Croix de la Victoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Face antérieure de la Croix de la Victoire

La Croix de la Victoire est un joyau de l'art asturien préroman, conservé dans la Cámara Santa de la Cathédrale San Salvador d'Oviedo et devenu l'emblème des Asturies.

Il s'agit d'une croix latine au cœur de chêne et recouverte d'or et de gemmes (Crux gemmata). Ses bras sont élargis aux extrêmes et elle possède un reliquaire en son centre.

Reproduction de la Croix de la Victoire accroché au Pont Romain de Cangas de Onís

Elle fut exécutées par des orfèvres originaires du royaume franc pendant le règne d'Alphonse III qui ordonna son élaboration au début du Xe siècle pour en faire don à la Cathédrale San Salvador d'Oviedo, comme cela est indiqué au revers de la croix, à côté de l'inscription en latin « HOC SIGNO TVETVR PIVS. HOC SIGNO VINCITVR INMICVS » (« Par ce signe l'homme pieux est protégé. Par ce signe l'ennemi est vaincu »).

« Je suis l'Alpha et l'Oméga, le commencement et la fin, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant. » (Apocalypse 1, 8) »

L'alpha et l'oméga sont la première et la dernière lettres de l'alphabet grec et symbolisent le début et la fin.

D'après la légende c'est la croix que porta Pélage lors de la Bataille de Covadonga.

Croix de la Victoire dans la Cámara Santa de la Cathédrale d'Oviedo

Voir aussi[modifier | modifier le code]