Crabe royal du Kamtchatka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Crabe royal du Kamtchatka (Paralithodes camtschaticus), ou crabe du Kamtchatka[1], est un crabe de la famille des Lithodidae. C'est le crabe le plus recherché au monde et le plus cher au poids (de 20 à 60 euros par kilogramme en France selon les périodes)[réf. nécessaire]. Il est pêché communément dans le détroit de Norton et dans la baie de Bristol, en Alaska.

Le crabe royal de Kamtchatka en mer de Barents[modifier | modifier le code]

Paralithodes camtschaticus
Le crabe royal du Kamchatka

Depuis quelques années, une surpopulation de crabes royaux du Kamtchatka pose des problèmes à l'écosystème de la mer de Barents. Originaire du littoral oriental de Sibérie, il a été introduit artificiellement dans le fjord de Mourmansk durant les années 1960 afin de fournir de nouvelles prises aux pêcheurs russes. Depuis lors, il s'est répandu le long des côtes de la Norvège et dans les îles Svalbard. Les protecteurs de l'environnement et certains pêcheurs voient cette progression rapide comme une menace pour les écosystèmes, alors que d'autres pêcheurs le considèrent comme une bénédiction économique. Sans prédateur naturel dans la chaîne alimentaire qui puisse lui nuire, il pourrait atteindre les côtes atlantiques de l'Europe occidentale où seules les eaux chaudes de Gibraltar pourraient l'arrêter[réf. souhaitée].

La prolifération dudit crabe proviendrait d'accords internationaux motivés par l'URSS qui imposent que seuls les mâles adultes puissent faire l'objet d'une pêche, de surcroît soumise à un quota ; et ce de manière à éviter la chute des cours[réf. souhaitée].

Sa désignation sous le nom de crabe « de Staline » relèverait d'un hommage douteux compte tenu de son insertion dans les lieux sept ans après la mort du dirigeant, alors que le Comité central avait déjà désavoué le dirigeant[réf. souhaitée].

En 2012, on a également observé sa prolifération en Antarctique[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir « crabe » dans le Dictionnaire des Sciences Animales
  2. Delphine Bossy, « Invasion des crabes royaux en Antarctique : coup fatal pour l’écosystème », Futura-Sciences. Mis en ligne le 17 décembre 2012. Consulté le 13 avril 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxonomiques :

Autres liens externes :

Pour aller plus loin[modifier | modifier le code]

  • Carte de répartition : (en) Riccardo Pravettoni, Red king crab native and invasive distribution, Collection Protecting Arctic Biodiversity, 2010.
  • Sur les problèmes écolo-sociologiques suscités dès le début du XXe siècle par la pêche industrielle du crabe en mer d'Okhotsk : voir Kanikōsen (un livre et deux films japonais du même nom).
  • Une série documentaire, Péril en haute mer, décrit le quotidien des pêcheurs de crabes royaux.