né dans l'Utah, à Filmore, de Daniel Olson et Delilah King. Sa mère était une suffragette et fut la première femme officiellement élue dans l'Utah. Bien que ses deux parents furent mormons, il douta rapidement de l'existence de Dieu et devint athée.

Ayant quitté l'école à 14 ans, il travailla quelque temps comme opérateur de télégraphe avant de reprendre sa formation à la Brigham Young University où il étudia le droit et le journalisme. Diplômé en 1895, il entama une carrière de journaliste au Ogden Standard-Examiner et fit ouvertement campagne pour le candidat démocrate William Jennings Bryan lors des élections présidentielle de 1896.

Après les élections, il partit étudier le droit, dans un premier temps à l'Université du Michigan puis à Washington où il exerça parallèlement une fonction de correspondant de presse auprès du Congrès des États-Unis. Il fut finalement admis au barreau de l'Utah en 1901.

Carrière dans l'Utah et en Californie[modifier | modifier le code]

Culbert Olson s'installa comme avocat à Salt Lake City et se fit connaître en défendant des syndicalistes et des hommes politiques progressistes. Il fut élu au Sénat de l'Utah en 1916, et au cours de ses 4 ans de mandat, il milita pour la fin du travail des enfants, la garantie des pensions de retraites et le renforcement du contrôle gouvernemental sur les travaux publics.

N'ayant pas sollicité le renouvellement de son siège au sénat de l'état en 1920, Culbert Olson s'installa comme avocat à Los Angeles. Il ne renonça pas pour autant à l'action politique et on le vit faire activement campagne en faveur du candidat du Parti progressiste, Robert M. La Follette, aux élections présidentielles de 1924, puis en faveur de Franklin D. Roosevelt aux élections de 1932.

En 1934, il fit campagne pour Upton Sinclair qui se présentait au poste de gouverneur, soutint son mouvement End Poverty in California et se présenta au Sénat de l'état où il fut élu. Il se montra alors un soutien actif à la politique de New Deal de Roosevelt.

Fort du soutien du Président Roosevelt, il se présenta au poste de gouverneur de Californie en 1938 et devint le premier démocrate à remporter cette élection depuis James Herbert Budd en 1894.

Gouverneur de Californie[modifier | modifier le code]

Culbert Olson fut investi comme 29e gouverneur de Californie le 2 janvier 1939 et refusa de déclamer la formule so help me God (que Dieu me vienne en aide) lors de sa prestation de serment.

Il se démarqua rapidement de l'attitude de son prédécesseur envers les syndicats avec qui il entretint de bonnes relations. Sur ce plan, il se fit remarquer par la grâce qu'il accorda à Thomas Mooney et Warren Billings, deux syndicalistes condamnés pour un attentat à la bombe commis le 2 juillet 1916 et dont la culpabilité a été historiquement remise en cause[1].

Ses rapports avec le Congrès de Californie furent tendus, la Chambre Basse était en effet tenue par des démocrates conservateurs alors que le Sénat avait une majorité républicaine. Ainsi, alors qu'il se montrait critique envers le rôle joué par l'Église catholique romaine dans l'éducation, le congrès adopta deux lois pour la soutenir.

Avec l'entrée en guerre des États-Unis, le président Roosevelt adopta le Décret présidentiel 9066 qui permettait d'incarcérer dans des camps d'internement les américains d'origine japonaise. Culbert Olson soutint la mesure.

Aux élections de 1942, les républicains présentèrent contre lui un modéré, Earl Warren, et firent campagne en l'accusant, en temps de guerre, de mener une politique partisane en lieu et place d'une politique d'union nationale. Il fut assez largement battu.

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. L'absence de preuve formelle avait déjà conduit le président Woodrow Wilson à faire commuer leur condamnation à mort en prison à vie.