Cuguen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cuguen
Mairie de Cuguen.
Mairie de Cuguen.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Saint-Malo
Canton Combourg
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de la Bretagne Romantique
Maire
Mandat
Philippe Chartier
2014-2020
Code postal 35270
Code commune 35092
Démographie
Population
municipale
788 hab. (2011)
Densité 33 hab./km2
Population
aire urbaine
28 115 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 01″ N 1° 39′ 43″ O / 48.4502777778, -1.6619444444448° 27′ 01″ Nord 1° 39′ 43″ Ouest / 48.4502777778, -1.66194444444  
Altitude 110 m (min. : 35 m) (max. : 113 m)
Superficie 23,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Cuguen

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Cuguen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cuguen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cuguen

Cuguen est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine, en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Hameaux, écarts, lieux-dits[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Guguen en 1107, Cuguien en 1160, Cuguen en 1167[1],[2].

Nom hybride formé à partir de la racine pré-indo-européenne *cūcc « hauteur », et qui se perpétue dans le provençal cuco « meule », suivi du mot breton gwenn « blanc »[3],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse de Cuguen faisait partie du doyenné de Dol relevant de l'évêché de Dol et était sous le vocable de saint Martin.

L'abbaye Notre-Dame du Tronchet avait le droit de dîmes sur la paroisse[5]. Elle possédait le prieuré Saint-Denis de La Roche-Montbourcher dit aussi de Roche-Épine.

Cuguen sous l'occupation nazie a connu de nombreux évènements, notamment dans la soirée du 18 juin 1944 lorsqu'un pilote américain, perd le contrôle de son avion et tombe dans la cour d'un lieu-dit au Clos Boterel[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001  ? Pierre Martel    
2008 en cours Philippe Chartier[7],[8]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 788 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 556 1 389 1 354 1 460 1 474 1 504 1 531 1 577 1 654
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 705 1 747 1 832 1 813 1 911 1 962 1 920 1 816 1 688
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 610 1 535 1 521 1 222 1 206 1 220 1 150 1 051 964
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
960 856 769 670 673 708 761 768 784
2011 - - - - - - - -
788 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2004[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune abrite deux monuments historiques :

  • Le menhir de la Pierre-Longue, datant du Néolithique, classé par liste de 1889[11]. Selon une légende la croix placée à l'extrémité de ce menhir permettrait de détourner le diable[12].
  • Les vestiges du château de la Roche-Montbourcher, édifié aux XIVe et XVe siècles, inscrit par arrêté du 8 août 1995[13].

Autres monuments :

  • Église Saint-Martin-et-Saint-Samson édifiée au XIXe siècle par l'architecte diocésain Charles Langlois.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Toutes-Aides, XVIe siècle-XVIIIe siècle
  • La croix en granite biface, datant du Moyen Âge, a été restaurée le 11 juin 1994[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Louis Durand fut instituteur public à Cuguen, de 1918 à 1922[14].

Le club de l'US Cuguen, sous la direction de bénévoles, perpétue une tradition sportive de la commune. Actuellement en quatrième division départementale, les matchs du club animent la commune les dimanches après-midi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud,‎ 1979 (ISBN 2-85023-076-6), p. 198b - 199a
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France (lire en ligne) [1]
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, op. cit.
  4. Ernest Nègre, op. cit.
  5. Déclarations de 1685 & 1790
  6. DESVAUX E, Cuguen sous l'occupation nazie, réédition 2005.
  7. Maire sortant - LeMonde.fr
  8. Réélu maire en 2008 selon « Ils ont été élus maires », Dimanche Ouest-France (éd. Ille-et-Vilaine), no 535,‎ 23 mars 2008, p. 10-13 (ISSN 1285-7688)
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  11. « Notice no PA00090539 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. a et b "Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine", Éditions Le Flohic, Paris, 2000.
  13. « Notice no PA00135274 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Site consacré à Louis Durand

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jérôme CUCARULL et Bernard LEPRETRE, « Un château et son environnement au moyen âge et à l’époque moderne, La Roche Montbourcher à Cuguen », Mémoires de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Bretagne, tome LXXVIII, 2000, p. 205-245
  • Seigneurie de la Roche-Montbourcher en Cuguen, XIV-XVIIIe siècles, (50 liasses) > Fonds Pélage de Coniac, Archives I&V, fonds 13 J, avec mémoires sur la région, du Comte de Coniac.

Liens externes[modifier | modifier le code]