Coupe Warren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coupe Warren, face A

La coupe Warren est une coupe à boire romaine représentant deux scènes homo-érotiques de type pédérastique. Elle est considérée comme unique en son genre. Son nom provient de son premier propriétaire, le collectionneur et écrivain Edward Perry Warren. Elle est entrée en 1999 dans les collections du British Museum.

Histoire[modifier | modifier le code]

Coupe Warren, face B

La coupe Warren est, selon toute vraisemblance, commandée par un client romain auprès d'un orfèvre grec, aux environs de 20 - 1 av. J.-C. Elle présente les traits hellénisants de l'art sous Néron.

Elle comprend cinq parties : l'extérieur de la coupe en bas-relief, l'intérieur fait d'une feuille de métal plus épaisse et lisse afin de faciliter le nettoyage, le pied en argent massif, et deux anses qui ont disparu. Il est probable que certaines parties aient été dorées.

La coupe montre des signes d'utilisation répétée sur une longue période. Les dorures et les anses ont disparu mais, en dépit de cela, elle est dans un excellent état de conservation.

Les Romains utilisaient de tels objets pour alimenter la conversation lors des repas. L'homosexualité n'était pas pour eux un état (et ils ne disposaient pas de mot pour cela) mais un acte.

L'une des faces montre un homme âgé (actif ou « éraste ») faisant l'amour à un adolescent (passif ou « éromène ») alors qu'un jeune garçon, sans doute un esclave, regarde par la porte. L'autre face présente le même acte avec deux jeunes hommes dans les rôles sus-cités.

Les instruments de musique, une kithara (lyre) et un aulos (sorte de hautbois), outre une symbolique sexuelle probable qui nous échappe aujourd'hui, indiquent une élite raffinée aimant l'art et les plaisirs.

Les représentations d'actes sexuels sont fréquentes dans l'art romain, même si les actes homosexuels sont plus rarement représentés.

Edward Warren[modifier | modifier le code]

Adam et Ève par Lucas Cranach

Edward Warren (8 juin 1860 – 28 décembre 1928) est issu d'une riche famille de Boston. Il fit ses études à Harvard où il rencontra John Marshall qui devint son partenaire. Ils s'installèrent à Lewes dans le Sussex et formèrent le centre d'un cercle littéraire et artistique. Leur salle à manger était ornée du Adam et Ève de Lucas Cranach (aujourd'hui à l'Institut Courtauld). La plupart des objets qu'il amassa furent vendus au musée des beaux-arts de Boston.

Ned Warren (ainsi qu'il était connu) écrivit, entre autres, un livre sur la Défense de l'amour uranien (A Defense of Uranian love).

Il commanda à Auguste Rodin une version de son célèbre Baiser et le légua à la ville de Lewes, qui refusa le don comme étant « trop grand et trop nu ». La statue fait aujourd'hui partie des collections de la Tate Gallery.

Il reste néanmoins célèbre pour avoir été le premier acquéreur, en 1911, à Rome, pour la somme de 2 000 dollars, de la coupe romaine qui porte désormais son nom.

Entrée dans les collections du British Museum[modifier | modifier le code]

Proposée en 1930 au British Museum par les héritiers de Ned Warren, la coupe Warren est alors refusée par celui-ci. Son imagerie homo-érotique, voire pornographique, choque alors par trop. Elle occulte le caractère historique et informatif sur les mœurs gréco-romaines, ainsi que la valeur artistique indéniable de cet objet unique en son genre.

Il faut attendre 1999 pour que le musée l'acquière pour la somme de 1,8 million de livres sterling, grâce aux généreuses contributions du Heritage Lottery Fund et du National Art Collections Fund. L'attitude sur l'homosexualité de la société en général et de ses élites muséales en particulier ont changé entre temps. La somme payée par le musée excède de loin le prix demandé en 1930, et en 1950 lorsqu'elle lui fut à nouveau proposée. Elle représente même le prix le plus important jamais payé pour un objet décoratif.

La coupe Warren a fait l'objet d'une exposition particulière intitulée « The Warren Cup : Sex and society in ancient Greece and Rome » (La coupe Warren : sexe et société dans la Grèce et la Rome antiques), du 11 mai au 2 juillet 2006.

Liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :