Crise financière russe de 1998

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La crise financière en Russie, qui s'est traduite également par une crise économique, a culminé en 1998. Elle est marquée par une dévaluation brutale du rouble et un défaut sur la dette russe (les GKO notamment).

Cette crise se produit à la suite de la crise économique asiatique de 1997, située au début d'un ralentissement économique mondial.

L'inflation cette année-là fut de 84 % en Russie.

Prolongements[modifier | modifier le code]

La crise sur les GKO cause dans le monde une course vers la liquidité et une fuite vers la qualité, lesquelles causent la faillite du hedge fund Long Term Capital Management. Ce dernier ne détenait directement pas même une obligation russe, mais il possédait des obligations adossées à des créances douteuses[1].

Mais cette crise a été salutaire, en ce sens qu'elle a forcé le gouvernement à dévaluer le rouble - contre l'avis du FMI -, permettant ainsi à l'appareil de production russe de redevenir compétitif et de se remettre en marche[réf. nécessaire]. La hausse des prix du pétrole et les réformes économiques engagées par Vladimir Poutine à partir de 1999 ont favorisé également ce rebond [réf. nécessaire]. Entre 1999 et 2005, la Russie a connu une croissance économique moyenne supérieure à 6 %.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Échos, 20 août 2007.

Articles connexes[modifier | modifier le code]