Ceci est un bon article. Cliquez pour plus d'informations

Craig Adams (hockey sur glace)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Craig Adams.

Craig Adams

Craig Adams avec les Penguins de Pittsburgh

Craig Adams avec les Penguins de Pittsburgh

Surnom(s) Addsy[1]
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Né le 26 avril 1977,
Seria (Brunei)
Joueur
Position ailier droit
Tire de la droite
Équipe LNH Penguins de Pittsburgh
Ancienne(s) équipe(s) Hurricanes de la Caroline
Whalers de Hartford
Blackhawks de Chicago
A joué pour Cyclones de Cincinnati (LIH)
Lock Monsters de Lowell (LAH)
HCJ Milano Vipers (Serie A)
Repêc. LNH 223e choix au total, 1996
Whalers de Hartford
Carrière pro. Depuis 1999

Craig Adams (né le 26 avril 1977 à Seria au Brunei) est un joueur canadien de hockey sur glace professionnel évoluant dans la Ligue nationale de hockey avec les Penguins de Pittsburgh au poste d'ailier droit. Il possède deux passeports : canadien et britannique[2]. Il est repêché en neuvième ronde, 223e au total par les Whalers de Hartford au repêchage d'entrée de 1996 – il est ainsi le dernier joueur choisi par les Whalers avant leur départ pour devenir les Hurricanes de la Caroline, équipe basée à Raleigh.

Il remporte le championnat d'Italie en 2005 avec le HCJ Milano Vipers puis remporte la Coupe Stanley avec les Hurricanes en 2005-2006. Il reste au club jusqu'en 2007 puis change deux fois d'équipe en deux saisons avant de remporter une nouvelle fois la Coupe Stanley en 2008-2009, cette fois avec les Penguins de Pittsburgh.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

 Photographie de Cole sous les couleurs des Hurricanes
En 1998-1999, Erik Cole (ici en photographie sous les couleurs des Hurricanes de la Caroline) est le meilleur buteur de l'ECAC Hockey.

Craig Adams, fils de Hilary et Mike, naît le 26 avril 1977 à Seria au Brunei où son père travaille alors pour la compagnie pétrolière Shell[1]. Il grandit à Calgary dans l'Alberta[3] et fait ses débuts en jouant pour les Canucks de Calgary dans la Ligue de hockey junior de l'Alberta (également désignée par le sigle LHJA) en 1994-1995[4]. À l'issue de la saison, les Canucks remportent le titre de champions de la LHJA puis celui de champions Ligue canadienne de hockey junior de la zone Pacifique[5]. Ils reçoivent alors la Coupe Doyle et sont qualifiés pour le tournoi final de la LCHJ ; tournoi qui regroupe les vainqueurs des championnats régionaux et une ville hôte. Adams et les siens remportent alors la Coupe du centenaire du Manitoba - Centennial Cup en anglais – en battant les Rangers de Gloucester, hôtes du tournoi[6].

En 1995-1996, il rejoint le championnat universitaire, la National Collegiate Athletic Association en jouant pour le Crimson de l'Université Harvard dans la division ECAC Hockey. À l'issue de sa première saison avec l'équipe, il reçoit le George Percy Award, trophée interne de l'équipe, honorant ses qualités morales et son enthousiasme[7]. Il participe au repêchage d'entrée de 1996[Note 1] dans la Ligue nationale de hockey et est choisi en neuvième ronde, le 223e joueur, par les Whalers de Hartford[1]. Il est le dernier joueur de l'histoire repêché par les Whalers puisque ces derniers déménagent à la fin de la saison 1996-1997 et deviennent les Hurricanes de la Caroline[8].

Malgré ce repêchage, il continue ses études à Harvard en histoire[1] et joue quatre saisons dans la NCAA pour le Crimson. En 1997-1998, il manque une bonne partie du championnat en raison d'une blessure à l'épaule[8]. Lors de la saison suivante, sa dernière avec le Crimson, il est nommé capitaine de l'équipe[9]. À l'issue de la saison, il reçoit un nouveau trophée de son équipe, le Ralph “Cooney” Weiland Award, trophée qui récompense son style de jeu[7].

