Cratère de Derveni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cratère de Derveni, hauteur : 90,5 cm, Inv. B1, Musée archéologique de Thessalonique

Le cratère de Derveni est un cratère à volutes découvert en 1962 dans la tombe à ciste nommée B, dans la nécropole de Derveni, correspondant probablement à l'ancienne Lété, non loin de Thessalonique. Il est conservé au musée archéologique de Thessalonique. Pesant 40 kg, il est constitué d'un alliage spécial à base de bronze et d'étain savamment dosé qui lui permet d'afficher une superbe dorure sans pour autant renfermer la moindre parcelle d'or.

Lors de sa découverte, le cratère servait d'urne funéraire pour un aristocrate thessalien dont le nom est gravé sur le vase : Astiôn, fils d'Anaxagoras, de Larissa. Comme tout cratère, il était destiné à mélanger le vin, l'eau et divers aromates ; la boisson y était ensuite puisée et distribuée aux convives lors de célébrations rituelles ou festives.

Le vase est composé de deux feuilles de métal qui ont été martelées puis jointes, tandis que les anses et les volutes ont été fondues. La partie supérieure du cratère est décorée de motifs ornementaux (godrons, palmettes, acanthes, guirlandes de lierre), mais aussi figuratifs : le haut du col présente une frise d'animaux et surtout, des satyres en ronde-bosse sont négligemment assis sur l'épaule du vase, dans une attitude préfigurant celle du Faune Barberini. Sur la panse, la frise en relief, haute de 32,6 cm, constitue un hymne aux divinités Ariane et Dionysos, entourés du thiase (cortège de satyres et de ménades). Est également présent un guerrier chaussé d'un seul pied, dont l'identité reste discutée : Penthée, Lycurgue de Thrace ou encore Jason ?

On ignore le lieu et la date exacte de sa fabrication. Se fondant sur les formes dialectales de l'inscription, certains commentateurs pensent qu'il a été fabriqué en Thessalie, lors de la révolte des Aleuades, vers 350 av. J.-C.. D'autres estiment qu'il a été fabriqué vers 330-320 av. J.-C. par des artistes de la cour de Philippe II de Macédoine.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (el) E. Giouri, Ο κρατήρας του Δερβενίου, Athènes, Goebel, 1978.
  • (el) Πέτρος Γ. Θεμελης, Γιάννης Π. Τσουράτσογλου, Οι Τάφοι του Δερβενίου, Ταμείο αρχαιολογικών πόρων, Athènes, 1997 (ISBN 960-214-103-4).
  • Beryl Barr-Sharrar, The Derveni Krater: Masterpiece of Classical Greek Metalwork, Princeton, American School of Classical Studies at Athens, 2008.
  • Bernard Holtzmann et Alain Pasquier, Histoire de l'art antique : l'art grec, Documentation française, coll. « Manuels de l'École du Louvre », Paris, 1998 (ISBN 2-11-003866-7), p. 216-217.
  • G. Mihaïlov, « Observations sur le cratère de Dervéni », REA 93 (1991), p. 39-54.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :