Croquefer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Croquefer
Le dernier des paladins
Genre Opéra bouffe
Nbre d'actes 1
Musique Jacques Offenbach
Livret Adolphe Jaime,
Étienne Tréfeu
Langue
originale
Français
Dates de
composition
1857
Création Théâtre des Bouffes-Parisiens
12 février 1857
Personnages
  • Croquefer
  • Boutefeu
  • Ramasse-ta-Tête
  • Fleur-de-Soufre
  • Mousse-à-Mort

Croquefer, ou Le dernier des paladins est un opéra bouffe en un acte de Jacques Offenbach, livret de Adolphe Jaime et Étienne Tréfeu, créé au théâtre des Bouffes-Parisiens le 12 février 1857.

Argument[modifier | modifier le code]

Le théâtre représente la plate-forme d’une tour à moitié détruite. Au fond, la campagne ; à droite de l’acteur, un cachot fermé d’une grille faisant face au public ; auprès, une ouverture qui conduit du bas au haut de la tour et se ferme par une trappe ; autour de la plate-forme, des créneaux démantelés ; à gauche, une porte conduisant dans l’intérieur du château.

Boutefeu, l'écuyer de Croquefer, surveille la campagne à l'aide d'un télescope. Croquefer grimpe sur le quai en avalant malencontreusement son dernier sabre. Mousse-à-Mort, l'ennemi juré de Croquefer s'approche du château accompagné de six hommes armés, sans doute pour sauver sa fille Fleur-de-Soufre que Croquefer a enlevé quinze jours auparavant et qui croupit dans une cellule. Leur guerre de 23 ans a ruiné Croquefer et son château, et celui-ci aimerait y mettre fin. Bien que Mousse-à-Mort ait perdu la plupart de ses parties du corps dans la bataille (y compris la langue), Croquefer a encore peur de lui, et il voudrait faire la paix. Boutefeu aligne sur la tour de faux soldats pour donner l'impression que Croquefer a encore une armée.

Comme Mousse-à-Mort (qui communique à l'aide de signes et de messages) défie Croquefer, Ramasse-ta-Tête, le neveu de Croquefer, apparaît. Croquefer lui ordonne de monter la garde près de la fille de Mousse-à-Mort.

De la cellule où elle est maintenue Fleur-de-Soufre appelle Ramasse-ta-Tête, et ils chantent un duo d'amour simulé (en citant des airs connus des opéras de l'époque). Boutefeu et Croquefer entrent et se joignent à la danse.

Lorsque Mousse-à-Mort entre Croquefer lui présente deux options: soit Fleur-de-Soufre se marie avec lui, soit elle sera tuée. Chacun de son côté Boutefeu et Fleur-de-Soufre empoisonnent le vin qui sera servi à leurs adversaires. Comme des hommes armés fidèles à Mousse-à-Mort entrent, Ramasse-ta-Tête accepte de se soumettre, à condition qu'il puisse épouser Fleur-de-Soufre. Comme Croquefer et Mousse-à-Mort sont sur le point de se battre, les effets des boissons empoisonnées se font sentir, créant une diarrhée collective.

À ce stade Boutefeu présente sur un plateau d'argent une lettre que l'on vient de livrer: Croquefer supplie l'indulgence du public, le compositeur et son librettiste sont emmenés à l'asile de Charenton.

Distribution originale[modifier | modifier le code]

Version du 12 février 1857

Rôle Interprète Tessiture
Croquefer (chevalier sans foi et sans pudeur) Étienne Pradeau Ténor
Boutefeu (son écuyer, valet entêté) Léonce Ténor
Ramasse-la-Tête (son neveu, gentilhomme plein de cœur et d’esprit, mais mauvais parent) Tayaut Ténor
Fleur-de-Soufre (princesse infortunée qui se résigne à devenir assassin) Mlle Maréchal Soprano
Mousse-à-Mort (chevalier incomplet, père de Fleur-de-Soufre, revenant de la Palestine) Michel Ténor

Airs[modifier | modifier le code]

Titre Air Interprètes
1 Ouverture
2 Ballade mon château qu'il était chic Croquefer
3 Trio Oui, c'est moi comme mars en carême Ramasse-ta-Tête, Croquefer, Boutefeu
4 Duo Comment c'est vous, un gentilhomme ! Ramasse-ta-Tête, Fleur-de-Soufre
5 Galop Entends-tu le grelot Ramasse-ta-Tête, Croquefer, Boutefeu, Fleur-de-Soufre
6 Chanson à boire A vos santés je bois Tous
7 Marche
8 Quintet O ciel ! ô ciel ! Ramasse-ta-Tête, Croquefer, Boutefeu, Fleur-de-Soufre, Mousse-à-Mort
9 Final O vous tous qui m'écoutez Tous

Discographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]