Croissant perlé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Phyciodes tharos

Le Croissant perlé (Phyciodes tharos) est une espèce de papillons de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Phyciodes.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Phyciodes tharos a été nommé par Drury en 1773.

Synonymes : Papilio cocyta Cramer, [1777][1];

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Croissant perlé se nomme Pearl Crescent en anglais.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Phyciodes tharos tharos
  • Phyciodes tharos arcticus dos Passos, 1935 ;
  • Phyciodes tharos pascoensis Wright, 1905[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le Croissant perlé est un petit papillon (son envergure est comprise entre 21 et 45 mm) au-dessus orange à bordure marron. Les ailes antérieures sont ornementées de taches et de lignes marron. Les ailes postérieures présentent une ligne submarginale de fins chevrons orange dans la bordure marron et une ligne submarginale de petits points marron. Les femelles, généralement, sont d'une couleur plus foncée que les mâles.

Le revers est plus clair, d'une couleur orange clair orné de quelques taches marron pour les antérieures, jaune clair pour les postérieures avec une bordure foncée contenant une marque argentée en forme de croissant[2],[3].

revers du Croissant perlé

Chenille[modifier | modifier le code]

La chenille, épineuse, est marron foncée ornée d'une bande jaune sur chaque flanc[2].

chenille du Croissant perlé

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Le croissant perlé vole de mai à septembre en deux générations au Canada mais en plusieurs plus au sud et même toute l'année dans le sud de la Californie et au Mexique [2],[3].

Il hiberne au troisième stade de la chenille[4]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes des chenilles sont des asters, dont Aster laevis, Aster pilosus et Aster texanus[4].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent en Amérique du Nord au Canada dans l'Ontario, sur tout le territoire des États-Unis, sauf la côte ouest, et au Mexique Aux États-Unis la limite ouest de sa présence passe par le Montana, le Wyoming, l'Utah et l'Arizona[4].

Biotope[modifier | modifier le code]

Le Croissant perlé réside dans les espaces ouverts comme les pâturages, les bords de route, les terrains vagues, les champs, les bois de pins clairsemés, les prés secs[2].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier [4].

Croissant perlé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Variations de Croissant perlé

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens taxonomiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jim P. Brock, Kenn Kaufman (2003) Butterflies of North America. Boston: Houghton Mifflin. (ISBN 0-618-15312-8).
  • Jeffrey Glassberg (1999) Butterflies through Binoculars : The East A Field Guide to the Butterflies of Eastern North America. New York: Oxford University Press. (ISBN 0-19-510668-7).
  • James A. Scott (1986) The Butterflies of North America: A Natural History and Field Guide. Stanford, California: Stanford University Press. (ISBN 0-8047-2013-4).