Crast' Agüzza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crast' Agüzza
Vue sur le Crast' Agüzza depuis les refuges Marco et Rosa
Vue sur le Crast' Agüzza depuis les refuges Marco et Rosa
Géographie
Altitude 3 854 m
Massif Chaîne de la Bernina
Coordonnées 46° 22′ 50″ N 9° 54′ 25″ E / 46.380556, 9.90694446° 22′ 50″ Nord 9° 54′ 25″ Est / 46.380556, 9.906944  
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau de l'Italie Italie
Canton
Région
Grisons
Lombardie
District
Province
Maloja
Sondrio
Ascension
Première 17 juillet 1865 par Johann Jakob Weilenmann, Joseph Anton Specht, Franz Pöll et Jakob Pfitschner par l'arête Ouest
Voie la plus facile Traversée des arêtes Est et Ouest depuis les refuges Marco et Rosa
Géologie
Roches Granite

Géolocalisation sur la carte : Lombardie

(Voir situation sur carte : Lombardie)
Crast' Agüzza

Géolocalisation sur la carte : canton des Grisons

(Voir situation sur carte : canton des Grisons)
Crast' Agüzza

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Crast' Agüzza

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Crast' Agüzza

Le Crast’ Agüzza est un sommet culminant à 3 854 m d'altitude. Il est à cheval sur la Suisse (Haute-Engadine) et sur l'Italie (Lombardie). Son ascension peut se faire par le refuge Diavolezza, par le refuge Marinelli Bombardieri, par les refuges Marco et Rosa ou par la cabane de Tschierva.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le Crast' Agüzza se trouve en territoire italien, en Lombardie, à un kilomètre de la frontière entre l'Italie et la Suisse qui passe par la Punta Perrucchetti. Il est séparé du piz Bernina au sud par le col du Crast' Agüzza et le piz Argient se trouve à l'est du sommet. Le sommet est bordé au nord par le glacier Morteratsch et au sud par le glacier Scerscen. Au nord-ouest se trouve le Fuorcla Crast' Agüzza (3 601 m) ; selon Collomb, il s'agit du col le plus important de toutes les Alpes centrales, comparable au col du Géant dans le massif du Mont-Blanc[1].

Géologie[modifier | modifier le code]

La chaîne de la Bernina et le Crast' Agüzza se sont élevés lors de l'orogenèse alpine. À cet endroit deux plaques tectoniques sont en collision : la plaque eurasienne au nord et la plaque adriatique au sud. La chaîne de la Bernina se trouve au nord de la ligne insubrienne, c'est-à-dire qu'elle est du côté eurasien de la ligne de contact entre les deux plaques tectoniques. Cependant la collision de ces plaques est complexe et a formé des nappes. La plaque eurasienne se sépare en deux (croûte supérieure et croûte inférieure), la plaque adriatique passant entre les deux. Une nappe, telle la chaîne de la Bernina, est un fragment des morceaux de la plaque adriatique que la croute supérieure de la plaque eurasienne a arraché à celle-ci. La chaîne de la Bernina est donc constituée de roches de la plaque adriatique tout en étant sur la plaque eurasienne[2].

Le Crast' Agüzza est composé principalement de granite.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 17 juillet 1865, Johann Jakob Weilenmann, J. A. Specht, Franz Pöll et Jakob Pfitschner font la première ascension du sommet par l'arête Ouest qui a été atteinte depuis le col du Crast' Agüzza[1]. La voie normale passe par l'arête rocheuse du Fuorcla da Argient. Cet itinéraire a été escaladé pour la première fois par Emil Burckhardt avec Hans Grass et Peter Egger en août 1874[3].

La montagne est aussi connue sous le nom d'Engadiner-Matterhorn (le « Cervin de l'Engadine »)[4].

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

Le Crast' Agüzza fait partie d'un district franc fédéral. Un tel district, au nombre de 41 en Suisse, a pour but « la protection et la conservation des mammifères et oiseaux sauvages rares et menacés ainsi que la protection et la conservation de leurs biotopes »[5]. Le district franc fédéral concernant le Crast' Agüzza est intitulé « Bernina-Albris » et s'étend vers du nord au sud entre la vallée de l'Ova da Roseg et le glacier Morteratsch.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Robin Collomb, Bernina Alps, Goring: West Col Productions, 1988, p. 51
  2. Toni Labhart et Danielle Decrouez, Géologie de la Suisse, Éditions du Chêne,‎ 2002 [détail de l’édition] (ISBN 2603010506) page. 158
  3. Robin Collomb, op. cit., p. 50
  4. (de) The Fourthousanders of the Alps - Piz Bernina
  5. Section 1, article 1 de l'Ordonnance concernant les districts francs fédéraux, du conseil fédéral. Ordonnance du 30 septembre 1991, état au 1er janvier 2008. Consulté le 12 janvier 2010 sur le site admin.ch.