Ses débuts avec les Hurricanes[modifier | modifier le code]

 Photographie de Ron Francis
Ron Francis, coéquipier d'Adams et capitaine des Hurricanes entre 1999 et 2004.

Adams rejoint l'organisation des Hurricanes en s'alignant en 1999-2000 pour leur équipe affiliée dans la Ligue internationale de hockey, les Cyclones de Cincinnati. L'ailier compte alors vingt-quatre buts lors de la saison régulière et cent-vingt-quatre minutes de pénalité alors que les Cyclones finissent troisièmes de leur division. Qualifiés directement pour la deuxième ronde, ils perdent au troisième tour en cinq matchs[10]. En 2000-2001, Adams ne joue que quelques matchs dans la LIH passant tout le reste de la saison dans la LNH. Il participe ainsi à quarante-quatre matchs des Hurricanes alors que ces derniers finissent à la deuxième place de la division[11], puis il joue trois matchs des séries éliminatoires de la LNH[12]. Au cours de la saison suivante, il partage encore une fois son temps de jeu entre la LNH et les ligues mineures, jouant dans la Ligue américaine de hockey pour les Lock Monsters de Lowell[8].

Finalement, il gagne sa place dans la LNH et joue la quasi-totalité des rencontres de la saison 2002-2003 de la LNH – il ne manque qu'une seule partie au cours de cette saison. L'équipe compte dans ses rangs Jeff O'Neill, repêché en 1994 par les Whalers et meilleur pointeur de l'équipe cette saison, mais également le vétéran et capitaine Ron Francis[13]. Malgré tout, l'équipe est éliminée de la course aux séries, ce qui est également le cas lors de la saison suivante[14].

La saison 2004-2005 de la LNH est annulée en raison d'un lock-out et le 24 juillet 2004, Adams signe un contrat d'une saison en tant qu'agent libre avec le Hockey Club Junior Milano Vipers en Serie A italienne[2],[8]. Il y joue trente matchs de la saison régulière alors que Milan finit à la première place. Il joue également les quinze matchs des playoffs nécessaires à son club pour devenir champion d'Italie[2].

Sa première Coupe Stanley[modifier | modifier le code]

Photographie de Brind'Amour avec le président Bush en 2006
Rod Brind'Amour, capitaine des Hurricanes champions de la Coupe Stanley, remet à George W. Bush un maillot de l'équipe en 2006.

Le 25 août 2005, Craig Adams s'entend avec les Mighty Ducks d'Anaheim pour un contrat d'une saison[15] mais il ne joue pas un seul match sous les couleurs d'Anaheim : le 3 octobre 2005, il change une nouvelle fois d'équipe en retournant aux Hurricanes en retour du défenseur Bruno Saint-Jacques[16]. Il débute la saison avec les Lock Monsters mais joue tout de même soixante-sept matchs du calendrier avec l'équipe de la Caroline. Deuxièmes de la conférence de l'Est[17], les Hurricanes passent le premier tour des séries en éliminant les Canadiens de Montréal en six matchs après avoir remplacé leur gardien vétéran Martin Gerber par la recrue[Note 2] Cam Ward après les deux premiers matchs perdus à domicile[18]. Par la suite, les Hurricanes éliminent les Devils du New Jersey en cinq rencontres puis les Sabres de Buffalo au bout de sept rencontres[19].

L'équipe de la Caroline accède ainsi à la deuxième finale de la Coupe Stanley de son histoire[Note 3] et est opposée aux Oilers d'Edmonton. Les Oilers sont menés deux matchs à zéro avant de revenir et finalement la série se joue dans un septième et dernier match sur la glace des Hurricanes, le RBC Center, le 19 juin 2006. Les joueurs locaux l'emportent 3 buts à 1 et remportent la première Coupe Stanley de leur histoire[19]. Ward reçoit le trophée Conn Smythe du meilleur joueur[Note 4] des séries éliminatoires[20] ; Adams joue l'intégralité des vingt-cinq matchs des séries sans inscrire un seul point[21].

