Cric

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cric (homonymie).

Un cric est un appareil de levage qui est utilisé dans différents corps de métiers allant des ateliers de réparation automobiles aux caves vinicoles.

Cric dessiné par Léonard de Vinci
Première publicité illustrée pour un cric parue dans le Moniteur Vinicole du 3 septembre 1856

Un cric faisait partie du système de suspension des véhicules hippomobiles du XVIIe au XIXe siècles (carrosses, berlines, etc) pour permettre le réglage de la tension des soupentes, courroies de cuir qui supportaient la caisse.

Différentes sortes de crics[modifier | modifier le code]

Il en existe différents types de crics :

Cric à pignon et crémaillère 
muni d'une manivelle qu'il faut faire tourner pour soulever une charge. Un cliquet ou rochet empêche l'inversion du mouvement et la redescente de la charge[1].
Cric à fût en bois fixe et à crémaillère mobile 
ce type de cric est utilisé par les carriers et tailleurs de pierre.
Cric à fût métallique mobile et crémaillère fixe 
ce type de cric est utilisé par les carriers et tailleurs de pierre.
Cric à pignon et vis-sans-fin 
Ce mécanisme empêche le mouvement de s'inverser de lui-même.
Cric hydraulique 
utilise la pression de l'huile pour pousser un vérin. Une version simple était fabriquée pour être embarquée dans le véhicule, et une version sur roulettes est commercialisée pour une utilisation plus locale (domicile, garage).
Cric à vis 
version la plus répandue et la plus économique au niveau qualité-prix. La manivelle fait tourner une longue tige filetée qui rapproche ou éloigne les deux paires de bras de la triangulation dont l'une est munie d'une bague taraudée.

Application[modifier | modifier le code]

Un cric est composé d'un pivot actionné manuellement par la manivelle, d'une base et d'un levier qui attaché à un point fixe (le châssis d'un véhicule) permet d'augmenter la force appliquée.

L'utilisation la plus fréquente du cric est pour un changement de roue suite à une crevaison ou pour l'installation de pneus à neige, c'est pourquoi chaque automobile est censée en avoir un.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est le plus ancien exemple, dont Léonard de Vinci nous a laissé un schéma dans son "Codex Atlanticus f.259r" au XVIe siècle

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :