Craig Ferguson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferguson.
Craig Ferguson

Craig Ferguson est un acteur, humoriste, scénariste, producteur de cinéma, compositeur, réalisateur et animateur de télévision américain d'origine écossaise, né le 17 mai 1962 à Glasgow (Écosse, Royaume-Uni) et naturalisé Américain en 2008. Il anime depuis 2005 l'émission de télévision The Late Late Show diffusée sur le réseau américain CBS. Il obtient le très prestigieux Peabody Award en 2010 pour cette émission. Il a également écrit deux livres : un roman, Between the Bridge and the River, et une autobiographie, American on purpose.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et début de carrière en Grande-Bretagne[modifier | modifier le code]

Craig Ferguson a grandi à Cumbernauld, petite ville située à 25 km de Glasgow. Enfant potelé, il a souvent été malmené par ses camarades d'école.

Il démarre sa carrière artistique en tant que batteur dans le groupe de rock Exposure à la fin des années 1970 avant de rejoindre le groupe de punk rock The Bastards from Hell, plus tard rebaptisé Dreamboys, avec lequel il se produit régulièrement à Glasgow entre 1980 et 1982. Ce groupe avait pour chanteur Peter Capaldi, celui-là même qui incita Ferguson à devenir comédien.

En 1983, il épouse Anne Hogarth, sa première femme, avec qui il s'installe à New York. Là-bas, il travaille dans le secteur du bâtiment dans le quartier de Harlem. Il a également été videur de la boîte de nuit Save the Robots pendant quelques semaines. Il avoue en 2006 dans le Late Late Show : "J'abusais de mon pouvoir sur les clients. Je me comportais comme Gollum dans Le Seigneur des anneaux." Il revient s'installer en Écosse en 1986 suite à son premier divorce.

Après une première montée sur les planches désastreuse, il crée un personnage pour, selon lui, « parodier tous les chanteurs du cru qui infectent le moindre rassemblement culturel en Écosse avec leur folk über-patriotique ; le genre de ceux qu'on voit sur les chaînes de télé locales à chaque nouvel an dans l'orgie annuelle de sentimentalité rustique et larmoyante que les Écossais appellent Hogmanay[1] ». Il développe ainsi à Glasgow son personnage de Bing Hitler qui fait ensuite fureur lors du Edinburgh Festival Fringe de 1986. Un enregistrement audio de la représentation qu'il a donné de ce personnage au Tron Theatre de Glasgow a été éditée en vinyle dans les années 80[2].

En mars 1990, il fait ses débuts à la télé sur la Granada Television dans le Craig Ferguson Show aux côtés de Paul Whitehouse et Helen Atkinson-Wood. Mais cette émission de divertissement à sketches ne rencontra pas son public et s'arrêta au pilote[3].

En 1991, il s'essaye à la comédie musicale en incarnant le personnage de Brad Majors dans le Rocky Horror Show aux côtés d'Anthony Stewart Head dans le rôle du Dr. Franck-N-Furter. Il joua la même année dans la pièce The Odd Couple lors du Edinburgh Festival Fringe.

Après son succès au Festival d'Edimbourg, il fait une apparition dans la série Red Dwarf, dans l'émission du nouvel an de la Scottish Television (STV), dans sa propre émission 2000 Not Out, puis en 1993 dans l'épisode spécial Noël de la sitcom de la BBC One Foot in the Grave.

La même année, il présente sur STV une série d'émissions sur l'archéologie en Écosse intitulée Dirt Detective dans laquelle il parcourya le pays pour présenter des sites archéologiques d'importance, comme les ruines néolithiques de Skara Brae ou l'abbaye de Paisley.

Carrière aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Après l'annulation de son émission The Ferguson Theory en 1994, Craig Ferguson déménage à Los Angeles. Son premier rôle aux États-Unis fut celui du boulanger Logan McDonough dans Maybe This Time, une sitcom de ABC dont les rôles principaux étaient tenus par Betty White et Marie Osmond.

Mais la révélation de ses talents de comédien auprès du public américain n'arrive que lorsqu'il décroche le rôle du patron du personnage principal de la sitcom Le Drew Carey Show, rôle qu'il tiendra de 1996 à 2003. Pendant sept saisons, il jouera ce personnage en lui imprimant un accent anglais bourgeois sur-joué "en réponse à toutes ces générations d'acteurs anglais à l'accent écossais merdique". Dans son spectacle A Wee Bit O'Revolution en 2008, il cite comme source d'inspiration l'imitation de l'accent écossais offerte par l'acteur canadien James Doohan dans son rôle de Montgomery Scott dans Star Trek. Il n'a fait tomber le quatrième mur qu'une seule fois lors d'un épisode du Drew Carey Show en utilisant son véritable accent. Il a continué à faire des apparitions sporadiques dans les deux dernières saisons de la série après l'avoir quittée en 2003.

Pendant le tournage du Drew Carey Show, Ferguson passait son temps libre entre chaque scène à écrire dans sa loge. Il a écrit et joué dans trois films The Big Tease, Saving Grace et I'll Be There, film qu'il a également réalisé et pour lequel il a reçu le prix du public au festival d'Aspen.

Le Late Late Show[modifier | modifier le code]

En décembre 2004, Ferguson fut approché pour succéder à Craig Kilborn aux commandes du Late Late Show[4] de CBS. Sa première émission en tant que présentateur à part entière fut diffusée le 3 janvier 2005. L'audience moyenne de l'émission s'est élevée à 2 millions de téléspectateurs en 2007 pour rivaliser avec les 2,5 millions de téléspectateurs de sa rivale, le Late Night with Conan O'Brien.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il a deux sœurs et un frère. Sa sœur cadette, Lynn Ferguson Tweddle, est une comédienne et présentatrice à succès. Elle a notamment prêté sa voix à l'une des poules dans la version originale du film d'animation Chicken Run. Elle collabore actuellement à l'écriture du Late Late Show.

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme acteur[modifier | modifier le code]

Voxographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Doublage.

comme scénariste[modifier | modifier le code]

comme producteur[modifier | modifier le code]

comme animateur[modifier | modifier le code]

comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Andy Borowitz, « The Scotsman », The New York Times,‎ 1er oct. 2009 (lire en ligne)
  2. (en) « Live At The Tron Discogs entry » (consulté le 21 February 2010)
  3. (en) « The Craig Ferguson Show, 1990 »
  4. (en) « La page du Late Late Show sur le site de CBS »

Lien externe[modifier | modifier le code]