Cuivré mauvin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lycaena alciphron

Le cuivré mauvin ou grand argus bronzé (Lycaena (Thersamolycaena) alciphron) est un insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae de la sous-famille des Lycaeninae et du genre Lycaena.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Lycaena alciphoron a été nommé par S. A. von Rottemburg en 1775.

Synonymes : Thersamolycaena alciphoron, Lycaena gordius (Sulzer, 1776),Papilio gordius (Sulzer, 1776), Lycaena melibaeus (Staudinger, 1878), Polyommatus melibaeus (Staudinger, 1878)[1].

Thersamolycaena est nommé soit comme un genre de la sous-famille des Lycaeninae soit comme un sous-genre du genre Lycaena et les lépidoptères de ce genre ou sous-genre sont nommés soit Lycaena soit Thersamolycaena.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Cuivré mauvin ou Grand argus bronzé ou Cuivré flamboyant se nomme Purple-shot Copper en anglais, Violette Feuerfalter en allemand, Violette vuurvlinder en néerlandais et Manto de Purporo en espagnol[2].

revers

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Thersamolycaena alciphoron alciphoron
  • Thersamolycaena alciphoron acutipennis Chou et Zhang, 1994
  • Thersamolycaena alciphoron chairemon (Fruhstorfer, 1917) dans les Carpates
  • Thersamolycaena alciphoron gordius (Sulzer, 1776) Cuivré flamboyant dans les Grisons en Suisse.
  • Thersamolycaena alciphoron heracleana (Blachier, 1908) Haut Atlas au Maroc.
  • Thersamolycaena alciphoron melibaeus Staudinger, 1879 en Grèce.
  • Thersamolycaena alciphoron naryna (Oberthür, 1910)[2].

Génétique et évolution de l'espèce[modifier | modifier le code]

Le Cuivré mauvin était présent dans toute la France métropolitaine depuis le paléolithique[3]

Description[modifier | modifier le code]

Le Cuivré mauvin est un petit papillon présentant des variations entre les sexes et entre les sous-espèces. Le dessus du mâle est orange suffusé de grisâtre à reflets violets, celui de la femelle est marron. Mais la femelle de Thersamolycaena alciphoron melibaeus a le centre de son aile antérieure orangé et celle de Thersamolycaena alciphoron gordius et de Thersamolycaena alciphoron heracleana sont comme le mâle orange suffusé de grisâtre sans reflets violets.

Le revers, d'un ton grisé suffusé d'orange clair présente aux postérieure une ornementation de points noirs cerclés de blanc et une ligne submarginale de points orange à l'aile postérieure.

Chenille et chrysalide[modifier | modifier le code]

Les œufs sont pondus sous la rosette de la plante hôte.

Espèces proches ou ressemblantes[modifier | modifier le code]

Il peut être confondu avec Palaeochrysophanus hippothoe le Cuivré écarlate.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole en une génération, d'avril à août suivant l'altitude le plus souvent juin et juillet[4].

Il hiverne à l'état de jeune chenille[4].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Sa plante hôte est un Rumex ou (oseille sauvage) Rumex acetosa, pour ( Thersamolycaena) alciphoron alciphoron, Rumex scutatus pour Thersamolycaena alciphoron gordius et pour Thersamolycaena alciphoron melibaeus Rumex alpestris[2],[4].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Son aire de répartition est eurasienne, Maroc, Europe continentale de l'Espagne à la Scandinavie jusqu'à la Sibérie et l'Altaï[2].

En France on ne le trouve que dans les départements à l'est d'une ligne allant de la Moselle aux Landes[5].

Biotope[modifier | modifier le code]

C'est un lépidoptère des prairies fleuries.

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier[6].

Cuivré mauvin

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)