Course de garçons de café

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
100m German waiters race, September 1930

La course des garçons de café est une course mettant à l'épreuve des serveuses et garçons de café et leur talents de rapidité et d'équilibre. Le garçons courent en portant un plateau sur lequel sont déposés des verres et bouteille remplis de liquide et qui doivent impérativement rester sur le plateau jusqu'à l'arrivée.

Origine la course de garçons de café[modifier | modifier le code]

On trouve de nombreuses archives mettant en scène des courses de très anciennes courses de garçons de café à Paris, Londres ou Berlin au début du XXe siècle[1]. Malgré les incertitudes, il est notoirement accepté que la course des garçons de café trouve son origine en France.

Traditionnellement, les courses de garçons de café ont été organisées pour améliorer la reconnaissance de la profession de garçons à Paris[2]. C'est la raison pour laquelle aujourd'hui les courses gardent un lien avec la culture française et que les organisateurs ont souvent l'habitude de les programmer pour le 14-Juillet[3].

Le concept[modifier | modifier le code]

Le concept de la course des garçons de café est assez simple. Les garçons doivent parcourir un itinéraire de course aussi vite que possible tout en maintenant le contenu de leur plateau intact. De très nombreuses règles et défis ont été ajoutés à la course traditionnelle. À l'origine, le règlement de la course semblait interdire aux garçons de courir. En effet, la course était ouverte aux professionnels seulement qui devaient se mesurer dans les conditions exactes de leur service, c'est-à-dire en marchant vite sans jamais courir.

De nos jours, de nombreuses courses autorisent la course et prévoient même des conditions de sprint ou de relai entre les différents concurrents répartis en équipe.

Un événement parfaitement international[4][modifier | modifier le code]

La course a traversé les continents. On trouve aujourd'hui des courses de garçons de café dans plus de 53 pays. De Hong Kong jusqu'à Washington, D.C., de Bruxelles à Jérusalem ou de Buenos Aires au Japon, les garçons de café sont à l'honneur pour une journée et se donnent en spectacle pour le bonheur des spectateurs qui viennent les soutenir. En 2011, la course des garçons de café a réinvestit les pavés parisien qu'elle avait délaissé pendant plus de 10 ans. À ce jour, plus de 724 courses de garçons de café dans le monde depuis ses débuts ont été référencées par le site international des courses de garçons de café. Et selon ce site, des courses s'ajoutent à la longue liste tous les jours.

Organisateurs de course de garçons de café[modifier | modifier le code]

Qui peut organiser une course de garçons de café ? Voici une liste des organisateurs type : office du tourisme (Trouville 2011), syndicat professionnel (Paris 2011), café et restaurant (New York), hôtel et groupe d'hôtels (Hong Kong 2010), producteur de boisson (Paris 2011), producteur d’évènement (Brisbane 2010), Alliance Française (Sydney 2010), école hôtelière (Pontivy France 2011), festival (Portland USA).

Vainqueurs de course[modifier | modifier le code]

Les vainqueurs de course se voient généralement attribués des prix mais ce n'est pas tout. Nombre d'entre eux avoue que leur victoire a contribué, de près ou de loin, à leur avancement dans leur carrière professionnelle. C'est le cas par exemple de {Bassel Halawani, vainqueur de la course de Jérusalem en 2009 et qui fut nommé Manager quelques jours après sa victoire (voir l'interview de Bassel[5]). Selon lui, la course a dopé sa carrière en lui donnant la possibilité de montrer ses qualités et sa détermination.

La course des garçons de café dans d'autres langues[modifier | modifier le code]

  • Anglais : waiters race
  • Espagnol : carrera de mozos or carrera de camareros
  • Italien : corsa dei camerieri or gara dei camerieri
  • Portugais : corrida de garcons
  • Allemand : Kellnerwettlauf
  • Néerlandais : kellnerwedloop

Références[modifier | modifier le code]

  1. Annual race of Cafe waiters through Paris AOL Video
  2. http://www.waitersrace.com/the-waiters-race/origin?lang=fr/
  3. Marissa Eubanks, « Waiters Race Celebrates Bastille Day in Washington », The Washington File, Washington, america.gov,‎ 17 July 2006 (lire en ligne)
  4. http://www.waitersrace.com/waiters-race-in-other-languages?lang=fr
  5. http://www.waitersrace.com/jerusalem-2009

Liens externes[modifier | modifier le code]