Cream Lemon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Cream Lemon

くりいむレモン
(Kurīmu remon)
Type Hentai
OAV japonais
Studio d’animation Fairy Dust
1re diffusion
Épisodes 40

Cream Lemon (くりいむレモン, Kurīmu remon?) est un anime japonais à caractère érotique, souvent pornographique (hentai en occident), produit à partir de 1984 par le studio Fairy Dust. Il a été diffusé sous forme d’OAV en quarante épisodes.

Présentation[modifier | modifier le code]

Cream Lemon présente une grande diversité dans son scénario : en effet, seul le hentai est récurrent dans tous les épisodes, et la série mélange de nombreux genres – comédie, horreur, science-fiction ou fantastique – et traite du sexe sous son angle le plus large, allant de l’inceste au sadomasochisme en passant par l’homosexualité[1]. Bien que la franchise se découpe en quatre saisons, Cream Lemon est en fait composé d’une multitude de petites histoires s’étendant sur quelques épisodes (qui ne se suivent pas toujours) et mettant en scène des personnages et des thèmes différents. Les deux sections les plus populaires sont l’histoire d’Ami, personnage qui apparaît dans le plus grand nombre de fois, et Escalation, dont le genre dominant est le yuri. D’ailleurs, le personnage d’Ami, une jeune fille de onze ans qui apparaît dès le premier épisode où elle séduit son grand frère, incarne bien l’idée générale de la série : éviter la monotonie[2]. Paradoxalement, mettre en scène des adolescents dans ce type de série permettait à l’époque de contourner la censure, grâce à une lacune dans la loi japonaise[3].

Entre 1984 et 1993, 38 épisodes sont créés. Ce n’est qu’en 2001 et 2002 que deux ultimes épilogues sortent, respectivement sur Escalation et Ami. On peut aussi noter que Project A-Ko, une série d’OAV débutée en 1986, devait à l’origine être une des histoires de Cream Lemon ; le scénario a cependant été lissé pour toucher un public plus conventionnel et n’a pas été intégré à la série[4].

Cream Lemon est la seconde série érotique produite sous forme d’OAV de l’animation japonaise, après Lolita Anime[5]. Bien que peu connue en occident, elle est au Japon très populaire, emblématique des années 80[5],[6]. Le terme « lemon » a même été repris pour désigner une parodie érotique de manga ou d’anime[7].

En France, la série est partiellement commercialisée par Banzaï[8].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Type : anime
  • Origine : Drapeau du Japon Japon
  • Première diffusion :
  • Format : 40 épisodes de 25 à 30 minutes
  • Réalisateurs : Kazuya Miyazaki, Bikkuri Hako, Ayako Mibashi, Yuji Motoyama, Toshihiro Hirano (liste non exhaustive)[5]

Découpage et épisodes[modifier | modifier le code]

La franchise se découpe en quatre sous-parties :

  • la série originale de 16 épisodes (1984-1987) ;
  • New Cream Lemon de 9 épisodes (1987-1988) ;
  • 6 épisodes spéciaux centrés sur Ami (1985-1990) ;
  • 7 épisodes divers (1987-1993) ;
  • deux épilogues sortis en 2001 et 2002.

Après New Cream Lemon, trier les épisodes s’avère relativement ardu ; ils sont listés ci-dessous par date de première diffusion.

No  Titre français Titre japonais Date de 1re diffusion
Kanji Rōmaji
Cream Lemon
1 媚・妹・Baby Bii Mai Baby
2 エスカレーション~今夜はハードコア~ Escalation : konya wa hardcore
3 SF・超次元伝説ラル SF choujigen densetsu rall
4 POP チェイサー Pop Chaser
5 亜美・AGAIN Ami Again
6 エスカレーション2~禁断のソナタ~ Escalation 2 : kindan no sonata
7 いけないマコちゃん MAKO・セクシーシンフォニー前編 Ikenai Mako-chan ! Mako sexy symphony zenpen
8 スーパーバージン Super Virgin
9 ハプニング・サマー Happening Summer
10 STAR TRAP Star Trap
11 黒猫館 Kuronekokan
12 いけないマコちゃん MAKO・セクシーシンフォニー後編 Ikenai Mako-chan ! Mako sexy symphony kouhen
13 亜美・ Ami III
14 なりすスクランブル Nalice Scramble
15 超次元伝説ラルII~ラモー・ルーの逆襲~ Choujigen densetsu rall : Lamu ru gyakushū
16 エスカレーション3~天使たちのエピローグ~ Escalation 3 : tenshi-tachi no epilogue
New Cream Lemon
1 森山塔スペシャル 5時間目のヴィーナス Moriyama tou special : 5 jikanme no Venus
2 ホワイト・シャドウ White Shadow
3 魔人形(madol) Maningyou (madol)
4 e・tude~雪の鼓動~ Etude : yuki no kodou
5 ゆめいろBUNNY Yumeiro Bunny
6 サマーウィンド~少女たちが運んだ夏~ Summer Wind : shoujo-tachi ga hakonda natsu
7 二人のハートブレイクライブ Futari no heartbreak life
8 e・tudeⅡ~早春コンチェルト~ Etude II : soushun concerto
9 森山塔スペシャルⅡ 放課後××× Moriyama tou special II : houkago XXX
Ami
1 続・黒猫館 ホワイト・シャドウ Ami Image White Shadow
2 旅立ち ~亜美・終章~ Tabidachi : Ami shūshou
3 亜美・それから 第1部 ~哀しみの中で~ Ami sore kara, dai 1 bu : kanashimi no nakade
4 亜美・それから 第2部 ~忘れたいのに~ Ami sore kara, dai 2 bu : wasuretai noni
5 亜美・それから 第3部 ~抱かれたいのに~ Ami sore kara, dai 3 bu : dakaretai noni
6 唯登詩樹ベストヒット 微笑みの中で Ami sore kara, dai 4 bu kanketsuhen : hohoemi no nakade
Épisodes divers
1 DARK ~ダーク~ Dark
2 計奈恵スペシャル 魔道都市アスタロト Harukana kei special : madou toshi astaroth
3 森山塔ベストヒット そうかもしんない Moriyama tou best hit : soukamoshinnai
4 森山塔ベストヒット そうかもしんない Toshiki Yui best hit : Europa no inshou
5 亜麻木硅ベストヒット チェリーなゆううつ Amagi Kei best hit : cherry na yūutsu
6 青い性 ~アンジェ&ローズ~ Aoi sei : Angie & Rose
7 続・黒猫館 Zoku kuronekokan
Épilogue
1 エスカレーション ~Die Liebe~ Escalation : Die Liebe
2 亜美 RENCONTRER Ami Recontrer