Traditionnellement, les joueurs remportant la Coupe Stanley ont le droit de passer une journée avec le trophée et Adams profite de cette journée, le 24 août 2006, pour la ramener à Calgary en visitant ses amis mais également dans l’Alberta Children's Hospital, hôpital public pour enfants malades[22].

Adams joue l'intégralité de la saison suivante mais les Hurricanes ne parviennent pas à se qualifier pour les séries éliminatoires[23]. Il débute la saison 2007-2008 avec l'équipe de Raleigh mais le 17 janvier 2008, il est échangé aux Blackhawks de Chicago en retour de considérations futures[24]. Il n'y joue qu'un peu plus d'un an avant d'être mis en ballottage par Chicago.

Une nouvelle Coupe Stanley[modifier | modifier le code]

Photographie du président Obama avec l'équipe 2008-09 et la Coupe Stanley
Barack Obama, président des États-Unis en 2009, reçoit les Penguins de Pittsburgh et la Coupe Stanley.

Le 4 mars 2009, Adams est réclamé par les Penguins de Pittsburgh qui sont à la recherche de joueurs d'ailes pour épauler les différents centres de l'équipe : Sidney Crosby, Ievgueni Malkine, Jordan Staal ou encore Maxime Talbot[25] et quatre jours plus tard, il joue son cinq-centième match dans la LNH[26]. Il inscrit son premier et unique point de la saison avec les Penguins le 9 avril[27]. Les Penguins finissent la saison à la deuxième place de la division derrière les Devils avec sept points de retard, quatrième équipe de la conférence[28].

En séries, les Penguins éliminent au premier tour les Flyers de Philadelphie en six matchs alors que lors du dernier match ils sont menés au score 3-0 avant de revenir au jeu, le réveil étant sonné par un combat entre Talbot des Penguins et Dan Carcillo des Flyers[29]. Au tour suivant, Crosby et ses coéquipiers affrontent les Capitals de Washington emmenés par Aleksandr Ovetchkine, meilleur pointeur de la saison régulière. La série se prolonge jusqu'au septième match et une victoire des Penguins 6 buts à 2[30].

La finale de conférence est jouée contre l'ancienne équipe d'Adams, les Hurricanes de la Caroline ; ces derniers perdent totalement pied en étant éliminés en quatre matchs. Contrairement à la saison précédente et à la superstition de la LNH[Note 5], Crosby en accord avec le vétéran Bill Guerin décide de toucher le trophée Prince de Galles remis au champion de la conférence[31]. Les Penguins retrouvent les champions en titre en finale de la Coupe Stanley, les Red Wings de Détroit. Après les deux premières rencontres et deux défaites de Pittsburgh 1-3, la finale semble prendre le même chemin que la saison passée mais les Penguins gagnent les deux matchs chez eux 4-2[32]. Chris Osgood blanchit[Note 6] les Penguins lors de la cinquième date, 5-0, mais Pittsburgh remporte 2-1 le sixième match[33]. La finale se joue donc au terme d'un septième match joué à Détroit le 12 juin et Adams soulève sa deuxième Coupe Stanley à la suite d'une victoire 2-1 grâce à un doublé de Talbot[34].

Comme en 2006, Adams ramène la Coupe Stanley à Calgary et en profite pour visiter l'hôpital pour enfants[3]. De retour avec les Penguins pour la saison 2009-2010, il est un des deux joueurs à jouer tous les matchs du calendrier régulier, l'autre étant Staal[35]. Le 28 mars, lors d'une victoire 5-4 contre les Maple Leafs de Toronto, il inscrit son centième point dans la LNH[36].

