VTT cross-country

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cross-country (cyclisme))
Aller à : navigation, rechercher
La ligne de départ au championnat du monde 2009.

Le X-country, ou plus communément appelé cross-country, (ou aussi XC pour X-Country, le X ayant la forme d'une croix, ou cross en anglais) est la pratique du VTT sur tous les terrains mais plus particulièrement en plaine ou basse-montagne voire moyenne-montagne sur des circuits assez courts (entre 2km et 10 km avec de nombreuses petites côtes ou coup-de-cul et des descentes rapides sans aucune récupération, ce qui donne lieu a des courses très intenses.

C'est la discipline du VTT la plus répandue et la seule présente aux Jeux olympiques.

Le x-country est le plus souvent pratiqué avec un VTT semi-rigide (c’est-à-dire un vélo avec une fourche télescopique sans suspension à l'arrière), car l'amortisseur absorbe une quantité importante de l'effort de traction lors du pédalage (phénomène appelé « pompage »). Toutefois, l'utilisation d'un VTT tout-suspendu se démocratise même en compétition de x-country, car le gain d'adhérence, et donc de motricité que procure la suspension arrière peut compenser cette perte.

Le x-country peut-être pratiqué tout au long de l'année, par n'importe quel temps.

Le matériel utilisé en XC est caractérisé par une faible masse parfois au détriment de la fiabilité pour avoir le plus de rendement possible sans aucune concession au confort, la plupart des cadres et accessoires sont en carbone ou en aluminium.

Le cross country est une activité sportive ou le but est d’arriver à un endroit déterminé à l’aide d’un vélo le plus rapidement possible, passant par des ascensions dures et des descentes techniques. Le danger de tomber n’est pas trop élevé mais la fatigue est intense, selon la route qu’on réalise, cela peut être un sport récréatif ou aussi un sport de course, il s'agit de la discipline de vélo de montagne la plus répandue et la seule présente aux Jeux olympiques.

La protection se limite à un casque qui couvre la partie supérieure de la tête et qui a beaucoup de ventilation.

Un format sprint est apparu en 2010, le Cross-country eliminator.

Le XC a vu éclore de très grands champions comme Miguel Martinez, Cadel Evans, Peter Sagan, Christophe Dupouey, Julien Absalon, Jose Antonio Hermida, Nino Schurter, Florian Vogel, Christoph Sauser, Jaroslav Kulhavý, ou encore Burry Stander tandis que chez les femmes Gunn-Rita Dahle, Margarita Fullana, Marie-Hélène Prémont, Elisabeth Osl, Sabine Spitz, Julie Bresset, Maja Włoszczowska et Irina Kalentieva constituent les références actuelles.

Sur les autres projets Wikimedia :