Coupe de Suisse de hockey sur glace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coupe de Suisse.

Coupe de Suisse de hockey sur glace

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de la Coupe de Suisse de hockey sur glace

Généralités
Sport Hockey sur glace
Création 1957
Organisateur(s) Fédération de Suisse de hockey sur glace
Éditions 11
Périodicité Annuelle
Nations Drapeau de la Suisse Suisse
Participants 32 équipes
Statut des participants Professionnel
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Genève-Servette HC
Plus titré(s) Young Sprinters HC (3)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition à venir voir :
Coupe de Suisse de hockey sur glace 2014-2015

La Coupe de Suisse de hockey sur glace est une compétition de hockey sur glace organisée par la Fédération de Suisse de hockey sur glace (FSHG). Disputée de 1957 à 1966, la coupe est supprimée afin de concentrer l'attention des médias sur la Ligue nationale A (LNA). En mai 2013, la FSHG annonce son intention de la réinstituer à compter de la saison 2014-2015. Elle doit opposer les 12 clubs de LNA, les 10 de Ligue nationale B et 10 clubs de 1re ligue.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Coupe de Suisse voit le jour en 1957 sous l'impulsion de M. Walder, vice-président de la Fédération de Suisse de hockey sur glace (FSHG) et donateur du trophée remis au vainqueur[1]. Les deux premières éditions sont enlevées par le Young Sprinters Hockey Club de Neuchâtel, vainqueur à chaque reprise du Lausanne Hockey Club[2],[3]. En 1959, le Servette Hockey Club devient le premier et depuis seul pensionnaire de Ligue nationale B (LNB), second échelon national, à s'adjuger la Coupe, s'imposant à domicile contre les double tenants du titre 7 buts à 3 devant 11 820 spectateurs, une affluence record à la Patinoire des Vernets[1],[4]. Le premier doublé Coupe-championnat est réalisé en 1961 par le Zürcher Schlittschuh Club[5], une performance répétée par le Club des patineurs de Berne en 1965 et le Grasshopper l'année suivante[6],[7]. Souhaitant concentrer l'attention des médias sur la Ligue nationale A (LNA), la FSHG décide de supprimer la Coupe[7]. Elle est réintroduite lors d'une onzième édition en 1971-1972 et remportée par le Genève-Servette HC[1], avant d’être à nouveau abandonné.

En septembre 2012, l'idée de réorganiser une Coupe de Suisse fait surface[8]. La FSHG confirme en mai son intention de la réssusciter à compter de la saison 2014-2015. Elle doit opposer 32 équipes : les 12 de LNA, les 10 de LNB et 10 autres de 1re ligue, le troisième niveau du hockey en Suisse[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès par édition
Année(s) Vainqueur Finaliste Score Lieu Affluence
1957 Young Sprinters HC (LNA) Zürcher SC (LNA) 14-0 Patinoire de Monruz 5 000[10] / 5 500[11] / 6 000[12]
1958 Lausanne HC (LNB) Young Sprinters HC (LNA) 5-11 Patinoire de Montchoisi 5 500[13]
1959 Servette HC (LNB) Young Sprinters HC (LNA) 7-3 Patinoire des Vernets 9 000[14] / 11 000[15] / 11 820[16]
1960 Zürcher SC (LNA) HC Viège (LNB) 5-2 Kunsteisbahn Litterna 4 200[17] / 5 000[18]
1961 Zürcher SC (LNA) HC Viège (LNA) 5-3 Hallenstadion 7 500[19] / 8 000[20]
1962 HC Ambrì-Piotta (LNA) HC Villars (LNB) 5-3 Patinoire de la Valascia 7 000[21] / 8 000[22]
1963 Servette HC (LNB) Young Sprinters HC (LNA) 3-7 Patinoire des Vernets 4 300[23]
1964 HC Viège (LNA) Zürcher SC (LNA) 5-2 Kunsteisbahn Litterna 3 500[24]
1965 CP Berne (LNA) HC Villars (LNA) 5-2 Kunsteisbahn Litterna 3 500[25] / 4 000[26]
1966 GCK Lions (LNB) Zürcher SC (LNA) 6-3 Hallenstadion 6 200[27] / 6 500[28] / 7 000[29]
1972 Genève-Servette HC (LNA) HC Ambrì-Piotta (LNA) 4-3 (2-0 ; 2-3) Patinoire des Vernets ; Patinoire de la Valascia 3 700[30] ; 7 000[31] / 10 000[32]
2014-2015

Palmarès par club[modifier | modifier le code]

Palmarès par club
Rang Club Victoires (éditions) Finales perdues
1 Young Sprinters HC 3 (1957, 1958, 1963) 1
2 Zürcher SC 2 (1960, 1961) 3
3 Genève-Servette HC 2 (1959, 1972) 1
4 HC Viège 1 (1964) 2
5 HC Ambrì-Piotta 1 (1962) 1
6 CP Berne 1 (1965) 0
GCK Lions 1 (1966) 0
8 Lausanne HC 0 1
9 HC Villars 0 2

