Creepypasta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les creepypastas servent généralement à impressionner les internautes.

Le terme de creepypasta désigne une histoire étrange et souvent inquiétante diffusée sur Internet, pouvant se décliner sous plusieurs formats (image, vidéo, fichier son, texte accompagné d'images, de vidéos, de sons, etc.). Ce type d'histoire se rapproche dans son principe de la légende urbaine, dont elle ne diffère que par l'utilisation de contenu multimédia.

Définition[modifier | modifier le code]

Les creepypastas, qui sont rarement vraies de l'aveu même de leurs auteurs, servent à divertir le lecteur avec des histoires effrayantes[1] ; c'est pourquoi un grand nombre de creepypastas ont pour thème des sujets totalement fantaisistes comme des entités mystérieuses, des cartouches hantées de jeux vidéo[2] ou encore des cassettes vidéos maudites contenant un épisode perdu d'un dessin animé (par exemple, les Simpson). Ces histoires sont généralement proches des histoires effrayantes populaires qui circulent tant sur Internet que dans d'autres médias. Certaines de ces histoires sont tellement populaires qu'elles sont devenues plus tard des phénomènes Internet[3]. Un grand nombre de creepypastas est basé sur des éléments similaires ; beaucoup d'entre elles ont pour origine une « image dérangeante ». De même, un grand nombre de creepypastas ont pour thème un objet (jouet, personnage, émission de télévision, jeu vidéo) qui fait partie intégrante des souvenirs d'enfance de l'auteur et des lecteurs visés. Enfin, certaines d'entre elles jouent sur les peurs les plus répandues à l'aide d'une entité personnifiant cette crainte, comme par exemple la peur des clowns (Laughing Jack). Le genre de creepypastas le plus répandu est sans doute les jeu-vidéos.

Origines[modifier | modifier le code]

Alors que de nombreux folklores se sont répandus dans nos cultures à travers les siècles, le terme de « légende urbaine » a commencé à apparaître au début de l'année 1968 et se répand alors à travers une série d'ouvrages rédigés par le professeur britannique Jan Harold Brunvand au début des années 1980[3]. Dès lors, ce terme s'associe aux histoires effrayantes, qu'elles soient réelles ou fictives, durant l'époque actuelle. Dès les années 1990, les courriels ont permis un rapide partage de telles histoires[3],[4]. Creepypasta est un mot-valise anglophone (également utilisé en français), formé des termes creepy (effrayant) et copypasta (copy-paste, copier-coller, désignant un texte largement copié et diffusé sur internet), apparu à la seconde moitié des années 2000 grâce à la popularité du site 4chan, désignant des histoires « angoissantes » (creepy) diffusées sur Internet[1] Certains considèrent Slenderman (l'homme fin en français) comme la première vraie creepypasta, bien que des histoires similaires aient existé avant sa création, en juin 2009. Selon le site Paranormal Encyclopédie, « les premiers creepypastas se présentaient généralement sous la forme de textes, parfois accompagnés d'images, mais certains creepypastas plus récents sont accompagnés d'une vidéo ou ne se présentent que sous la forme d'une vidéo[1]. »

Mike Rugnetta, membre du site KnowYourMeme.com, un projet localisé à Manhattan, aux États-Unis traçant et documentant les mèmes Internet explique que creepypasta dérive du terme « copypasta », terme qui décrit des textes copiés-collés sans fin à travers Internet[4]. D'après Google Trends, les recherches de ce terme augmentent de façon exponentielle durant la fin de l'année 2010[4].

Médias[modifier | modifier le code]

Certains médias ont cité le terme de creepypasta. Une page sur TV Tropes concernant ces légendes urbaines a été créée le 3 décembre 2010[3],[5]. Un article du New York Times intitulé Bored at Work? Try Creepypasta, or Web Scares est publié le 12 novembre 2010[4]. Une page fan sur Facebook sur creepypasta obtient 9 277 « j'aime » en date du 28 octobre 2011[3]. Des archives de creepypastas peuvent être retrouvées sur des sites tels que Creepypasta.com, the Creepypasta Wiki, Tumblr, Creepypasta From The Crypt et Microhorror[3]. Des chaînes Youtube ont été créées dans plusieurs langues afin de partager ou raconter des creepypastas.

Le 5 juin 2014, une tentative de meurtre aux États-Unis, dans le Wisconsin, crée le buzz sur internet. Deux jeunes filles de 12 ans ont poignardé une de leurs amies à 19 reprises, ce pour "rendre hommage au Slenderman". Leur mobile peu commun fait éclater le scandale très rapidement. Fort heureusement, la victime réussit à ramper et est retrouvée par un cycliste qui appelle immédiatement les secours. Tandis qu'elle sort de l'hôpital le 7 juin 2014, ses deux agresseuses risquent jusqu'à 65 ans de prison (en effet, l’État du Wisconsin juge les enfants à partir de 10 ans lorsque des faits extrêmement graves leur sont reprochés, comme le meurtre ou la tentative de meurtre). Toutefois, leurs avocats essayent de faire passer l'affaire devant un tribunal pour enfant afin de plaider plus facilement le désordre mental. À cause de cette affaire, les creepypastas ainsi que leurs auteurs ont été largement critiqués, voire parfois insultés, et certains sites dédiés à ces légendes auraient été fermés. D'ailleurs, cet article a subi quelques modifications de la main d'anonyme afin de le censurer (les sections "Creepypastas notables" et "Autres Creepypastas" ont été effacées).

Trollpasta[modifier | modifier le code]

Les Trollpastas sont des versions humoristiques des Creepypastas. Il en existe des milliers et la plupart sont faites pour rendre humoristique ou décrédibiliser les vraies Creepypastas. Certaines sont écrites par les auteurs eux-mêmes. Beaucoup d'entre elles sont très "marrantes" et on oublie le côté terrifiant des Creepypastas.

Fondation SCP[modifier | modifier le code]

Une confusion est souvent faite entre les articles présents sur le site de la Fondation SCP[6] et les creepypastas. Bien que ces articles traitent également d'éléments souvent inquiétants, il en existe aussi un certain nombre dont le sujet est simplement paranormal. De plus, les textes sont rédigés sous la forme de rapport et sont faits pour ressembler aux entrées d'une base de donnée scientifique, non pour inspirer la peur chez le lecteur (bien que certains articles peuvent se révéler angoissants). Cependant, certaines entrées ont pu inspirer des creepypastas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Creepypasta », sur Paranormal Encyclopédie (consulté le 4 mars 2013)
  2. « Une creepypasta sur le jeu vidéo Zelda Majora's Mask : l'histoire de Ben », sur SSB4.com (consulté le 29 juin 2014)
  3. a, b, c, d, e et f (en) David Frketic, « Creepypasta »,‎ 2010 (consulté le 4 mars 2013)
  4. a, b, c et d (en) « Bored at Work? Try Creepypasta, or Web Scares », sur New York Times,‎ 12 novembre 2010 (consulté le 4 mars 2013)
  5. (en) « Creepypasta », sur TV Tropes,‎ 3 décembre 2010 (consulté le 4 mars 2013)
  6. Fondation SCP

Liens externes[modifier | modifier le code]