Cryovolcan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Modèle dit du « geyser froid ». De l'eau s'échappe de poches situées en profondeur à une température proche du point de fusion (273 K) pour se sublimer à la surface du satellite. La radioactivité du noyau, ainsi que l'action des forces de marée, contribuent à maintenir ces poches à température.

Un cryovolcan est littéralement un volcan de glace. Les cryovolcans se forment sur des lunes glacées et probablement sur d'autres objets astronomiques à très basses températures comme ceux de la ceinture de Kuiper.

Au lieu de lave, ces volcans éjectent des éléments volatils comme de l'eau, de l'ammoniac ou du méthane. Ces substances généralement liquides sont appelées cryomagma mais peuvent aussi être sous forme de vapeur. Après éruption, ce cryomagma se condense sous forme solide à cause des très basses températures.

L'énergie requise pour faire fondre la glace et produire le cryovolcanisme provient des forces de marée. Il est possible que les matériaux, une fois gelés et translucides, provoquent un effet de serre qui accumulerait la chaleur nécessaire. Sur les objets de la ceinture de Kuiper tel Quaoar, la source d'énergie pourrait être la radioactivité.

Observations[modifier | modifier le code]

Jets de matière au-dessus du pôle sud d'Encelade

Les premiers cryovolcans ont été découverts sur la lune de Neptune Triton lors de son survol par Voyager 2 en 1989.

La mission Cassini-Huygens a trouvé des cryovolcans de méthane sur Titan ; ce volcanisme est maintenant considéré comme la source principale de ce gaz dans son atmosphère. Certains scientifiques pensent que ces cryovolcans pourraient abriter une vie extraterrestre, à la manière de monts hydrothermaux qui abritent tout un écosystème au sein du désert biologique des fosses marines.

Des preuves indirectes de cryovolcanisme ont été observées sur d'autres lunes glacées incluant Europe, Ganymède et Miranda.

En 2005, Cassini a photographié des geysers sur le pôle sud d'Encelade (voir aussi : Cryovolcanisme sur Encelade).

Liens externes[modifier | modifier le code]