Les Penguins terminent à la deuxième place de la division et sont qualifiés pour les séries de la Coupe. Ils rencontrent les Sénateurs d'Ottawa lors du premier tout et en viennent à bout en six matchs mais au cours du deuxième, ils sont éliminés en sept matchs par les Canadiens de Montréal[37].

La saison 2010-2011 des Penguins est gâchée par les blessures des joueurs de l'équipe. Ainsi Staal rate tout le début de la saison ; quand il revient au jeu en janvier, c'est au tour de Crosby puis de Malkine d'être blessés. Ils manquent tous les deux la fin de saison mais malgré tout, Crosby finit meilleur pointeur de l'équipe avec soixante-six points. En novembre, Adams joue son six-centième match de carrière dans la LNH[38]. Deuxième de la division Atlantique, l'équipe de Pittsburgh perd au premier tour en sept rencontres contre le Lightning de Tampa Bay[39]. Le 9 juin 2011, les Penguins et Adams s'entendent pour une prolongation de contrat de deux saisons[40].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Craig Adams se marie le 26 juillet 2003 avec Anne Cellucci, fille de Paul Cellucci[3], homme politique et diplomate américain, membre du Parti républicain, gouverneur du Massachusetts de 1997 à 2001 et ambassadeur américain au Canada de 2001 à 2005[41]. Craig et Anne ont deux enfants, un garçon nommé Rhys Argeo né en juillet 2007[42] et une fille, Francesca Alice, née le 5 mai 2009[3].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[43]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1994-1995 Canucks de Calgary LHJA
1995-1996 Crimson d'Harvard NCAA 34 8 9 17 56 - - - - -
1996-1997 Crimson d'Harvard NCAA 32 6 4 10 36 - - - - -
1997-1998 Crimson d'Harvard NCAA 12 6 6 12 12 - - - - -
1998-1999 Crimson d'Harvard NCAA 31 9 14 23 53 - - - - -
1999-2000 Cyclones de Cincinnati LIH 73 12 12 24 124 8 0 1 1 14
2000-2001 Cyclones de Cincinnati LIH 4 0 1 1 9 1 0 0 0 2
2000-2001 Hurricanes de la Caroline LNH 44 1 0 1 20 3 0 0 0 0
2001-2002 Lock Monsters de Lowell LAH 22 5 4 9 51 - - - - -
2001-2002 Hurricanes de la Caroline LNH 33 0 1 1 38 1 0 0 0 0
2002-2003 Hurricanes de la Caroline LNH 81 6 12 18 71 - - - - -
2003-2004 Hurricanes de la Caroline LNH 80 7 10 17 69 - - - - -
2004-2005 HCJ Milano Vipers Serie A 30 15 14 29 57 15 4 7 11 26
2005-2006 Lock Monsters de Lowell LAH 13 4 3 7 20 - - - - -
2005-2006 Hurricanes de la Caroline LNH 67 10 11 21 51 25 0 0 0 10
2006-2007 Hurricanes de la Caroline LNH 82 7 7 14 54 - - - - -
2007-2008 Hurricanes de la Caroline LNH 40 2 3 5 34 - - - - -
2007-2008 Blackhawks de Chicago LNH 35 2 4 6 24 - - - - -
2008-2009 Blackhawks de Chicago LNH 36 2 4 6 22 - - - - -
2008-2009 Penguins de Pittsburgh LNH 9 0 1 1 0 24 3 2 5 16
2009-2010 Penguins de Pittsburgh LNH 82 0 10 10 72 13 2 1 3 15
2010-2011 Penguins de Pittsburgh LNH 80 4 11 15 76 7 1 0 1 2
2011-2012 Penguins de Pittsburgh LNH 82 5 13 18 34 5 0 0 0 19
2012-2013 Penguins de Pittsburgh LNH 48 3 6 9 28 15 0 1 1 10
2013-2014 Penguins de Pittsburgh LNH 82 5 6 11 46 13 1 1 2 2
Totaux LNH 881 54 99 153 639 106 7 5 12 74

