Courdemanges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Courdemanges
La mairie de Courdemanges
La mairie de Courdemanges
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Vitry-le-François
Canton Vitry-le-François-Ouest
Intercommunalité Communauté de communes Vitry, Champagne et Der
Maire
Mandat
Brigitte Hanse
2014-2020
Code postal 51300
Code commune 51184
Démographie
Population
municipale
401 hab. (2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 41′ 46″ N 4° 32′ 33″ E / 48.6961, 4.542548° 41′ 46″ Nord 4° 32′ 33″ Est / 48.6961, 4.5425  
Altitude Min. 102 m – Max. 102 m
Superficie 19,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de Marne
City locator 14.svg
Courdemanges

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de Marne
City locator 14.svg
Courdemanges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courdemanges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courdemanges

Courdemanges est une commune française appartenant à la Communauté de communes du Mont Morêt, située dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Courdemanges est un village situé au sud-ouest de Vitry-le-François, traversé par la rivière Chéronne. Il a été durant la bataille de la Marne totalement détruit.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a existé, il y a très longtemps, à l'entrée du village, un château dans lequel se trouvaient des plantes extrêmement rares. Ce château appartenait à la famille Franchecourt

Le vin blanc de la Commune était très recherché. En 1773, il y avait 68 hectares de vigne.

Le village a été particulièrement touché par la première bataille de la Marne. Il a d'ailleurs reçu la Croix de guerre 1914-1918, du ministre de la guerre, André Maginot de Revigny-sur-Ornain, le 2 juillet 1922. L'école, construite juste avant la première guerre (1908-1914), est, avec le préau couvert et la buanderie, le seul bâtiment public ayant été épargné par l'incendie du village. La mairie, contenant un logement pour l'instituteur, accompagnée d'une remise à pompes, d'une remise pour l'instituteur et d'une salle de réunion, a été reconstruite en 1924 par l'entreprise Fantoni de Frignicourt. L'horloge a été quant à elle fournie par Duterte, horloger à Vitry-le-François qui, cependant, ne semble pas avoir installé les trois timbres de la sonnerie[1].

Durant la Première Guerre mondiale, un bas-relief représentant le Sacrifice d'Abraham, classé aux Monuments Historiques a été détruit[2].

La commune a changé plusieurs fois de nom : Curtis Dominica (1136), Curia Dominica (1136), Dominica Villa (1178), Curia Dominici (1194), Court-Domange (1256), Courdomanche (1292), Cortdemenge (1299), Courdomange (1464), Courdommange (1508), Courtdommange (1516), Courtdommenge (1554), Cordemanche (1556), Courdemange (1687), Cour-de-mange (1767), Courdemange (1789),

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est de type « tempéré océanique humide » (Cfb) d'après la Classification de Köppen. Un climat océanique dégradé qui se traduit un temps doux et humide[3] mais où les hivers peuvent aussi se révéler rudes et les étés fort chauds[4]. La station météorologique la plus proche, celle de Saint-Dizier, a ainsi enregistré une température minimale de −22,5 °C en 1956 et un record de chaleur de 40,4 °C durant la canicule de l'été 2003[5].

Données climatiques à Courdemanges
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,2 0,3 2,6 4,3 8,6 11,5 13,5 13,3 10,3 7,2 3 1,4 15,3
Température maximale moyenne (°C) 5,9 7,5 11,4 14,7 19,3 22,2 24,9 24,8 20,7 15,6 9,6 6,9 6,4
Ensoleillement (h) 65 83 130 159 208 208 226 236 158 107 59 43 1 682
Précipitations (mm) 74 63 67 57 72 73 72 64 74 79 75 88 857
Source : Station météorologique de Saint-Dizier, située à 139 m d'altitude. Chiffres Météo-France[6].


Économie[modifier | modifier le code]

Certaines parcelles agricoles de la commune appartiennent à la zone de production des vins de Champagne.

La commune bénéficie aussi de l’appellation Volailles de la Champagne (IGP)

Courdemanges s'est vu attribuer 2 fleurs par le Conseil national des villes et villages fleuris

Services dans le village[modifier | modifier le code]

Courdemanges bénéficie des services d'un médecin, de trois infirmiers, de quatre nourrices agréées, d'un traiteur, d'une entreprise de travaux forestiers, d'un transporteur, d'une entreprise de nettoyage de façades, d'un couvreur, d'un artisan fumiste, d'un peintre, d'un vitrier. La commune compte aussi des chambres d’hôtes et un terrain de tennis et un boulodrome.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1803  ? François Lacolle    
1845 1847 Louis Antoine de Salligny    
1847 1852 Paul Honoré Guillemard    
1852 1862 Nicolas Augustin Cabrillon    
1863 1871 Pierre François Feuilly    
1871 1874 Charles Alexandre Cabrillon    
1874 1878 Almont Théobald Rogerat    
1878 1887 Charles Cabrillon    
1887 1896 Hippolyte Velot    
1896 1932 Émile Levylier    
1932 mars 1945 Jules Albert Picard    
1945 1947 André Mansard    
1947 1983 Jean Aubertel    
mars 1983 mars 2008 Joël Aubertel sans étiquette  
mars 2008 mars 2014 Brigitte Hanse sans étiquette  
Les données manquantes sont à compléter.

