Couvent d'Ursberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Couvent d'Ursberg
Image illustrative de l'article Couvent d'Ursberg
Autel latéral de gauche de l'église conventuelle
Présentation
Nom local Kloster Ursberg
Rattachement Ordre des frères mineurs
Début de la construction 1125
Style dominant Architecture baroque
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Bavière Bavière
Commune Ursberg
Coordonnées 48° 15′ 58″ N 10° 26′ 47″ E / 48.26612, 10.44641 ()48° 15′ 58″ Nord 10° 26′ 47″ Est / 48.26612, 10.44641 ()  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Couvent d'Ursberg

Géolocalisation sur la carte : Bavière

(Voir situation sur carte : Bavière)
Couvent d'Ursberg

Le couvent d'Ursberg est un couvent de franciscaines appartenant à la congrégation de Saint-Joseph et faisant partie du diocèse de Munich-Freising qui est situé en Bavière dans le village d'Ursberg et l'arrondissement de Günzburg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Première fondation[modifier | modifier le code]

Le couvent d'Ursberg a été fondé en tant qu'abbaye de prémontrés par le seigneur du lieu, Wernher von Schwabegg-Balzhausen, en 1125 et dédiée à saint Pierre et à saint Jean. C'était la première fondation des prémontrés en Allemagne méridionale. L'abbaye fonde l'année suivante l'abbaye de Roggenburg, suivie ensuite de plusieurs autres, comme celle d'Osterhofen et de Kasheim. L'abbaye d'Ursberg obtient l'abbaye de Schäftlarn en 1140 et acquiert le privilège d'abbaye d'Empire en 1143. Une nouvelle église romane est bâtie en 1240. Elle est baroquisée au XVIIIe siècle par Joseph Dossenberger le Jeune[1] et les fresques sont l'œuvre de Jakob Fröschle et de Konrad Huber.

On remarque dans l'église une grande croix, chef d'œuvre de l'art roman, avec les figures de la Vierge et de saint Jean.

L'abbaye a été sécularisée, la communauté dissoute et les biens confisqués, après le recès d'Empire de 1803 afin d'indemniser le royaume de Bavière de son aide militaire à Napoléon. L'église devient alors église paroissiale et les bâtiments abbatiaux abritent pendant un certain temps le presbytère et la Cour de justice régionale.

Seconde fondation[modifier | modifier le code]

Vue des grandes orgues

C'est en 1884 qu'un prêtre, l'abbé Dominikus Ringeisen, réunit des fonds pour racheter l'ancienne abbaye qui était vide. Il installe une communauté de religieuses dont la vocation est de s'occuper des handicapés mentaux et constituant l' Œuvre Dominikus Ringeisen. Cette fondation est à la base de la congrégation de Saint-Joseph, congrégation de Tertiaires franciscaines aujourd'hui au nombre de 270. Elles s'occupent de plus de 2 500 handicapés physiques et mentaux dans leurs maisons d'Ursberg, de Maria Bildhausen (ancienne abbaye d'Holzen), de Pfaffenhausen, et de Breitbrunn am Ammersee.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il fut maître d'œuvre de l'abbaye de Wettenhausen.

Sur les autres projets Wikimedia :