Couronne périurbaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Illustration des termes de ville-centre, banlieue, couronne périurbaine, Unité urbaine et Aire urbaine d'après l'Insee
Sur cette carte représentant le découpage communal du département de la Loire-Atlantique, les couronnes périurbaines sont représentées en orange.

Une couronne périurbaine est, en France et selon la définition qu'en donne l'Insee, l'ensemble des communes d'une aire urbaine à l'exclusion de son pôle urbain[1].

Les communes appartenant à une couronne périurbaine sont dites monopolarisées[2], par opposition aux autres communes périurbaines, celles situées en dehors d'une aire urbaine, qui sont dites multipolarisées.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

En 1999, 10 808 communes de France métropolitaine se trouvaient dans les couronnes périurbaines (30 % du nombre total de communes), rassemblant 9 344 739 habitants (16 % de la population française) sur 131 600 km2 (24 % de la superficie)[3].

Zonage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Définition : couronne périurbaine, sur le site de l'Insee
  2. Définition : Commune monopolarisée, sur le site de l'Insee
  3. Vincent Vallès, « Organisation territoriale de l’emploi et des services », Insee Première, Insee, no 870,‎ novembre 2002 (ISSN 0997-3192, lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]