Établissement scolaire[modifier | modifier le code]

L'école de Courdemanges
L'école de Courdemanges

La commune compte une école appartenant au regroupement scolaire Huiron/Courdemanges accueillant les élèves de la Communauté de communes du Mont Morêt de la Moyenne Section jusqu'au CE1 tandis que l'école de Huiron s'occupe des élèves du CE2 jusqu'au CM2.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 401 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
316 334 354 306 332 315 350 357 355
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
327 334 322 301 277 311 282 256 273
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
286 300 275 183 193 220 218 242 227
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
255 264 309 427 479 449 425 418 401
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23,4 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (20 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,4 % contre 48,4 % au niveau national et 48,6 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 14,6 %, 15 à 29 ans = 11 %, 30 à 44 ans = 19,2 %, 45 à 59 ans = 31,5 %, plus de 60 ans = 23,8 %) ;
  • 47,6 % de femmes (0 à 14 ans = 17,6 %, 15 à 29 ans = 6 %, 30 à 44 ans = 20,6 %, 45 à 59 ans = 32,7 %, plus de 60 ans = 23,1 %).
Pyramide des âges à Courdemanges en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
6,4 
75 à 89 ans
6,5 
17,4 
60 à 74 ans
16,6 
31,5 
45 à 59 ans
32,7 
19,2 
30 à 44 ans
20,6 
11,0 
15 à 29 ans
6,0 
14,6 
0 à 14 ans
17,6 
Pyramide des âges du département de la Marne en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,1 
5,4 
75 à 89 ans
8,7 
11,6 
60 à 74 ans
12,7 
20,6 
45 à 59 ans
20,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
21,8 
15 à 29 ans
20,1 
19,2 
0 à 14 ans
17,1 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Monument commémorant le sacrifice de combattants, haut de 156 m.
  • Porche de l’église inscrit Monument Historique[11] depuis 1929. L’église a commencée à être bâtie en 1833[12].
  • Lavoir en bois datant du XIXe siècle
    Le lavoir de Courdemanges
    Le lavoir de Courdemanges

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Célestin Aubin Léon Buat, officier de génie militaire, médaillé de la Légion d'honneur le 5 juillet 1893
  • Jean Baptiste Carle, sous officier, médaillé de la Légion d'honneur le 28 septembre 1863

Évènements dans la commune[modifier | modifier le code]

  • Fête patronale la dernière fin de semaine du mois d'avril ainsi que le lundi, jour où la commune offre aux enfants du village des tickets gratuits pour les manèges.
  • Brocante le troisième dimanche du mois de mai organisée par le Regroupement Scolaire et le Corps des Sapeurs Pompiers.
  • Marche annuelle le 14 juillet d'une dizaine de kilomètres.
  • Visite du Père-Noël qui attend les enfants devant l’église tous les 24 décembre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bulletin Municipal no 16
  2. http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/palissy_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=INSEE&VALUE_1=51184
  3. « La dégradation climatique », sur le site curiosphère : l'éducation en images avec France 5 (consulté le 20 février 2011)
  4. « Le climat champenois », sur le site de la SARL Champagne J. Dumangin Fils (consulté le 20 février 2011)
  5. « Données climatiques de Saint-Dizier », sur le site linternaute.com de la société commerciale Benchmark Group (consulté le 20 février 2011)
  6. « Normales à Saint-Dizier », sur le site de Météo-France (consulté le 20 février 2011)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  9. « Évolution et structure de la population à Courdemanges en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 17 avril 2011)
  10. « Résultats du recensement de la population de la Marne en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 17 avril 2011)
  11. Arrêté du 9 décembre 1929, notice de la base Mérimée, consultée le 22 janvier 2008
  12. http://books.google.com/books?hl=fr&id=_yExAQAAIAAJ&pg=PA383&sig=ACfU3U1tnF-jTQXWGyXcZZL0kzDspwemuA&q=FRANCHECOURT#search_anchor