Croix Commémorative des Volontaires de 1830

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Croix Commémorative des Volontaires de 1830
Illustration.
Avers
Croix Commémorative des Volontaires de 1830
Conditions
Décerné par Drapeau de la Belgique Belgique
Type Médaille commémorative
Décerné pour Service militaire ou para-militaire durant la révolution belge
Éligibilité Civils et militaires ou assimilés
Détails
Statut Plus décernée
Campagne Révolution belge
Statistiques
Création 20 avril 1878
Première attribution 23 septembre 1878
Précédent Inférieur
Équivalent
Supérieur
Suivant

En 1833, le jeune royaume de Belgique créa la Croix de Fer afin de reconnaître les blessures reçues et la bravoure démontrée au combat durant la Révolution belge. La croix de première classe était décernée aux blessés qui demeurèrent à leurs postes et continuèrent à se battre, aux estropiés et mutilés, ainsi que pour reconnaître les actes de courage, la croix de deuxième classe était décernée à tous les combattants blessés. En 1835, en raison du mécontentement de la plupart des bénéficiaires, la croix de deuxième classe fut abrogée et tous reçurent la croix de première classe. Au fil des ans, les bénéficiaires de la Croix de Fer reçurent des rentes de plus en plus croissantes, jusqu'à dix ans d'ancienneté en tant que fonctionnaires et des pensions pour les veuves et les orphelins. Les autres combattants de 1830-1831 ne reçurent aucune pension, et aucune médaille commémorative ne fut frappée.

Le mécontentement de ces anciens combattants oubliés a grandi au fil des ans, au point de former la "Fédération des combattants volontaires de 1830" qui a activement milité pour la reconnaissance de leur service à la nation. Il fallut attendre plus de quarante ans, soit en 1878, pour que le roi Léopold II signe un décret pour la création d'une médaille à cet effet, la Croix Commémorative des Volontaires de 1830.

Statut de la croix[modifier | modifier le code]

La Croix Commémorative des Volontaires de 1830 (néerlandais : Herinneringskruis voor de Vrijwilligers van 1830) était une médaille commémorative belge créée le 20 avril 1878 par arrêté royal et décernée à tous les membres de l'armée belge et des milices populaires qui servirent durant la Révolution belge de 1830-1831 et qui n'avaient pas reçu la Croix de Fer.

Insigne[modifier | modifier le code]

La Croix Commémorative des Volontaires de 1830 était sous la forme d'une Croix de Malte émaillée de blanc avec une Croix de Bourgogne dorée entre ses bras et un médaillon central émaillé de noir. Le médaillon central émaillé noir arborait à son avers le lion belge, une lion rampant, l'avers arborait le millésime "1830". Deux bras convergents vers le haut entre les extrémités supérieurs de la croix servaient d'attache à un pivot dans la couronne royale.

La croix était suspendue par un anneau au travers d'un trou latéral dans l'orbe de la couronne, à un ruban de soie moirée aux couleurs nationales de la Belgique. Le ruban était noir avec des rayures étroites rouges et jaunes de 2mm aux bordures.

Avers Revers

Récipiendaires illustres (liste partielle)[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Loi du 8 octobre 1833 créant la Croix de fer
  2. Arrêté royal du 22 août 1834 créant la Croix de fer de 2e classe
  3. Arrêté royal du 21 février 1835 abrogeant la Croix de fer de 2e classe
  4. Loi budgétaire de 1842 créant la pension pour les récipiendaires de la Croix de fer
  5. Loi budgétaire de 1855 augmentant la pension pour les récipiendaires de la Croix de fer
  6. Loi du 27 mai 1857 sur le service civil des fonctionnaires récipiendaires de la Croix de fer
  7. Loi budgétaire de 1858 pour les veuves et orphelins récipiendaires de la Croix de fer
  8. Arrêté royal du 20 avril 1878 créant la Croix Commémorative des Volontaires de 1830
  9. Arrêté royal du 23 septembre 1878 énonçant les récipiendaires de la Croix Commémorative des Volontaires de 1830

Autres sources[modifier | modifier le code]

  • Quinot H., 1950, Recueil illustré des décorations belges et congolaises, 4e Edition. (Hasselt)
  • Cornet R., 1982, Recueil des dispositions légales et réglementaires régissant les ordres nationaux belges. 2e Ed. N.pl., (Bruxelles)
  • Borné A.C., 1985, Distinctions honorifiques de la Belgique, 1830-1985 (Bruxelles)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ars moriendi
  2. Le Journal de Liège, 9 juin 1921, p.3 et F. Veldekens, Le livre d'or de l'Ordre de Léopold et de la Croix de fer, T.I, Bxl, Lelong, 1858, p. 35 : "Enrôlé comme garde volontaire dans la légion liégeoise, M. Neuville assista au célèbre combat de Sainte-Walburge, et s'y comporta de telle façon qu'il fut nommé officier d'ordonnance sur les lieux mêmes qui avaient été témoins de la lutte".

Liens externes[modifier | modifier le code]