Ctenodactylus gundi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ctenodactylus gundi

Description de cette image, également commentée ci-après

Goundi de l'Atlas adulte dans un zoo

Classification selon MSW
Règne Animalia
Classe Mammalia
Ordre Rodentia
Sous-ordre Hystricomorpha
Infra-ordre Ctenodactylomorphi
Famille Ctenodactylidae
Genre Ctenodactylus

Nom binominal

Ctenodactylus gundi
(Rothmann, 1776)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe  III  de la CITES Annexe III , Rév. du 22/04/76

Le Goundi de l'Atlas (Ctenodactylus gundi) est une espèce de petits rongeurs de la famille des Ctenodactylidae appelée aussi Goundi d'Afrique du Nord ou Goundi du Nord[1],[2],[3],[4]. On le trouve en Afrique du Nord où il occupe les milieux rocheux bordant le désert du Sahara au nord, de la Libye au Maroc.

L'espèce a été décrite pour la première fois en 1776, avec pour nom scientifique Mus gundi, par Göran Rothman (1739-1778), un naturaliste suédois[5],[6].

Description[modifier | modifier le code]

Jeune gundi vu de face au Zoo Wilhelma de Stuttgart.

L'espèce est diurne et herbivore.

Gestation : 73 jours (1 à 3 jeunes par portée).

Interactions[modifier | modifier le code]

Kyste de Toxoplasma gondii dans le cerveau d'une souris

Le parasite Toxoplasma gondii responsable de la toxoplasmose a été décrit pour la première fois en 1908 à l'Institut Pasteur de Tunis par deux médecins français, Charles Nicolle et Louis Herbert Manceaux, après qu'une épidémie a touché des Ctenodactylus gundi. Ils isolèrent un protozoaire de forme arquée qu'ils nommèrent Toxoplasma Gondii, toxoplasma venant des mots grecs toxon (arc) et plasma (forme). Par la suite, ce parasite sera isolé chez de nombreuses autres espèces animales[7],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Murray Wrobel, 2007. Elsevier's dictionary of mammals: in Latin, English, German, French and Italian. Elsevier, 2007. ISBN 0444518770, 9780444518774. 857 pages. Rechercher dans le document numérisé
  2. Nature et biodiversité algérienne
  3. Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  4. Michel Thévenot et Stéphane Aulagnier (2006),Mise à jour de la liste des mammifères sauvages du Maroc. Janvier 2006. Go-South Bull.
  5. page 339 de D. ROTHMAN´s Reise nach Garean, im Gebiet von Tripoli, im November und Decemb. 1774. Ein Schreiben an den Ritter Sir Wargentin in Stockholm. SCHLÖZER, A.L. Briefwechsel meist historischen und politischen Inhalts. Erster Theil, Heft I–VI: 326–342 Göttingen (Vandenhoeksche Buchhandlung) lien
  6. page 382 de (en) Raquel López-Antoñanzas & Fabien Knoll (2011): A comprehensive phylogeny of the gundis (Ctenodactylinae, Ctenodactylidae, Rodentia), Journal of Systematic Palaeontology, 9:3, 379-398
  7. (fr) Apport des microsatellites et du Centre de Ressources Biologiques Toxoplasma à l’épidémiologie moléculaire de Toxoplasma gondii, thèse de doctorat en médecine, par D. Ajzenberg, directeur de thèse : Pr Marie-Laure Dardé, Limoges 2006
  8. (fr) Séroprévalence de Toxoplasma Gondii dans les populations naturelles d'ongulés de montagne, thèse de doctorat en médecine vétérinaire, par Burnet J., Lyon 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :