Cours d'eau en tresses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anastomose.

Un cours d'eau en tresses est un cours d'eau présentant de nombreuses divisions ou connexions entre ses bras appelées anastomoses. Ces différents bras dessinent un réseau complexe et changeant prenant une forme qui fait penser à une tresse d'où le nom. Entre les différents bras se dessinent des îles temporaires plus ou moins grandes constituées de sédiments arrachés aux montagnes et déposés lorsque la pente devient plus faible, soit dans une plaine de piémont.

Formation[modifier | modifier le code]

Vue aérienne des bras anastomosés de la rivière Waimakariri dans les plaines de Canterbury en Nouvelle-Zélande.

Lorsqu'un torrent naît dans un massif montagneux relativement jeune d'un point de vue géologique, l'érosion fluviale est en général importante et, associée aux fortes pentes, permet la mobilisation et le transport de matériaux de différentes tailles allant du rocher aux argiles. Lorsque le torrent débouche brusquement dans une région où la pente est plus faible comme un plateau ou une plaine de piémont, l'énergie fournie par le courant n'est plus suffisante pour transporter la plupart des matériaux charriés qui se déposent alors en grande quantité dans le lit du cours d'eau. Ce dernier est alors entravé par d'importantes masses de débris rocheux et caillouteux qui forment de nombreuses îles de galets et de graviers, des bancs de sable, etc entre les différents bras du cours d'eau formés pour contourner ces îles et bancs.

Ces îles ne sont pas statiques et sont érodées, s'agrandissent, se déplacent dans le lit en donnant un aspect changeant au cours d'eau.

Localisation[modifier | modifier le code]

Les cours d'eau traversant des piémonts sont typiquement ceux pouvant posséder des anastomoses. C'est le cas du Brahmapoutre lors de sa sortie de l'Himalaya, des cours d'eau traversant les plaines de Canterbury en Nouvelle-Zélande, etc.

En France, les cours d'eau en tresses sont désormais moins fréquents car ayant été canalisés en tout ou partie. On peut néanmoins citer le cas des cours d'eau descendant des Alpes du Sud comme la Durance, la Drôme, l'Eygues, le Var ou le Buëch.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]