Coupe Sheriff Dewar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coupe Sheriff Dewar

Généralités
Création 1899
Disparition 1914
Catégorie National puis régional
Périodicité Annuelle
Palmarès
Plus titré(s) Standard Athletic Club (4)
Racing Club de France (4)

La Coupe Sheriff Dewar, communément appelée Coupe Dewar, est une compétition française annuelle de football à élimination directe créée en 1899 et dont la dernière édition se tient en 1914. Elle est organisée en réaction à la Coupe Manier en étant ouverte à tous sans restriction. Les joueurs occasionnels, comme certains Britanniques de passage en France, étaient jusque là interdits de jouer en compétition. Ils n'étaient pas qualifiables. Selon la volonté du fondateur de l'épreuve, l'Anglais Dewar, sheriff de son état (équivalent d'un adjoint au maire), ce challenge est donc ouvert à tous[1].

La compétition se déroule en fin de saison contrairement à la Coupe Manier, épreuve de début de saison.

Populaire et considérée comme importante à ses débuts, la Coupe Dewar devient presque anecdotique dès la fin des années 1900. Nombre de clubs envoient en effet souvent leurs équipes réserves jouer en Coupe Dewar à cette période. En 1911, le Club français déclare même forfait en demi-finale[2]. De plus, la Coupe devient régionale en étant réservée aux seuls clubs de la région parisienne. Ses dernières éditions se jouent dans l'indifférence[3].

Plusieurs trophées récompensèrent l'épreuve. La Racing conserve ainsi définitivement la deuxième Coupe offerte par Sir Dewar après sa troisième victoire, en 1907[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Vainqueur Score Finaliste Lieu de la finale
1899[5] Standard Athletic Club
1900[6] Club français 2 - 1 United SC (future US Suisse de Paris)
1901[7] Standard Athletic Club (2) 3 - 0 Racing Club de France Place Collanges (Levallois)
1902[8] Standard Athletic Club (3) 1 - 0 United SC (future US Suisse de Paris) Place Collanges (Levallois)
1903[9],[10] United SC (future US Suisse de Paris) 4 - 2 ap Club français Terrain du Racing (Le Vésinet)
1904[11] Standard Athletic Club (4) 2 - 1 Racing Club de France Terrain du FC Paris (Joinville)
1905[12],[13] Racing Club de France tapis vert¹ Union sportive parisienne Parc des Princes (Paris)
1906[14] Racing Club de France (2) 2 - 1 Gallia Club Paris Stade de Charentonneau (Maisons-Alfort)
1907[4] Racing Club de France (3) 4 - 0 Olympique lillois Stade de Charentonneau (Maisons-Alfort)
1908[15] CA Paris 2 - 1 AS française Terrain du Gallia (Vincennes)
1909[16] Gallia Club Paris 5 - 0 AS française Stade de Charentonneau (Maisons-Alfort)
1910[17] CA Paris (2) 3 - 1 Gallia Club Paris Stade de Charentonneau (Maisons-Alfort)
1911[18] CA XIVe 1 - 0 USA Clichy Stade du Matin (Colombes)
1912[19] Racing Club de France (4) 3 - 1 Club français Stade du Matin (Colombes)
1913[20] CA XIVe (2) 4 - 2 Club français Stade du Matin (Colombes)
1914[21] CA XIVe (3) 5 - 1 USA Clichy Stade de la Rue Olivier-de-Serres (Paris)
1L'Union sportive parisienne gagne sur le terrain par trois à zéro. Le Racing gagne sur tapis vert.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Culture physique, A4-N°54 du 1er avril 1907, p.203, sur gallica.bnf.fr.
  2. Le Petit Journal, N°17671 du 15 mai 1911, p.4, sur gallica.bnf.fr.
  3. « La Coupe Dewar se meurt! », La Vie sportive du Nord-Pas-de-Calais, A2-N°24 du 19 avril 1913, p.7, sur gallica.bnf.fr
  4. a et b Le Matin, N°8462 du 29 avril 1907, p.4, sur gallica.bnf.fr.
  5. « Standard Athletic Club détenteur du challenge en 1899 », dans l'article de présentation de la demi-finale de l'édition 1900, La Presse, N°2864 du 1er avril 1900, p.4, sur gallica.bnf.fr.
  6. La Presse, N°2873 du 10 avril 1900, p.4, sur gallica.bnf.fr
  7. « Football », Le Gaulois, no 7061,‎ 1er avril 1901, p. 4 (lire en ligne)
  8. La Presse, N°3579 du 17 mars 1902, p.3, sur gallica.bnf.fr.
  9. « Football association - Finale de la Coupe Dewar », La Presse, no 3941,‎ 15 mars 1903, p. 4 (lire en ligne)
  10. « Football association », La Presse, no 3942,‎ 16 mars 1903, p. 3 (lire en ligne)
  11. Le Petit Journal, N°15088 du 18 avril 1904, p.4, sur gallica.bnf.fr.
  12. Le Matin, N°7722 du 17 avril 1905, p.4, sur gallica.bnf.fr.
  13. Le Petit Journal, N°15452 du 17 avril 1905, p.4, sur gallica.bnf.fr.
  14. Le Matin, N°8107 du 7 mai 1906, p.5, sur gallica.bnf.fr.
  15. Le Figaro, N°97 du 6 avril 1908, p.6, sur gallica.bnf.fr.
  16. Le Petit Journal, N°16915 du 19 avril 1909, p.4, sur gallica.bnf.fr.
  17. Dunkerque-Sports, N°97 du 15 mai 1910, p.2, sur gallica.bnf.fr.
  18. Le Petit Journal, N°17678 du 22 mai 1911, p.4, sur gallica.bnf.fr.
  19. Le Figaro, N°106 du 15 avril 1912, p.6, sur gallica.bnf.fr.
  20. Le Figaro, N°104 du 14 avril 1913, p.7, sur gallica.bnf.fr.
  21. Le Petit Journal, N°18707 du 16 mars 1914, p.6, sur gallica.bnf.fr.

Sources[modifier | modifier le code]