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Photographie couleur de la Coupe Stanley gravée des noms des joueurs 2008-2009 des Penguins
La Coupe Stanley et l'effectif des Penguins 2008-2009 gravé.
  • 1994-1995 :
    • Champion de la Ligue de hockey junior de l'Alberta ;
    • Champion de la Ligue canadienne de hockey junior de la zone Pacifique - Coupe Doyle ;
    • Vainqueur de la Coupe du centenaire du Manitoba.
  • 1995-1996 : George Percy Award, trophée interne de Harvard.
  • 1998-1999 : Ralph “Cooney” Weiland Award, trophée interne de Harvard.
  • 2004-2005 : champion d'Italie avec les Vipers de Milan.
  • 2005-2006 : champion de la Coupe Stanley avec les Hurricanes de la Caroline.
  • 2008-2009 : champion de la Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh.

Transactions en carrière[modifier | modifier le code]

  • 25 juin 1997, ses droits sont transférés de Hartford à la Caroline, en même temps que la franchise.
  • 28 juillet 2004, signe en tant qu'agent libre avec Vipers de Milan.
  • 25 août 2005, signe en tant qu'agent libre avec Mighty Ducks d'Anaheim.
  • 3 octobre 2005, échangé aux Hurricanes de la Caroline en retour de Bruno Saint-Jacques.
  • 17 janvier 2008, échangé aux Blackhawks de Chicago en retour de considérations futures.
  • 4 mars 2009, mis en ballottage par Chicago et récupéré par les Penguins de Pittsburgh.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « repêchage » correspond au mot anglais de Draft et désigne un évènement annuel présent dans tous les sports collectifs nord-américains, où les équipes d'une catégorie sélectionnent des sportifs issus d'une autre catégorie – souvent une catégorie de joueurs plus jeunes.
  2. Le terme « recrue » désigne un joueur dans sa première saison professionnelle, le terme anglais utilisé est celui de « rookie ».
  3. À la fin de la saison 2001-2002, les Hurricanes perdent en finale de la Coupe Stanley contre les Red Wings de Détroit mais Adams ne joue qu'un seul match des séries.
  4. Le terme francophone de « meilleur joueur » correspond au terme anglais de « Most valuable player » - MVP.
  5. Une superstition de la LNH considère que le véritable trophée à remporter est la Coupe Stanley et qu'en touchant le trophée Prince de Galles, l'équipe perd ses chances de remporter la finale par la suite.
  6. Un gardien de but effectue un blanchissage quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide, p. 24
  2. a, b et c (fr) Marc Branchu, « Présentation du championnat d'Italie de hockey sur glace 2004/05 », sur le site Hockeyarchives (consulté le 27 février 2011).
  3. a, b, c et d (en) Kevin Shea, « Hockey Hall of Fame - Stanley Cup Journals: 2009, 21 », sur www.hhof.com,‎ 8 septembre 2009 (consulté le 31 août 2014).
  4. (en) « Calgary Canucks - alumni A », sur www.calgarycanucks.ca (consulté le 30 août 2014).
  5. « RBC Cup - Guide et livre des records 2011 », page 105.
  6. « RBC Cup - Guide et livre des records 2011 », pages 32 et 33.
  7. a et b (en) « Honors and Awards: Harvard Athletics », sur le site officiel du Crimson d'Harvard (consulté le 27 février 2011).
  8. a, b, c et d (en) « Craig Adams, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 27 février 2011).
  9. (en) « Captains: Harvard Athletics », sur le site officiel du Crimson d'Harvard (consulté le 27 février 2011).
  10. (en) « 1999-00 IHL Playoff Results », sur le site The Internet Hockey Database (consulté le 27 février 2011).
