Crèche (enfant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir crèche.
La Crèche par Henri Jules Jean Geoffroy (1899)

Une crèche ou une garderie au Québec[1] est un lieu d'accueil collectif destiné aux enfants pré-scolaires, dès l'âge de 3 mois. La crèche a pour rôle de pallier au mieux l'absence des parents, mais sans s'y substituer. Il s'agit également d'un lieu permettant à l'enfant de découvrir la vie en collectivité et dont l'équipe d'encadrement et d'animation s'appuie sur un projet éducatif[note 1].

En France, elles représentent trois des cinq modes de garde d'enfant subventionnés par l'État.

Au Québec, le mot « crèche » étant plutôt utilisé pour les orphelinats, on emploie le terme de « garderie » ou bien de Centre de la petite enfance (CPE). La garderie est généralement un mode de garde privée, alors que le CPE est subventionnés par le gouvernement québécois[2].

Types[modifier | modifier le code]

Crèche municipale de Rennes, construite par Emmanuel Le Ray.

Les crèches sont dites collectives, sauf dans quelques cas particuliers :

  • crèche parentale : elle est gérée par des parents (regroupés en association) qui s'occupent de toute la partie administrative. Ils assurent également une partie des heures d'encadrement des enfants. Ils sont aidés par des professionnels de la petite enfance.
  • crèche familiale, désormais appelée service d’accueil familial : elle accueille, sous la responsabilité de professionnels de la petite enfance et de façon ponctuelle, les enfants habituellement gardés à domicile par une assistante maternelle. Ce mode de garde est donc prévu pour faire découvrir à ces enfants la vie en collectivité. Il permet également de garantir la formation ou le soutien des assistantes maternelles. Son fonctionnement est proche de celui des Relais d'Assistance Maternelle (dans un RAM, les assistantes maternelles sont indépendantes, alors que dans une crèche familiale, elles sont recrutées et rémunérées par la municipalité).

Par ailleurs, elle peut être une :

  • crèche municipale, gérée par une collectivité locale, mairie ou communauté de communes (très répandu)
  • crèche associative, gérée par une association mais avec le soutien des pouvoirs publics (assez répandu)
  • crèche privée, gérée par une entreprise privée (en expansion)
  • crèche d'entreprise, intégrée à une entreprise qui souhaite offrir un service de garde d'enfants à ses employés (en expansion)
  • crèche en forêt, gérée par une association, promeut la santé, la nature et le développement durable

Multiaccueil[modifier | modifier le code]

Enfin, une crèche peut-être couplée à d'autres modes de garde. Par exemple, une crèche peut proposer également un accueil ponctuel (halte-garderie) ou périscolaire (enfants déjà scolarisés). En France, le néologisme multiaccueil tend à devenir le nom administratif des crèches faisant aussi office de haltes-garderies ; mais l'Académie français réprouve le caractère "cloisonnant"[3] de cette création lexicale, et ne l'a pas entérinée à ce jour.

En tout état de cause, l'orthographe multi-accueil, fréquemment préférée par les administrations françaises, est défectueuse. En français, le préfixe ne se détache pas du radical : multicarte, multicanal, multiplication, multirécidiviste, multiaccueil, pluriannuel.

Microcrèche[modifier | modifier le code]

La microcrèche est une structure au statut juridique bien identifié (micro crèche associative, micro crèche d'entreprise ou micro crèche communale) de 10 places maximum où le personnel d'encadrement des enfants est salarié de la structure. Ainsi, la responsabilité vis-à-vis des familles est parfaitement identifiée. Des professionnels de la petite enfance avec 2 ans d'expérience et des assistantes maternelles avec trois ans d'expérience peuvent encadrer les enfants. 2 personnes chargées de l'encadrement doivent être présentes à tout moment au-delà de 3 enfants présents simultanément. Le gestionnaire de la microcrèche peut recruter un directeur qui possède les qualifications exigées par la loi ou désigner une personne chargée du suivi technique, c'est-à-dire de l'animation du projet éducatif et social (projet d'établissement). Si la personne chargée de ce suivi technique ne possède pas les qualifications requises pour la fonction de directeur, le gestionnaire doit s'assurer de l'appui d'une personne possédant ces qualifications. Le local peut-être un appartement, une maison ou tout autre lieu, à condition que la sécurité et la santé des enfants soient assurées et que le médecin de protection maternelle et infantile (P.M.I.) ait rendu un avis favorable, et que le Président du Conseil général ait délivré un agrément.

Article détaillé : Microcrèche.

Organisation interne[modifier | modifier le code]

Baby with book.jpg

En France, les crèches sont placées sous la responsabilité d'un directeur, nommé également responsable technique, qui doit être diplômé de la petite-enfance (Éducateur de jeunes enfants ou Infirmier en puériculture). Hormis le management de l'équipe, le directeur assure, entre autres, la gestion administrative et budgétaire.

L'éducatrice ou éducateur de jeunes enfants a pour mission de susciter l'éveil du jeune enfant, de favoriser son développement et son épanouissement. Il/elle a également un rôle d'animation au sein de l'équipe.

L'Infirmier en puériculture dispense les soins de santé (pansements, médicaments) et se charge de la surveillance médicale.