Liste réalisée d’après les sources suivantes : [9],[10],[11].

Comme évoqué précédemment, plusieurs personnages ou contextes réapparaissent au fil des épisodes. La trace des ces « histoires dans l’histoire » est consignée ici (les autres épisodes allant seuls, le lecteur se réfèrera au tableau ci-dessus pour la liste exhaustive) :

  • Bii Mai Baby, Ami Again, Ami III, Ami Image White Shadow, Tabidachi : Ami shūshou, Ami sore kara 1 à 4, Ami Recontrer
  • Escalation : konya wa hardcore, Escalation 2 : kindan no sonata, Escalation 3 : tenshi-tachi no epilogue, Escalation : Die Liebe
  • SF choujigen densetsu rall, Choujigen densetsu rall : Lamu ru gyakushū
  • Pop Chaser, Star Trap
  • Ikenai Mako-chan ! Mako sexy symphony zenpen, Ikenai Mako-chan ! Mako sexy symphony kouhen
  • Kuronekokan, Zoku kuronekokan
  • Moriyama tou special : 5 jikanme no Venus, Moriyama tou special II : houkago XXX, Moriyama tou best hit : soukamoshinnai
  • Etude : yuki no kodou, Etude II : soushun concerto

Films dérivés[modifier | modifier le code]

Plusieurs films en prises de vue réelle ont aussi été dérivés de la série – notamment là encore du personnage d’Ami –, mais en perdant intégralement le caractère pornographique au profit de la romance :

  • Cream Lemon de Nobuhiro Yamashita sorti le 25 septembre 2004[12] ;
  • Cream Lemon : Ami no nikki de Iwao Takahashi sorti le 16 septembre 2005[13] ;
  • Cream Lemon : tsubomi no katachi de Wataru Furuta sorti le 27 janvier 2006[14] ;
  • Cream Lemon : yume no ato ni de Hideo Jōjō sorti le 21 avril 2006[15] ;
  • Cream Lemon : Pūru-saido no ami de Mikio Hirota sorti le 27 octobre 2006[16] ;
  • Cream Lemon : Kuroneko-kan, Arisa no shōzō de Takashi Motoki sorti le 26 janvier 2007[17] ;
  • Cream Lemon : madōru de Yū Irie sorti le 27 avril 2007[18].

Annexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie
Références
  1. Cream Lemon, Animeka.com
  2. Drazen 2003, p. 73-77
  3. McCarthy 2001, p. 94
  4. Project A-Ko (movie) sur Anime News Network
  5. a, b et c McCarthy 2001, p. 115-116
  6. (en) Fred Patten, Watching anime, reading manga: 25 years of essays and reviews, Stone Bridge Press,‎ 2004, 383 p. (ISBN 9781880656921, lire en ligne)
  7. (en) Kurīmu remon, trivia sur l’IMDb
  8. Cream Lemon, Animeland
  9. (ja) Liste des épisodes, site officiel (p. 1 à 4)
  10. Cream Lemon, liste des épisodes sur Animeka.com
  11. Cream Lemon sur Anidb.net
  12. (en) Kurīmu remon sur l’IMDb
  13. (en) Kurīmu remon: Ami no nikki sur l’IMDb
  14. (en) Kurīmu remon: tsubomi no katachi sur l’IMDb
  15. (en) Kurīmu remon: yume no ato ni sur l’IMDb
  16. (en) Kurīmu remon: Pûru-saido no ami sur l’IMDb
  17. (en) Kurīmu remon: Kuroneko-kan, Arisa no shôzô sur l’IMDb
  18. (en) Kurīmu remon: madôru sur l’IMDb

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]