Crooked I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Crooked I

Description de cette image, également commentée ci-après

Crooked I en 2010

Informations générales
Nom Dominick Wickliffe
Naissance (35 ans)
Long Beach, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Rap west coast, gangsta rap, rap hardcore
Années actives Depuis 1995
Labels Virgin Records (1995–1998)
D.P.G. Recordz (1999)
Death Row Records (1999–2003)
Dynasty Entertainment (Depuis 2004)
Shady Records(Depuis 2011)
Site officiel planetcob.com

Crooked I, de son vrai nom Dominick Wickliffe, ( à Long Beach, Californie – ), est un rappeur américain, membre du supergroupe Slaughterhouse. Il est à la tête de son propre label, Dynasty Entertainment, et vice-président de Treacherous Records.

Carrière[modifier | modifier le code]

Vers l'âge de dix-sept ans, Crooked I crée son propre label, Muscle Records, avec Miller et Chucky Leonard Russell, deux joueurs de football professionnel, également originaires de Long Beach. C'est à ce moment-là qu'il attire l'attention de Virgin Records et décroche son premier contrat en 1995.

À ses débuts, Crooked I commence à apparaître sur des compilations publiées par Big C-Style du label 19th Street Records et entre ainsi en contact avec des artistes importants de la Côte Ouest tels que Snoop Dogg, Tha Eastsidaz ou encore Luniz. Mais pour des raisons inconnues, Virgin décide de se débarrasser du label 19th Street Records et Crooked I se retrouve sans contrat.

Crooked I est par la suite contacté par Big C-Style et Daz Dillinger pour former D.P.G. Recordz, qui serait un sous-sous label de Death Row Records. Crooked serait actionnaire à hauteur de 20 % et Daz Dillinger, directeur. Souhaitant examiner toutes les options avant de s'engager, Crooked I envisage également de signer sur le label de Dr. Dre, Aftermath Entertainment, mais Dre, occupé par la sortie de son album 2001 et celle de The Marshall Mathers LP d'Eminem, ne donne pas suite[1]. Il discute également avec d'autres majors qui pourraient envisager de lui proposer un contrat mais là encore ces compagnies attendent la sortie de l'album de Dr. Dre avant de décider si elles signeront avec un autre artiste de la Côte Ouest. Finalement, Crooked négocie un contrat avec Death Row Records.

Crooked I se fait notamment connaître en commençant une série intitulée Hip Hop Weekly qui consiste à diffuser chaque semaine sur Internet un nouveau morceau. Commencée le et terminée le , cette série a connu tellement de succès que l'artiste se retrouve, pour la deuxième fois, en couverture du magazine XXL, cette fois-ci comme l'un des dix XXL's Freshmen[2].

Le , Crooked I publie, avec DJ Felli et DJ Nick Bean, une mixtape intitulée St. Valentine's Day Bossacre. Une autre mixtape, The Block Obama: Hood Politics[3] et un EP, Block Obama II[2], sortent la même année.

Toujours en 2008, Joe Budden invite Crooked I, Royce da 5'9", Joell Ortiz et Nino Bless sur le titre Slaughterhouse de son album Halfway House. L'accueil réservé à ce morceau les décide à former un supergroupe, sans Nino Bless, du nom de cette chanson.

Le , Crooked I publie un EP, Mr. Pigface Weapon Waist, uniquement disponible en téléchargement, avec des featurings de Snoop Dogg, K. Young, M.O.P., The Horseshoe G.A.N.G., Joe Budden, Joell Ortiz et Royce da 5'9".

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Dans sa jeunesse, Crooked I a été un proche du gang des Crips[4].

Le , Crooked I est touché par des coups de feu au cours d'une conversation avec un fan. Crooked I n'a pas donné d'autres détails sur l'incident, déclarant que parler allait à l'encontre du code de la rue[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Untouchable (non publié)
  • 2002 : Say Hi to the Bad Guy (non publié)
  • 2010 : Hood Star
  • 2013 : Apex Predator

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Westcoasanostra Vol. 1
  • 2004 : Young Boss Vol. 1
  • 2006 : Young Boss Vol. 2
  • 2008 : St. Valentine's Day Bossacre
  • 2008 : The Block Obama: Hood Politics
  • 2008 : Block Obama II

Apparitions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Crooked I Interview », dubcnn.com (consulté le 6 février 2013)
  2. a et b Crooked I, The Freestyler Definitive Dozen XXL. Consulté le 6 février 2013
  3. (en) « Crooked I – Block Obama (Mixtape) », 2DBZ (consulté le 6 février 2013)
  4. (en) « Crooked I Speaks On Hip Hop's Suge Knight & More », Tupac-Online (consulté le 6 février 2013)
  5. (en) « Exclusive: Crooked I Admits He Was Shot At », MTV (consulté le 6 février 2013)