  11. « Carolina Hurricanes 2010-11 Media Guide », page 160.
  12. « Carolina Hurricanes 2010-11 Media Guide », page 240.
  13. « Carolina Hurricanes 2010-11 Media Guide », page 156.
  14. « Carolina Hurricanes 2010-11 Media Guide », page 157.
  15. (en) « Mighty Ducks Agree to Terms With Craig Adams », sur le site officiel des Ducks d'Anaheim,‎ 25 août 2008 (consulté le 27 février 2011).
  16. « Carolina Hurricanes 2010-11 Media Guide », page 147.
  17. « Official Guide & Record Book / 2010 », page 162.
  18. (en) « Cam Ward, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 27 février 2011).
  19. a et b « Carolina Hurricanes 2010-11 Media Guide », page 248.
  20. « Official Guide & Record Book / 2010 », page 217.
  21. « Carolina Hurricanes 2010-11 Media Guide », page 241.
  22. (en) Kevin Shea, « Hockey Hall of Fame - Stanley Cup Journals: 30 », sur www.hhof.com,‎ 11 septembre 2006 (consulté le 31 août 2014).
  23. « Carolina Hurricanes 2010-11 Media Guide », page 155.
  24. « Carolina Hurricanes 2010-11 Media Guide », page 148.
  25. Pittsburgh Penguins 2009.10 Media Guide, p. 110
  26. Pittsburgh Penguins 2009.10 Media Guide, p. 114
  27. Pittsburgh Penguins 2009.10 Media Guide, p. 115
  28. « Official Guide & Record Book / 2010 », page 163.
  29. Podnieks, « The Year of the Penguins », pages 94 et 95.
  30. Podnieks, « The Year of the Penguins », pages 114 à 115.
  31. Podnieks, « The Year of the Penguins », pages 124 à 126.
  32. Podnieks, « The Year of the Penguins », pages 128 à 140.
  33. Podnieks, « The Year of the Penguins », pages 142 à 148.
  34. Podnieks, « The Year of the Penguins », pages 149 à 150.
  35. Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide, p. 120
  36. Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide, p. 117
  37. Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide, p. 118
  38. (en) Jason Seidling, « Penguins Notebook: Kennedy Strong Showing », sur le site des Penguins de Pittsburgh,‎ 3 novembre 2010 (consulté le 2 mai 2011).
  39. (en) Tony Jovenitt, « Perseverance: the Penguins' 2010-11 Season in Review », sur e site des Penguins de Pittsburgh,‎ 10 avril 2011 (consulté le 2 mai 2011).
  40. (en) « Pens Re-Sign Forward Craig Adams », sur Pittsburgh Penguins,‎ 9 juin 2011 (consulté le 9 juin 2011).
  41. (en) « U.S. ambassador to Canada to resign in March », sur www.cbc.ca,‎ 4 janvier 2005 (consulté le 27 février 2011).
  42. (en) Caitlin Kasunich, « Adams Takes Time to Read to Local Elementary School », sur le site officiel des Penguins de Pittsburgh,‎ 30 janvier 2010 (consulté le 27 février 2011).
  43. (en) « Craig Adams hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hockey Canada, RBC Cup - Guide et livre des records 2011,‎ 2011, 124 p.
  • (en) National Hockey League, Official Guide & Record Book / 2010, Triumph books,‎ 2010, 664 p. (ISBN 978-1-60078-303-6)
  • (en) Carolina Hurricanes, Carolina Hurricanes 2010-11 Media Guide,‎ 2011, 260 p.
  • (en) Pittsburgh Penguins, Pittsburgh Penguins 2009.10 Media Guide,‎ 2009, 428 p.
  • (en) Pittsburgh Penguins, Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide,‎ 2010, 440 p.
  • (en) Andrew Podnieks, The Year of the Penguins : Celebrating Pittsburgh's 2008-09 Stanley Cup Championship Season, Fenn Publishing Company,‎ juillet 2009, 184 p. (ISBN 978-1551683331)


Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 1er avril 2011 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.