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c GSHC, « Historique », sur www.gshc.ch (consulté le 2 janvier 2014).
  2. Marc Branchu, « Championnat de Suisse 1956/57 », sur www.passionhockey.com (consulté le 2 juin 2013)
  3. Marc Branchu, « Championnat de Suisse 1957/58 », sur www.passionhockey.com (consulté le 2 juin 2013)
  4. Marc Branchu, « Championnat de Suisse 1958/59 », sur www.passionhockey.com (consulté le 2 juin 2013)
  5. Marc Branchu, « Championnat de Suisse 1960/61 », sur www.passionhockey.com (consulté le 2 juin 2013)
  6. Marc Branchu, « Championnat de Suisse 1964/65 », sur www.passionhockey.com (consulté le 2 juin 2013)
  7. a et b Marc Branchu, « Championnat de Suisse 1965/66 », sur www.passionhockey.com (consulté le 2 juin 2013)
  8. « L'idée d'une Coupe suisse est à l'étude », sur www.planetehockey.com,‎ 24 septembre 2012 (consulté le 2 juin 2013)
  9. « La Coupe de Suisse verra le jour en 14/15 », sur www.planetehockey.com,‎ 28 mai 2013 (consulté le 2 juin 2013)
  10. Lelio Rigassi, « Devant 5000 spectateurs, Young-Sprinters déchaîné écrase Zurich par 14 à 0 (5-0, 4-0, 5-0) », Tribune de Lausanne,‎ 22 février 1957, p. 9 (lire en ligne).
  11. « Young-Sprinters écrase Zurich par 14 buts à 0 », Gazette de Lausanne,‎ 22 février 1957, p. 5 (lire en ligne).
  12. V. B., « Young Sprinters s'empare de la coupe suisse », Feuille d'avis de Neuchâtel,‎ 22 février 1958, p. 4 (lire en ligne).
  13. René Sandry, « Young Sprinters, 2e du championnat suisse, remporte pour la seconde fois la Coupe suisse après avoir battu Lausanne en finale par 11-5 », Tribune de Lausanne,‎ 3 mars 1958, p. 15 (lire en ligne).
  14. L., « Surprise en finale de Coupe. Servette H.C. bat Young-Sprinters ! », Tribune de Lausanne,‎ 26 février 1959, p. 11 (lire en ligne).
  15. Ch. L., « Servette bat Young Sprinters : 7-3 (1-2 3-0 3-1) », Journal de Genève,‎ 26 février 1959, p. 9 (lire en ligne).
  16. GSHC, « La Coupe Suisse 1959 », sur www.gshc.ch (consulté le 6 octobre 2014).
  17. « Les Zuricois vainqueurs de la coupe suisse », Feuille d'avis de Neuchâtel,‎ 14 mars 1960, p. 11 (lire en ligne).
  18. Bajo, « Zurich bat Viège par 5 à 2 et remporte la Coupe suisse », Nouvelliste valaisan,‎ 14 mars 1960, p. 4 (lire en ligne).
  19. Pew, « Zurich prend sa revanche sur Viège (5-3) après un match de très grande classe », Tribune de Lausanne,‎ 24 mars 1961, p. 11 (lire en ligne).
  20. « Une finale digne des deux meilleures équipes suisses », Nouvelliste du Rhône,‎ 24 février 1961, p. 5 (lire en ligne).
  21. Martial Blanc, « Finale de la Coupe suisse à Ambri-Piotta. Parti en trombe, Villars échoue au poteau », Gazette de Lausanne,‎ 29 janvier 1962, p. 5 (lire en ligne).
  22. « Ambri-Piotta remportre la Coupe suisse », Tribune de Lausanne,‎ 29 janvier 1962, p. 13 (lire en ligne).
  23. A. R., « Les Young Sprinters gagne la Coupe de Suisse », Journal de Genève,‎ 27 février 1963, p. 11 (lire en ligne).
  24. « Voilà enfin cette coupe pour le H.C. Viège », Nouvelliste du Rhône,‎ 5 mars 1964, p. 6 (lire en ligne).
  25. Marco Blatter, « Villars n'a pas pu prendre sa revanche », Feuille d'avis de Neuchâtel,‎ 25 février 1965, p. 9 (lire en ligne).
  26. Lelio Rigassi, « Villars se reprenait quand la défense céda », Tribune de Lausanne,‎ 25 février 1965, p. 15 (lire en ligne).
  27. P.-E. Weber, « Grasshoper fait coup double », Tribune de Lausanne,‎ 23 février 1966, p. 12 (lire en ligne).
  28. « Grasshopers : la Coupe de Suisse », Journal de Genève,‎ 23 février 1966, p. 10 (lire en ligne).
  29. W. Z., « Grasshopers succède à Berne », Feuille d'avis de Neuchâtel,‎ 23 février 1966, p. 8 (lire en ligne).
  30. Éric Willemin, « Étroite victoire de Genève Servette », Tribune de Lausanne - Le Matin,‎ 10 mars 1972, p. 23 (lire en ligne).
  31. « Servette sauve son avantage à Ambri. 3-2 (1-2 2-0 0-0) », Gazette de Lausanne,‎ 13 mars 1972, p. 7 (lire en ligne).
  32. Cer., « Genève-Servette remporte la Coupe », La Suisse,‎ 12 mars 1972 (lire en ligne).

Lien externe[modifier | modifier le code]