Cours après moi shérif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cours après moi shérif

Titre québécois Cours après moi shériff
Titre original Smokey and the Bandit
Réalisation Hal Needham
Scénario Hal Needham
Robert L. Levy
James Lee Barrett
Charles Shyer
Alan Mandel
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Rastar Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie d'action
Sortie 1977
Durée 96 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cours après moi shérif ou Cours après moi shériff (Smokey and the Bandit) est une comédie américaine sortie en 1977 et réalisée par l'acteur et cascadeur Hal Needham et dont c'est le premier film. le film met en évidence la solidarité entre cibistes et joue à fond la carte des rednecks en ridiculisant les forces de police, représentées ici par l'iconique Sheriff Buford T. Justice du comté de Portague et son fils, totalement stupide et lâche, sobrement appelé Junior (Mike Henry). Fort de ce succès, le film aura deux suites de moins bonne qualité : Tu fais pas le poids, shérif ! (Bandit 2) en 1980 et Smokey and the Bandit Part 3 en 1983 toujours avec Jerry Reed[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Ce film relate l'aventure de deux routiers, Bo Darville, dit le Bandit (Burt Reynolds) et son coéquipier Cledus Snow dit Snowman ou Tom Pouce (Jerry Reed) suite à un pari réputé impossible : rapporter du Texas (3 000 km aller et retour en 28 heures) 400 cartons de bière ; ce qui est considéré comme de la contrebande aux États-Unis.

Bo se fait tout d'abord payer par l'instigateur du pari "Big Enos" Burdette une voiture puissante : une Pontiac Trans Am. En route Bandit prend dans sa voiture une « jeune mariée » (Sally Field) qui a quitté la cérémonie de mariage avant le « oui » et fuit la noce. Cette jeune femme un peu survoltée, se plaint de ne pas avoir de nom de code cibiste. Bientôt ce sera fait, elle sera Grenouille. La police les prend rapidement en chasse tout d'abord en la personne du shérif Buford T. Justice (Jackie Gleason) qui n'est autre que le futur beau-père de la jeune mariée.

La solidarité des cibistes de tous milieux, à savoir routiers, chauffeurs de corbillard, étudiants, prostituées, conducteurs jeunes ou moins jeunes, joue son rôle en retardant et en ridiculisant le shérif et les diverses polices d'État lancées à la poursuite de Bandit et de Tom Pouce.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Héritage[modifier | modifier le code]

Le film a sans nulle doute inspiré la création de la série Shérif, fais-moi peur (The Dukes of Hazzard) diffusé à partir de 1979. Le film mettant en scène Burt Reynolds et la série ont des similitudes troublantes comme une belle voiture, une belle fille, des shérifs stupides et des situations toujours illégales ou presque et le tout se déroulant dans le sud des États-Unis[1]. La série "Earl" fait également référence au film dans un de ses épisodes, marquant également l'apparition du véhicule-phare de Cours après moi, Shérif. À noter que Burt Reynolds apparait lui aussi dans Earl (mais dans d'autres épisodes).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]