Courcelette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Courcelette
Monument canadien.
Monument canadien.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Péronne
Canton Albert
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Coquelicot
Maire
Mandat
Michel Dacheux
2014-2020
Code postal 80300
Code commune 80216
Démographie
Gentilé Courcelettois(es)
Population
municipale
147 hab. (2011)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 03′ 32″ N 2° 44′ 52″ E / 50.0589, 2.7478 ()50° 03′ 32″ Nord 2° 44′ 52″ Est / 50.0589, 2.7478 ()  
Altitude Min. 109 m – Max. 156 m
Superficie 4,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courcelette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courcelette
Liens
Site web Courcelette mairie

Courcelette est une commune française, située dans le département de la Somme, la région Picardie et sur le Circuit du Souvenir.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à 45 km au sud d'Arras.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Nature du sol et du sous-sol[modifier | modifier le code]

Le sol de la commune est de formation tertiaire et quaternaire. À l'est, dans la vallée Lesart, la marne n'est recouverte que par une mince couche de terre végétale. À l'ouest, dans la vallée Durand, le sable est a fleur de terre[1].

Relief, paysage, végétation[modifier | modifier le code]

Le relief de la commune est accidenté, il est composé de plusieurs plateaux inclinés et de plusieurs vallons. Le point culminant se situe au sud de la commune, altitude: 160 m[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Il n'y a aucun cours d'eau qui traverse la commune. La nappe phréatique se situe à 33 m en dessous du sol[1].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la commune est tempéré océanique avec vents d'ouest dominants.

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Urbanisme et aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

La commune de Courcelette a un habitat groupé. Le village totalement détruit pendant la Grande Guerre a été reconstruit après 1918.

Transports et communications[modifier | modifier le code]

La commune de Courcelette est traversée par la route d'Amiens à Bapaume.

Activités économiques et de services[modifier | modifier le code]

L'agriculture reste l'activité dominante de Courcelette.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Courcelette
Grandcourt Miraumont Pys
Ovillers-la-Boisselle Courcelette Le Sart
Pozières Contalmaison Martinpuich

Démographie[modifier | modifier le code]

Le habitants s’appellent des Courcelettois(es)[2]. En 2011, la commune comptait 147 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
458 447 436 444 484 484 497 488 509
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
450 447 420 388 357 337 320 310 309
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
306 284 276 166 193 194 197 207 191
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
202 180 176 150 142 133 138 147 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Xavier Vandendriessche[5]    
2014[6] en cours
(au 6 mai 2014)
Michel Dacheux    

La commune fait partie de la Communauté de communes du Pays du Coquelicot[7]

En mars 2014, le maire sortant Xavier Vandendriessche est accusé de fraude lors des élections municipales[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Courcelette fut un des théâtres d'opération de la Bataille de la Somme qui s'y déroula du 3 septembre au 18 novembre 1916. Le 22e bataillon canadien-français y connut son premier engagement d'envergure et s'y distingua en prenant le village et en y maintenant sa position malgré de multiples contre attaques allemandes. Cette action fut reconnue comme une des plus héroïques de la Première Guerre mondiale. C'est aussi à Courcelette que les chars d'assaut firent leur toute première apparition sur un champ de bataille.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Paul Decagny, L'Arrondissement de Péronne ou recherches sur les villes, bourgs, villages et hameaux qui le composent, 1844; réédition partielle, Albert et ses environs, Paris, 1999, Rassorts-Lorisse (ISSN 0993 - 7129).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Notice géographique et historique sur la commune de courcelette, rédigée par M. Hétroy, instituteur, 189?, Archives départementales de la Somme
  2. habitants.fr, « Somme > Courcelette (80300) » (consulté le 11 novembre 2010)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  5. Réélu pour le mandat 2008-2014 : « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr,‎ 9 juin 2008 (consulté le 18 juillet 2008)
  6. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ 6 mai 2014 (consulté le 9 juin 2014)
  7. Pays du Coquelicot, « Courcelette » (consulté le 11 novembre 2010)
  8. http://www.courrier-picard.fr/region/courcelette-les-bons-comptes-font-les-bons-elus-ia182b0n338641
  9. clochers.fr, « Église Saint-Ultan » (consulté le 11 novembre 2010)