Crew Space Transportation System

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue d'artiste du concept envisagé pour le CSTS début 2008.
Vue d'artiste du concept envisagé mi-2008 avant l'annonce de l'abandon du module orbital.

Le Crew Space Transportation System (CSTS), anciennement connu sous le nom de Advanced Crew Transportation System (ACTS), est un système de transport d'équipage étudié en étroite collaboration entre l'Agence spatiale européenne (ESA) et l'Agence spatiale russe (Roskosmos) qui a pour objectif de concevoir un véhicule spatial pour les opérations en orbite terrestre basse, comme les opérations de desserte de la Station spatiale internationale (ISS), mais qui serait aussi utilisable pour l'exploration de la Lune et au-delà. Cette étude a été conçue comme une base stratégique pour garder viable le programme de présence humaine des Européens dans l'espace et pour répondre à la NASA, qui avait annoncé sa Vision pour l'Exploration Spatiale, avec le vaisseau Orion, successeur de la Navette spatiale qui sera développé sans la participation de partenaires étrangers.

Historique[modifier | modifier le code]

L'ACTS succède lui-même au projet Kliper, envisagé depuis l'an 2000 pour remplacer Soyouz, mais qui était trop ambitieux financièrement pour la Russie. En 2005, le refus de l'Europe de participer au développement de Kliper signa, au moins momentanément, son arrêt de mort. Les russes semblent garder le projet Kliper en réserve pour des jours financièrement meilleurs. Les ambitions russo-européennes initiées avec Kliper sont donc revues à la baisse et l'ACTS est alors envisagé comme un Soyouz amélioré, un euro-soyouz, le CSTS.

Évolutions[modifier | modifier le code]

Le CSTS est actuellement en phase d'étude initiale pour 18 mois, depuis septembre 2006 jusqu'au printemps 2008. Le résultat de cette étude est prévu au conseil ministériel européen fin octobre 2008. En accord avec l'ESA, en 2007, l'agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA) s'est associée au projet. Certaines rumeurs font aussi état d'un rapprochement possible de l'agence spatiale canadienne (ASC) et de l'agence spatiale indienne.

Configurations[modifier | modifier le code]

En l'état actuel des études, le CSTS ou Euro-Soyouz, vaisseau spatial habité de dernière génération, serait composé des 3 éléments suivants :

  • un module orbital ou module d'habitation européen, basé sur l'expérience acquise avec le Laboratoire européen Columbus (ISS) ;
  • une capsule de rentrée atmosphérique russe, basée sur celle du Soyouz qui a depuis longtemps fait ses preuves, certainement agrandie pour un équipage de 6 ;
  • un module de propulsion européen, basé sur celui de l'ATV.

Les industriels Thales Alenia Space et EADS-Astrium seraient déjà en pleine bataille commerciale pour développer l’informatique qui gèrera l’avionique de ce vaisseau de dernière génération.

  • Au cours du salon de Farnborough 2008 (juillet) les dirigeants russes de Roscosmos et les industriels d'Energia ont fait état d'un changement d'orientation en faveur d'une capsule conique type Apollo, prévue pour 6 spationautes, associée à un module de propulsion (ou module de services) mais en faisant en revanche l'impasse sur le module orbital, afin d'alléger le véhicule ainsi que son budget.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]