Coup du lapin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

« Coup du lapin » est une locution populaire largement utilisée pour parler d'un traumatisme du rachis cervical. Il peut en fait désigner soit un traumatisme indirect (dû au mouvement de la tête), soit un traumatisme direct (coup porté).

En effet, on tue traditionnellement le lapin par un coup direct derrière la nuque qui produit un traumatisme en hyperextension avec une fracture ou une luxation haute du rachis cervical entraînant des troubles neurologiques et la mort par lésion du bulbe rachidien.

Traumatisme indirect[modifier | modifier le code]

Il s'agit dans ce cas d'un traumatisme indirect du rachis cervical en flexion-extension, en général lors d'un accident dans un véhicule brutalement arrêté. Il produit plutôt des entorses du rachis cervical, habituellement bénignes, mais pas toujours. Il peut produire également des fractures, particulièrement fractures du corps en compression. La locution anglaise pour le même phénomène est « whiplash injury », traumatisme en « coup de fouet ».

Traumatisme direct[modifier | modifier le code]

Dans ce cas, le coup du lapin désigne un coup reçu au niveau du cou ou à la base du crâne. Il est dangereux à cause des risques de dommage à la colonne vertébrale et par conséquent à la moelle épinière, qui peuvent entrainer la paralysie ou la mort. En anglais, ce type de coup porte le nom de « rabbit punch » pour les mêmes raisons qu'en français. Il a donné son nom à un film de 1948 montrant Bugs Bunny engagé dans un combat de boxe. En boxe anglaise, le coup du lapin est interdit du fait de sa dangerosité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]