Cuisine fusion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce plat est issu de la combinaison des cuisines japonaise et vietnamienne : saumon fumé enroulé dans du papier de riz, avec avocat, concombre, et bâton de crabe.

La cuisine fusion vise à mélanger les cuisines de différents pays pour obtenir des saveurs différentes. On peut soit mélanger des plats entre eux, soit réaliser des recettes étrangères avec des ingrédients locaux.

Cette forme de cuisine est née à New York, en raison d'une grande diversité culinaire (il existe plus de 18 000 restaurants dans cette ville). Le concept de la cuisine fusion a ensuite gagné le reste des États-Unis. On trouve de nombreux restaurants qui servent des plats issus du mariage de différentes cuisines ethniques. Par exemple franco-vietnamien ou latino-asiatique ou encore le surprenant mélange brésilien-péruvien-japonais.

Cependant,la cuisine fusion n'est pas une exclusivité occidentale. En Asie orientale, par exemple, les cuisiniers chinois commencent à recourir à des ingrédients et des techniques occidentales. La cuisine cambodgienne, imprégnée des influences thaïes, chinoises, vietnamiennes et françaises, pratique la cuisine fusion depuis longtemps et quoditiennement[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Généralités sur la Cuisine fusion », sur www.sinogastronomie.com (consulté le 29 juin 2010)


Sur les autres projets Wikimedia :