Cowboy de Murlo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue d'artiste du Cowboy de Murlo (compilation des différentes reconstitutions partielles).

La désignation « cowboy de Murlo[1] » est attribuée à un ensemble de plus d'une dizaine de statues-acrotères étrusques qui ont permis plusieurs reconstitutions exposées à l'Antiquarium di Poggio Civitate de Murlo, un musée archéologique en province de Sienne

Cette statue en terracotta (terre cuite locale en coroplathie) du VIe siècle av. J.-C.[2] est désignée ainsi par la forme caractéristique du couvre-chef à large bord de ce personnage, probablement un dignitaire religieux (haruspice) et/ou administratif de ce site étrusque.

Elle correspond aux rites étrusques qui consistaient à représenter les divinités, des ancêtres héroïsés ou des dignitaires sur le faîte des toitures des habitations pour les protéger votivement.

Particularités :
  • Les vestiges de 13 statues similaires ont été recensées sur le site.
  • une grosse tuile courbe figurait à la base de certains des vestiques, une base permettant d'affirmer leur présence sur les toits (a contrario des antéfixes posées à l'extrémité des pentes des toitures).
  • Les mains sculptées (chacune dans un sens, haut et bas), du personnage représenté, permettaient d'y placer un sarment de vigne, pour une cérémonie rituelle consacrée aux saisons et à l'agriculture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Larissa Bonfante, Etruscan life and afterlife: a handbook of Etruscan studies, p. 133
  2. Jean-Paul Thuillier, Les Étrusques, la fin d'un mystère, p. 38-39

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « The Murlo Cowboy: problems of reconstruction and interpretation » in Deliciae Fictiles, ed. Eva Rystedt, Charlotte Wikander and Örjan Wikander (Acta Instituti Romani Regni Sueciae, series in 4°, vol. 50, Stockholm 1993) p. 117-121