Courge de Siam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La courge de Siam est une plante de la famille des Cucurbitacées, cultivée comme plante potagère pour son fruit comestible à maturité. Le terme désigne aussi ce fruit consommé comme légume ou donné aux animaux. Bien que moins cultivée que d'autres espèces du genre Cucurbita, c'est la cinquième espèces de courges ayant une importance économique.

Nom scientifique : Cucurbita ficifolia Bouché, famille des Cucurbitacées, sous-famille des Cucurbitoideae, tribu des Cucurbiteae.

Nom commun : Courge de Siam, melon de Malabar, courge à feuille de figuier, courge à graines noires. en : fig-leaf gourd, Siam squash, black-seeded squash, es : cayote, alcayota, cidra.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une plante herbacée, rampante ou grimpante, à longues tiges très vigoureuses pouvant atteindre 15 m de long, qui s'accrochent par des vrilles à tout support.

Elle est annuelle en climat tempéré et pérenne en climat tropical.

Les feuilles sont grandes, entières, à nervation palmée, découpées en cinq lobes arrondis dont la forme a été comparée à celle des feuilles de figuier (d'où le nom spécifique de ficifolia.

Les fruits sont de forme sphérique ovoïde, assez grands (jusqu'à 6 kg). Ils sont verts à maturité, ornés de taches claires formant des taches réticulées qui rappellent un peu l'aspect de la pastèque. Ils ont un épiderme très coriace et une chair blanche et tendre.

Les graines sont noires, ce qui est un caractère particulier à cette espèce.

Origine et distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est originaire du Mexique où elle est connue sous le nom de chilacayote. Elle est largement cultivée dans tous les pays chauds et tempérés, particulièrement en Asie.

Cette plante n'a été introduite dans l'ancien monde qu'après les voyages de Christophe Colomb en Amérique, comme toutes les courges (Cucurbita), d'ailleurs souvent confondues entre elles et même avec les gourdes (Lagenaria) déjà connues en Europe depuis l'Antiquité. C'est à Charles Naudin que l'on doit la distinction entre les différentes espèces.

Contrairement aux autres espèces de Cucurbita, il existe peu de variations pour la courge de Siam, et c'est l'espèce type que l'on rencontre le plus souvent.

Culture[modifier | modifier le code]

Utilisation[modifier | modifier le code]

Les courges de Siam se récoltent à complète maturité et se consomment cuites. À la cuisson, la chair devient filamenteuse et ressemble à des vermicelles rappelant la Courge spaghetti. C'est un légume assez fade qui nécessite un accompagnement. On la prépare en gratin, en sauté ou en « choucroute », ainsi qu'en confiture, connue sous le nom de « confiture de cheveux d'ange ». On peut également consommer les jeunes fruits verts à la manière des courgettes.

La courge de Siam se conserve sans difficulté plus de deux ans dans un endroit frais et sec.

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Dans le livre "L'Eau des collines" de Marcel Pagnol, c'est la courge cultivée par Jean de Florette pour nourrir ses lapins.

Article connexe[modifier | modifier le code]