Culasse (arme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Culasse d'arme)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Culasse.
Une mitrailleuse FN Minimi, culasse ouverte

La culasse est la pièce assurant la fermeture et regroupant certaines fonctions clés d'une arme à feu. Placée d'ordinaire à l'arrière de l'arme, derrière le canon, elle assure l'étanchéité du mécanisme au gaz à haute pression produit pendant le tir et permet donc au projectile d'être propulsé vers la bouche. C'est une pièce complexe car elle est bien souvent mobile pour permettre le rechargement mais doit demeurer solide pour résister au tir de munitions puissantes.

Types de culasses[modifier | modifier le code]

Une culasse peut être ouverte ou fermée, calée ou non calée.

Certaines combinaisons sont possibles, ainsi il existe des armes à culasse ouverte tirant avec une culasse calée (Thompson) d'autres avec une culasse non calée (PM Wz 63). Il existe même des armes changeant leur mode de fonctionnement en fonction de leur mode de tir ; par exemple, le Fallschirmgewehr 42 qui tire culasse ouverte en mode automatique et fermée en mode semi-automatique.

Culasse fermée[modifier | modifier le code]

Dans les armes fonctionnant « culasse fermée », la culasse est déjà fermée au moment du tir. Un tir à culasse fermée est un facteur de précision mais dans certains cas réduit le refroidissement, ce qui peut conduire à des accidents car une cartouche demeurant ainsi maintenue dans une chambre brûlante par une culasse elle-même chaude peut atteindre la température de mise à feu spontanée (sans percussion) de l'amorce, phénomène appelé « cook off (en) » (action correspondante : cooking off (en)).

Exemples d'armes tirant avec culasse fermée :

  • les carabines à verrou,
  • la plupart des pistolets,
  • la plupart des fusils d'assaut (M16, Kalashnikov, Fal...)
  • et beaucoup d'autres

Culasse ouverte[modifier | modifier le code]

L'expression « tir culasse ouverte » signifie que la culasse est maintenue en arrière jusqu'au moment où la queue de détente est pressée, ce qui la libère. Repoussée par le ressort récupérateur, elle entraîne une cartouche dans la chambre puis la percute, souvent au moyen d'un percuteur fixe. L'avantage des tirs avec culasse ouverte est que l'arme est mieux refroidie, ce qui explique que ce système soit beaucoup utilisé sur des armes à forte cadence de tir, comme les pistolets mitrailleurs. Le principal défaut est la baisse de précision due au fait que la culasse est en mouvement au moment du tir.

Exemples d'armes à culasse ouverte :

Culasse non calée[modifier | modifier le code]

Le vocable « culasse non calée » s'applique aux armes à répétition automatique et semi-automatique. Dans le cas d'une culasse non calée, seule l'inertie de celle-ci et la force du ressort de rappel l'empêchent de reculer et de s'ouvrir au moment du tir. Ce type de culasse est d'usage uniquement sur les armes utilisant des munitions de faible puissance, pour lesquelles l'inertie de la culasse est suffisante pour la garder fermée jusqu'à ce que la balle ait quitté le canon.

Exemples d'armes à culasse non calée :

Culasse calée[modifier | modifier le code]

Pour construire une arme automatique utilisant des munitions plus puissantes, les constructeurs ont du inventer des mécanismes retardant l'ouverture de la culasse. En effet une arme à culasse non calée tirant une munition puissante s'ouvrirait avant même que la balle ait quitté le canon, ce qui est dangereux étant donné les pressions qui y règnent à ce moment.

La liste des mécanismes pouvant retarder l'ouverture de la culasse est longue; on peut citer :

  • Le court recul du canon (Browning GP ainsi que la plupart des pistolets de fort calibre)
  • Mécanisme à levier (exemple : Famas)
  • Mécanisme à galets (exemples : HK G3 ; Mp5)
  • et bien d'autres

Références[modifier | modifier le code]