Crécerelle (drone)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crécerelle.
Pix.gif Crécerelle Su-27 silhouette.svg
BAM-63-Sagem Crecerelle.jpg
Une vue du drone du musée de Belgrade

Constructeur Drapeau : France SAGEM
Rôle Drone de reconnaissance
Statut Retiré du service
Mise en service Été 1994
Coût unitaire - $100 000
Motorisation
Moteur 1 × WAE 342
Nombre 1
Puissance unitaire 25 ch (19 kW)
Dimensions
Envergure 3,3 m
Longueur 2,4 m
Hauteur 0,7 m
Masses
Maximale 120 kg
Performances
Vitesse maximale 240 km/h
Plafond 3 100 m
Endurance 5 h

Le Crécerelle est un drone fabriqué par l'entreprise française Sagem, retiré du service dans l'armée française en 2004 et remplacé par le Système de drone tactique intérimaire[1].

Description[modifier | modifier le code]

Une section Crécerelle est composée d'une station au sol destinée au guidage et à la réception des images, d'une rampe de lancement mobile, d'un tracteur et de 6 drones[2].

Le drone est auto-piloté par un ordinateur utilisant différents capteurs (gyroscope, magnétomètre, GPS, capteur de pression). Pour sa mission il reçoit une caméra panoramique, une caméra et un analyseur infrarouge haute définition, et un transmetteur de données d'une portée de 50 km[2].

Les principales missions confiées aux Crécerelle sont l'observation de colonnes de réfugiés et la detection et la surveillance des positions ennemies[2].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Les principaux pays utilisateurs sont les Pays-Bas, la Suède, le Danemark et la France (2 sections de 6 drones)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le 61e RA: Historique », sur http://www.ra61.terre.defense.gouv.fr,‎ 2013 (consulté en 18octobre 2013)
  2. a, b, c et d « Crécerelle (Kestrel) », Federation of American Scientists,‎ 1999 (consulté le 3 mars 2012)