L'auxiliaire de puériculture dispense des soins d’hygiène et de confort pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de l’enfant. En accord avec l'éducateur de jeunes enfants, l'auxiliaire propose également des activités qui favorisent l'éveil et l'épanouissement des enfants (soins, changes, repas, jeux, .).

L'équipe technique est constituée d'une ou plusieurs personnes chargées d'attributions polyvalentes dont dépendent le fonctionnement régulier et l'hygiène générale de la crèche (cuisinière, agent d'entretien, etc...). Elle est indispensable à la santé et à la sécurité des jeunes enfants et du personnel.

Le médecin de crèche assure une surveillance médicale au sein de la crèche de façon essentiellement préventive.

La psychologue a un rôle d'écoute et de conseil auprès des familles accueillies ainsi que de l'équipe de l'établissement.

Projet d'établissement[modifier | modifier le code]

La crèche s'appuie sur un projet d'établissement avec trois volets - social, éducatif, pédagogique - construit avec les professionnels et les parents, préparé et validé avec les partenaires (CAF, PMI, MSA, collectivités locales)…

La connaissance de la langue des signes par le personnel de puériculture est un élément positif pour tous les enfants qui ne savent pas encore parler. Cela facilite la compréhension de ce que l'enfant tente d'exprimer par d'autres moyens que les pleurs (faim, souffrance, jouer, manger etc), et cela favorise le bon développement psychoaffectif moteur et intellectuel des enfants. Il n'y a cependant pas d'obligation pour les crèches d'embaucher des personnes maîtrisant la Langue des signes pour bébé.

Enjeu politique[modifier | modifier le code]

Le nombre de places en crèches est un enjeu politique important. L'argument apparaît dans nombre de discours en période électorale. La France est en effet l'un des pays d'Europe où le nombre de femmes qui travaillent en dehors de leur foyer est le plus important[4] ; mais c'est surtout le pays qui dispose d'un des systèmes les plus efficaces en matière d'accueil des enfants[5]. On peut supposer que cela favorise la démographie relativement forte de la France. D'où le caractère essentiel, dans la vie quotidienne, des dispositifs d'accueil destinés à la petite enfance (c'est-à-dire de 0 à 3 ans).

Prestation de service unique[modifier | modifier le code]

En France, un dispositif nommé prestation de service unique (PSU) a été mis en place en 2002, dans la continuité du décret d’août 2000 relatif aux établissements et services d’accueil pour les enfants de moins de six ans[6]. Son objectif est de mieux prendre en compte l'évolution de la demande des parents, en favorisant le développement des multi-accueils et en introduisant une comptabilisation « à l'heure » des temps de présence réelle des enfants.

La mise en place de la PSU se révèle être particulièrement complexe à gérer pour les structures qui doivent sans arrêt adapter les plannings et budgets aux demandes des parents.

La PSU a également été l'objet de critiques car, si elle prend en compte le besoin des parents, elle ne prend pas forcément en compte celui des enfants (comment gérer la séparation, les temps de repos, etc).

Air intérieur[modifier | modifier le code]

En 2009, l'Association Santé Environnement France a conduit une étude sur la qualité de l'air dans les crèches[7],[8]. Trois molécules étiquetées comme hautement préoccupantes par l’Observatoire de la qualité de l'air intérieur avaient été analysées: un reprotoxique (Phtalates) et deux cancérigènes (Benzène et Formaldéhyde). On retrouve le benzène dans l’air extérieur et les peintures, le formaldéhyde dans les agglomérés de bois, les mousses synthétiques ou encore les peintures et les phtalates, dans les plastiques et donc les jouets. Les résultats ont montré que l’on retrouvait dans une majorité des crèches testées des taux préoccupants pour le benzène ainsi que pour le formaldéhyde (au-dessus des valeurs guides). Une bonne surprise cependant : les taux de phtalates inhalés étaient rassurants. Au lendemain de l'annonce des résultats de cette étude, le ministère de l'environnement avait lancé une étude sur 300 crèches et écoles en France[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « garde d'enfants » a été remplacé depuis de nombreuses années dans tous les propos par le terme « accueil d'enfants » parce que le terme précédent signifiait service et omettait les notions de qualité, la place et le rôle de chacun, au premier rang desquelles celle des parents dans l'éducation des enfants.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Grand Dictionnaire Terminologique
  2. Ministère de la Famille et des Aînés
  3. Pour l’Académie, qui dialogue avec les experts et des gens de métier au sein les commissions spécialisées lors de l’élaboration des termes et de leurs définitions, puis intervient en tant qu’instance linguistique de référence au moment du polissage des termes et de leur validation définitive, en Commission générale et lors d’un examen par la Commission du Dictionnaire, l’enjeu est primordial : il s’agit (…) d’éviter à tout prix la spécialisation à outrance de jargons de métier (…) puisqu’elle peut rapidement entraîner un cloisonnement stérile des savoirs. (http://www.academie-francaise.fr/la-langue-francaise/terminologie-et-neologie)
  4. Population active et taux d'emploi dans l’Union européenne
  5. seuls cinq pays de l'UE ont dépassé l'objectif visé en matière de services de garde d'enfants de moins de trois ans in La parentalité a un prix
  6. Prestation de Service Unique (site de la CAF)
  7. http://www.laprovence.com/article/region/des-substances-cancerigenes-dans-les-creches
  8. a et b http://www.leparisien.fr/societe/l-air-des-creches-trop-pollue-26-03-2009-455097.php

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]